Lâchez vos portables, c’est l’heure des clips de la (fin de) semaine !

Extrait du nouveau clip de Mellah – Hitchin

Dans l’antichambre du confinement, notre sélection des clips de la semaine prend le contre-pied et rime avec odyssée. Du bateau de Balthazar jusqu’au siège passager de la Peugeot cabriolet de Mellah, préparez-vous à voir du pays !

HSRS – HSRS

Naïf et grinçant, HSRS mélange pop anglaise, musique électronique et jazz punk. Vous connaissez peut-être la Française sous son ancien pseudo : BESSA. En 2018, dans un besoin urgent de prise de recul et de réflexion, Julie prend ses distances avec son entourage professionnel et part au Cameroun en compagnie d’une amie qui écrit une thèse sur les espèces en voie d’extinction en Afrique. La majeure partie de son EP DNA s’écrira là-bas. Ce voyage immersif est à découvrir en intégralité le 27 novembre prochain. Pour nous faire patienter, le clip de HSRS va vous bercer délicieusement et vous rappeler de passer un petit coup de fil à votre grand-mère, ça fait longtemps…

Balthazar – Losers

Le prochain album des Bruxellois de Balthazar – Sand – est enfin annoncé : date de livraison prévue pour le 29 janvier ! D’ici là, le groupe belge bourré d’idées nous accorde son single Losers. Dans des costumes impeccables et sous un ciel gris qui nous rappelle l’esthétique du film A Most Violent Year (2014) de J.C. Chandor, Losers mêle une mélodie délectable et un refrain entêtant ! Et pour ne pas vous laisser abattre en ces temps calamiteux, allez jeter un œil à la future pochette de l’album Sand, on ne vous en dit pas plus…

Bolides – Bruh feat. Oscar Emch & EDGE

Sadaf Khadem, première boxeuse iranienne de l’Histoire, met K.O le chanteur de Bolides, Samson. Avec une mise en scène rythmée reprenant l’esthétique de Million Dollar Baby (Clint Eastwood, 2004) le ring se transforme en théâtre dans lequel la réalisatrice Coraline Benetti prend les codes de l’égotrip à contre-pied (et non sans humour). Extrait de Cœur Vagabond, dernier projet en date du trio, Bruh a le mérite de remettre les idées en place. Et si vous insistez, Sadaf peut vous aider…

DeLaurentis – Life

Dans Life, DeLaurentis questionne sa relation aux machines à travers son art. Elle s’intéresse à rendre visibles les liens affectifs et fusionnels qu’il existe entre les créateurs de musique électronique et leurs machines, percevant ces dernières comme des extensions de ses cordes vocales. La comparaison avec un épisode de Black Mirror ne serait d’ailleurs pas toute à fait suspecte Ce petit bijou visuel mêlant prise de vues réelles et images de synthèse 3D a été produit par le collectif de réalisateurs ACCIDENT et la maison de production Noside. Son prochain album Unica sera lui présenté comme « sa sœur numérique ». Mystique !

Jäde – Groupie Love feat. Bakari

Un amour naissant, quelques bases en langage de programmation Python et le tour est joué ! Dans son dernier clip Jäde, chanteuse lyonnaise hyper prometteuse, déclare sa flamme au non moins aspirant rappeur belge Bakari. Réalisée par Sandra Gomes et Alex GD, la vidéo épouse à merveille les contours sensuels (avec pas mal de jalousie) du single Groupie Love, un featuring qui fait suite à l’excellent EP Première fois. On en redemande !

Mellah – Hitchin

Le temps d’un clip, le Londonien délaisse ses briques rouges… et ses jambes. Mellah voulait voir du pays alors il a volé une Peugeot 205 et s’est mué en sirène, comme Ariel (mais avec un peu plus de poils). Le déjanté multi-instrumentiste nous offre ici un clip trippant et au refrain émancipateur ! Influencé garage punk et country, Liam Ramsden (de son nom civil) et ses guitares déversent une dose de bonne humeur et de folie qu’on ne saurait refuser. La conclusion ? Protégeons les océans et attendons son album pardi !

Silly Boy Blue – Goodbye

La révolution intérieure de Silly Boy Blue est en marche. Remarquée sur le dernier EP d’Isaac Delusion (dont on vous parlait juste ici), la Nantaise passe la seconde avec le single Goodbye. Après le succès de son EP But You Will et plus récemment du morceau Hi, It’s Me Again, la chanteuse (qui tire son nom d’une chanson de David Bowie) nous prend à contre-pied. Libérateur et plus dansant que ses précédents morceaux,  Goodbye est un cri du cœur sous forme de journal intime. Envoûtant.

Sevdaliza – Rhode

Après l’avoir adoubée dans notre playlist de la rentrée et dans une sélection de clips précédents pour son amoureux Habibi, la divine irano-néerlandaise est de retour avec la vidéo de Rhode. Réalisée par Anna Himma, la vidéo déconcerte quelque peu, passant de l’intimité des cuisses d’un robot féminin à un rodéo phallique (et plus que tranchant). Ce morceau incarnant une féminité entière et « brute » (« feminity in it’s raw undiluted self ») est extrait de son fabuleux album Shabrang, disponible sur toutes les plateformes. La grande Sevdaliza continue son ascension et rien ne semble l’arrêter!

Myd – Moving Men (feat. Mac DeMarco)

Comme la moitié des Parisiens, vous êtes en plein exode vers des contrées plus vertes (et surtout plus spacieuses) ? Faites appel aux services des Moving Men ! A leur palmarès : des livraisons de prestige aux 4 coins du globe ! DJ Snake et Justice sont notamment satisfaits du service de ces deux déménageurs fous… Vous n’y comprenez rien ? Regardez donc le dernier clip/dessin animé de Myd et Mac DeMarco réalisé par Alexandre Nart !

Yseult – BAD BOY

Après son incontournable EP Corps, la chanteuse à la voix de velours Yseult est bientôt de retour avec une suite plus que brûlante. BRUT, c’est le nom de son nouveau disque à paraître le 20 novembre prochain. Et en guise de teaser, on découvre le single de BAD BOY avec en guest le rappeur Ichon… Dans un clip plus que caliente ! Voir complètement SM. Chorégraphiée par Nicolas Huchard et réalisée par Thibault Théodore, la vidéo met en scène une Yseult tantôt dominatrice, tantôt vulnérable : on fond de plaisir.

Alban Claudin – Dandelion

Après avoir officié sur scène aux côtés de Clara Luciani, mais également collaboré avec des artistes comme Yelle ou Voyou, Alban Claudin se lance en solo. Son premier album piano, It’s a long way to happiness est prévu pour février 2021 et puise son inspiration du côté de grands noms comme Yan Tiersen et Erik Satie. On en découvre ici un premier extrait en images : Dandelion. Embrassades à gogo et distanciation sociale non respectées, Dandelion nous régale de bons souvenirs… Et nous redonne le mojo pour twerker sur du piano.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Maxime Verdeille & Abigaïl Aïnouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus