Avalanches de nouveaux clips pour cette semaine de pré-rentrée !

JC Van Damme en premier rôle… dans le dernier clip de Aaron (ceci n’est pas un poisson de rentrée)

Des chorégraphies de JC Van Damme sur un parking de supermarché, aux déambulations en hautes altitudes de Bleu Toucan : cette semaine, on vous prouve que tout est possible dans les clips de la semaine.

Gus Dapperton – Post Humouros

Le songwriter et producteur américain de 23 ans nous présente en images un extrait de son nouvel album ORCA (disponible le 18 septembre). Récemment, vous avez pu découvrir cet ambassadeur de l’emo-pop sur le single tubesque de BENEE (la nouvelle it-girl adoubée par Apple) Supalonely et donc dans pas mal de stories Tik Tok, lui offrant ainsi une « supa » visibilité ! Réalisée par son collaborateur de longue date, la vidéo de Post Humouros a elle bien failli être compromise, Covid oblige, son tournage est ainsi stoppé pendant 4 mois, mais le jeu en vaut la chandelle ! On y découvre Gus Dapperton s’essayant comme comique sur une scène de stand-up 70’s avant de se faire kidnapper dans une sublime Merco… Une affaire à suivre.

Joesef feat. Loyle Carner – I Wonder Why

Ce duo au sommet va vous faire fondre de plaisir ! D’un côté l’étoile montante Joesef, aka le soulman magnifique – qu’on recevait récemment dans un épisode du General POP Cast (au festival des inrocks) – et de l’autre le jeune prince du hip-hop britannique Loyle Carner. Succédant à son ep Play Me Something Nice salué par la critique, le single I Wonder Why a été composé et produit en solo par le songwriter écossais, confiné dans son domicile de Glasgow. Et il est illustré ici par la réalisatrice Molly Burdett. On y retrouve Joesef, cloitré chez lui du matin au soir, dans une atmosphère plus qu’étouffante, voir fumante, soit une belle métaphore du confinement…. à moins que cela ne soit plutôt la cicatrice d’un amour perdu n’est ce pas Joesef ? « La chanson parle de la lente brûlure d’un chagrin d’amour et de la nature cyclique de perdre quelqu’un et d’essayer de l’oublier (…) alors je voulais que la vidéo soit intime et qu’elle soit tournée dans une chambre avec l’idée que votre chambre reflète votre état mental.  » On espère le retrouver en concert le 7 décembre à la Boule Noire à Paris

Tawsen – Sailor Moon

Teaser de son troisième EP à venir, le nouveau prince du Raï (dont on vous parlait déjà ici) présente le clip de Sailor Moon. Fan de dessins animés et plus particulièrement de mangas, Tawsen dédie à la super héroïne japonaise cette chanson ultra sensuelle et dansante, à la rythmique reggaeton. La vidéo réalisée par BLEUNUIT a été tournée à Arles en compagnie du modèle Alice Pinto, qui tente de charmer par la danse le chanteur… Et on peut dire que la température n’est pas prête de redescendre dans la capitale antique. Caliente !

Silly Boy Blue – Hi, It’s me Again

Après avoir ondulé sur la session COLORS à laquelle elle a participé aux côtés d’ISAAC DELUSION, notre émo-chanteuse préférée Silly Boy Blue est de retour avec le single : Hi it’s me again ! Réalisé par Alizée Andrejka, le clip nous plonge dans le bleu océan des beaux yeux de sa chanteuse, mais ressasse aussi toutes ces belles paroles qu’on aurait aimé dire à la personne de notre coeur qui n’est plus là, comme le confie Ana Benabdelkarim (aka Silly Boy Blue) : « ce sont tous les textes non envoyés après une rupture, tout ce que j’aurais aimé vouloir dire mais que je n’ai pas osé, toutes les questions que je me suis posées après ». Sous différentes facettes – en position de force ou fragile, féminine ou masculine – on découvre Ana dans ce dur moment de résilience. Pour les plus attentifs, vous retrouverez ses réf’ cinéma préférées comme le diamant bleu du Titanic, la bouche mythique du Rocky Horror Picture Show et le pin’s du Truman Show gravé « How it’s going to end ». On te rassure Ana, ça va bien finir, ça s’annonce même très bien ce premier album !

Nicolas Michaux – Parrot

L’artiste belge s’engage dans un clip de Yoann Stehr. La vidéo mêle des images virales où sont juxtaposés les excès des figures d’autorité et les soulèvements populaires qui redonnent espoir. Violences policières, politiques déconnectés, surconsommation et mini miss… Nicolas Michaux met tout bout à bout pour ce son rock et minimaliste : un trop plein dont la répétition fait écho aux paroles du morceau. Le songwriter prend le contrepied de Nos retrouvailles (un titre dont on vous parlait ici). Texte en anglais, clip saturés d’images… Pour ce nouvel extrait de son album Amour Colère, l’artiste se nourrit de la superposition pour créer un message fort. Le perroquet a pris son envol !

Sevdaliza – Habibi

Nouvelle pépite l’artiste irano-néerlandaise : Habibi. En réalisant pour la première fois son clip (au sein du duo sevda+ana), Sevdaliza prend le contrôle total de sa production. Un clip gracieux, sombre et très maîtrisé pour ce titre éthéré qui porte la touche d’autotune caractéristique de l’artiste. Dernier single en date de Shabrang, un deuxième album qu’elle a partagé sur Youtube comme elle l’avait fait avec Ison, Habibi est en boucle. En concert, si dieu veut, le 14 avril à la Gaîté Lyrique à Paris.

Cass McCombs – The Wine of Lebanon

Cass McCombs revient un titre blues gracieux et nostalgique comme il sait si bien les faire. Avec Aaron Brown derrière la caméra, l’artiste américain a produit sans le savoir ce qui allait être un hommage poignant aux libanais victimes de la double explosion du 4 août dernier. Il avait visité les tombes de Ritchie Valens, Etta James, Merle Haggard, Darby Crash en janvier dernier. La vidéo est devenue un fundraiser suite aux événements récents de Beyrouth. Co-réalisé avec Universal, le titre fait partie de l’album Tip of the Sphere. Clavier rhodes, synthétiseurs, guitare électrique, batterie, piano. Tout est là pour sublimer la poésie de Cass McCombs.

AaRON – Ultrarêve

ATTENTION, ce clip contient des figures artistiques de JC Van Damme. Non sans rire, l’acteur et cascadeur s’offre ici une chorégraphie improvisée sur le dernier morceau de Aaron, et ceci n’est pas une joke. Voilà comment cette collaboration est née : “Un jour nous avons reçu un e-mail de Jean-Claude Van Damme ‘himself’ qui nous a fait part de son amour pour notre musique et qui nous proposait de collaborer sur son projet de long-métrage. S’en sont suivis de nombreux échanges téléphoniques à toutes les heures du jour et de la nuit ». Distanciation sociale oblige, ce clip tourné pendant le confinement s’est vu réaliser par la fille de la star, Bianca, dans un décor de supermarché à Los Angeles. Que dire de plus ? Ah si, le prochain album de Aaron, Anatomy of Light sort le 18 septembre et ça sera dur de faire une meilleure promo (Jackie Chan tu nous entends ?)

Bleu Toucan – Le Hublot

A l’occasion de la sortie de leur nouvel EP Universalis, le duo d’indie french pop Bleu Toucan nous invite en voyage à bord de leur vidéo clip Le Hublot.  Au programme : tout ce qui vous a manqué cet été : un vol en avion pour une destination lointaine, un drink dans le cockpit et une petite choré en attendant le plateau repas. Réalisé par Bureau Badass et Maxime Levy, le clip est une carte d’embarquement pour leur dernier EP, une fuite vers l’avant où le seul masque obligatoire est celui sur vos yeux pour piquer un gros roupillon entre deux escales, le tout en la charmante compagnie de Léo et Emmanuel, têtes pensantes de Bleu Toucan.

Laura Lefebvre – Baby

Anglais et français se répondent dans ce titre léger de Laura Lefebvre. La songwriteuse montréalaise fait appel à Alexandre Pelletier pour ces images rétro pleines de couleurs. Un premier clip qui redonne le sourire et extrait de son album ! Avec un second degré jubilatoire, l’artiste signe un morceau chaleureux et décomplexé. Une quête amoureuse idéale pour vos (dernières) soirées estivales en bord de mer. Avec cette patte indie-folk légère, entre minimalisme et sincérité touchante, Baby ne devrait pas vous laisser indifférent.

Petit Prince – Tendresse sur canapé

Plus que quelques jours avant la sortie du prochain album de Petit Prince : Les plus beaux matins chez la maison de qualité Pain Surprises. Et pour l’occasion, on découvre le titre Tendresse sur canapé qui devrait vous soulager de toutes vos tensions de la rentrée, insomnies comprises. Réalisé par Zite et Léo et nécessitant des semaines de conception pour ses marionnettes, son clip découvre les coulisses d’une love story pas comme les autres, entre deux aliens et leur (feu) progéniture. Aussi intriguant que loufoque ! En concert, (on y croit pas trop mais bon) le 21 octobre au Point Ephémère. 

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Mathis Grosos et Abigaïl Aïnouz.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus