Isaac Delusion va vous redonner des couleurs avec leur nouveau disque « Make It »

Le duo parisien a sorti leur nouvel EP Make It le 23 octobre dernier, fruit du confinement © Isaac Delusion

Moins d’un an après la sortie de leur dernier album uplifters, Isaac Delusion dévoile Make It. Composé pendant le confinement (le premier hum) et ressortant des cartons des anciennes pépites, ce nouvel EP détonne par ses sonorités aventureuses. Portrait.

Huit ans après leur premier EP Early Morning (et l’éternel single Supernova), le duo Isaac Delusion trace inlassablement sa route hors des sentiers battus. La fougue des débuts est toujours là et l’alchimie entre Jules Pacotte et Loïc Fleury semble immuable.

Et pourtant, bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis leurs débuts. Forts de deux autres albums salués par la critique, Isaac Delusion a vu récemment sa moitié tourner le dos à la région parisienne, Loïc partant s’installer définitivement en Bretagne. Cette séparation géographique se superposant à une année… des plus singulières. Contraints d’annuler leurs concerts en pleine tournée de leur album uplifters (2019), le duo s’est donc confiné (comme le reste de la planète)… mais à distance. C’est ici que l’EP Make It (sorti le 23 octobre dernier) prend sa source.

Make It, fruit du confinement

Assumant pleinement l’amplitude stylistique et la nature bigarrée de ce nouvel EP, le duo nous précise le fond de sa pensée :

« On s’est dit qu’avec la période dans laquelle on vit actuellement, y’a plus rien d’incohérent. On peut se permettre d’être audacieux et de sortir des choses qu’on aurait hésité à sortir normalement. »

Composé à distance durant la quarantaine, Make It est l’occasion pour Isaac Delusion d’apprendre à jouer du piano, de prendre le temps et de repenser leur composition, mais aussi de dépoussiérer des titres mis de côtés. Produit il y a plus de 3 ans, le morceau Riding Epona (référence au jeu vidéo Zelda dont le duo est fan) ne serait ainsi jamais sorti de leurs cartons sans le Coronavirus. Finalement, c’est enfermé que les deux musiciens vont libérer une créativité singulière.

Beaucoup d’émotion et de joie de pouvoir enfin vous dévoiler « Make It », tout juste sorti cette nuit ♥️

Ce disque…

Publiée par Isaac Delusion sur Vendredi 23 octobre 2020

 

« Pendant le confinement on a fait le tour de tout ce qu’on avait dans les cartons, on s’est lancé, et on est super content de le sortir maintenant ! »

Véritable exutoire, le besoin de composer pendant le confinement prend des allures de « mission »… La mission d’honorer ce privilège qui est de pouvoir vivre de sa passion (pourvu que ça dure) et de donner du bonheur aux gens en continuant à produire de la musique coute que coute, conscients d’avoir « un public fidèle, bienveillant et sincère. »

La dernière piste Touché laisse ainsi place à une angoissante sensation, évoquant les réseaux sociaux et le « rêve vendu autour de ces derniers » à travers l’histoire de Monsieur-tout-le-monde derrière son écran d’ordinateur, comme nous le confie le duo :

« On est dans une société où il faut ‘toucher avec les yeux’et puis bien la fermer. C’est un morceau qui parle de la frustration qu’on a avec toutes ces choses qu’on nous fait miroiter et une réalité qui est totalement différente. « 

Faire de la contrainte une opportunité

Sur cet EP et pour la première fois, les deux Parigots ont invité un guest… qui n’est autre que l’étoile montante Silly Boy Blue. Loïc nous raconte la genèse de cette collaboration inédite à distance (et sur le titre qui donne son nom à l’EP) :

« Ana (Silly Boy Blue) était sur Paris, moi en Bretagne et Jules au studio Red House, donc on a fait un ping-pong en se renvoyant le morceau pendant presque deux mois. On avait jamais fait de featuring et ça emmène notre musique dans une autre dimension, ça nous ouvre les portes vers d’autres collaborations ! »

Entre « vrai kiff » et message d’espoir, Make it a aussi été pour eux l’occasion de retourner à une méthode de travail permettant de se libérer des barrières techniques :

« Pour la plupart de nos albums, on a vu ça comme une production assez ambitieuse… finalement travailler à la maison et arriver à finaliser un disque nous a fait réaliser que l’important n’était pas les moyens techniques mais la qualité des chansons, avec des bons morceaux et en se débrouillant bien on peut tout faire chez nous. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Isaac Delusion (@isaacdelusion) le

Ces contraintes les ont obligé à revenir à l’essence même du projet Isaac Delusion : deux musiciens dans leur chambre d’ado qui font de la musique avec très peu de choses. Avec cet EP, c’est donc le grand retour d’un leur esprit léger, minimaliste et naïf d’antan.

« On avait un peu oublié que seul chez soi et avec pas grand-chose, juste des idées, on peut en faire des belles choses. Fonctionner avec la limitation permet d’apporter des idées innovantes et originales. « 

Une tournée à nouveau annulée ?

Les 13 dates de la tournée de Make It (excepté l’Olympia de novembre) étaient censées remplacer celles annulées du printemps dernier et se dérouler dans des conditions particulières. Malheureusement, la seconde vague de la pandémie est passée par là, et même si leur set avait été revu spécialement pour l’occasion, il y a peu de chance qu’elle ait finalement lieu…

« Ces conditions font ressortir la dimension contemplative, on a pas mal de morceaux assez planant, introvertis et oniriques donc on choisit d’axer le live sur cette partie-là de notre musicalité. »

En attendant de pouvoir les voir sur scène, on vous invite à découvrir leur tout nouveau disque EP Make It, disponible juste ici !

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Maxime Verdeille

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus