La hot line des clips de la semaine est là pour vous refroidir !

Angus Stone au téléphone rouge dans le clip de Dope Lemon

La performance est de mise dans la sélection de la semaine. Flatbush ZOMBiES, Dope Lemon, Isaac Delusion… Quand les artistes se frottent aux clichés, ça fait des étincelles.

Sarah Walk – Nobody Knows

On vous parlait d’Unravel il y a un mois, découvrez Nobody Knows. Dans ce dernier titre, l’artiste américaine cherche l’inspiration. Après Little Black Block, son premier album, on peut comprendre que la pression soit forte. D’autant plus que l’artiste a entamé avec ses derniers singles un véritable virage. Plus planantes que jamais, les productions se complexifient. Dans ce superbe clip à nouveau réalisé Daniel Smith Coleman et qu’elle produit, Sarah Walk tourne en rond. Avec le nouvel album Another Me, l’artiste prépare peut-être un petit bijou : personne ne le sait.

Flatbush Zombies – Afterlife (feat. James Blake)

Pour ce nouveau clip d’Arnaud Bresson, Flatbush ZOMBiES passent leur titre Afterlife au scanner. Quatre mois de travail pour redécouvrir le trio américain sous une nouvelle lumière. Sur une production de l’excellent James Blake, le groupe entame une introspection et contient son énergie ravageuse dans un beat au ralenti. Avec leur nouvel EP now more than ever, Flatbush ZOMBiES avait fait le pari de textes très personnels. Violences policières, racisme systémique : le groupe touche là où ça fait mal. Si son négatif ne contourne pas tous les clichés, l’univers sombre d’Afterlife recelle de trouvailles ingénieuses qui offrent un aperçu glaçant du monde d’après.

Selbor – Smile to the Camera

Bouffée de nostalgie dans ce clip rétro de Nuria Gimenez (à qui on doit le documentaire My Mexican Bretzel) ! Selbor superpose piano, guitare, basse et boîtes à rythme dans ce titre profondément mélancolique. Issu d’un nouvel EP du même nom sorti ce vendredi 7 août, la chanson porte la trace du passé de l’artiste qui a été producteur de musique électronique et DJ. Minimaliste, harmonieux et chaleureux, le titre du songwriter espagnol est d’une douceur bienvenue. Sur cette jolie production qui rappelle des titres de Sohn et de Taur (dont on vous parlait ici), Selbor pose des paroles qui rassurent.

Dope Lemon – Every Day is a Holiday

Dans ce nouveau clip de Dope Lemon réalisé par Daniel Mayne, les hommes s’offrent des vacancesAngus Stone s’allient au groupe Winston Surfshirt pour un son tropical plus chill que jamais. Piscine, villa, vue sur la mer (et corps de femmes minces interchangeables et à disposition), il paraît que rien n’est trop beau pour ces artistes australiens. Sur une production hip hop délicieusement planante, Dope Lemon offre une douceur estivale dont nous avons tous grandement besoin. Avec cette instru chaleureuse sur laquelle s’entonne un refrain efficace, Angus Stone fait la grasse matinée. Si on en croit les projets de l’artiste australien, l’avenir n’appartient pas qu’à ceux qui se lèvent tôt.

Isaac Delusion – Make it (feat. Silly Boy Blue)

Que le fond soit crème ou violet, ils ne déçoivent pas. Découvrez cette collaboration rafraichissante entre le duo électronique Isaac Delusion et Silly Boy Blue, également ex chanteuse du groupe Pégase. La jeune journaliste a quitté son poste pour la musique. A l’époque, elle n’imagine même pas qu’elle serait lauréate du prix iNOUïS du Printemps de Bourges. Pour celle qui avait écrit sur les personnalités androgynes dans la musique, il aurait été dommage de ne pas se frotter à la voix si particulière de Loïc Fleury. Dans ce nouveau titre aérien, les deux voix se mélangent progressivement. Vous n’aviez pas vu venir cette COLORS Session et pourtant, vous en aviez besoin.

Kiol – Joy

Kiol offre le parfait équilibre entre un kaléidoscope, un cours de développement personnel et une déclaration d’amour. Dans cette vidéo faite maison à l’iPhone, l’artiste italien vous parle d’amour face caméra. Après son premier EP I Come As I AmKiol offre des titres légers, colorés dont la bienveillance est contagieuse. Un semblant d’Eels, le décalage en plus, qui devrait donner un beau de baume au coeur !

YellowStraps Frissons (feat. Nelick)

Première sortie de YellockdownProject, un EP prévu le 18 septembre avec notamment Lord Esperanza (dont on vous parlait ici), Primero (L’Or du Commun) et Crayon, Frissons est un son simple et efficace. Accompagnés du rappeur Nelick, les deux frères originaires de Rwanda (et bruxellois adoptifs), conçoivent un projet ambitieux pendant le confinement. On doit déjà au duo Goldress, un album qui mêle nu-soul, jazz et musique électronique downtempo. Le titre groove Rose est issu de cet album. YellowStraps offre un peu de fraicheur avec ces collaborations inattendues. Retrouvez notre podcast en leur compagnie ici.

Action Bronson – Latin Grammy

Le rappeur américain bombe le torse pour son retour. Action Bronson propose un titre latino-jazz dont humour et autodérision ne sont jamais loin. Dans un clip réalisé par VIDEO CONNECTION, l’artiste du  Queens (à NYC) participe au championnat du monde de l’homme le plus fort de 1995. Une deep fake admirable qui montre que nos définitions de la virilité n’ont pas pris une égratignure. Avec cette production de Tommy Mas, Action Bronson continue de croiser les genres pour un rap toujours plus singulier.

Tim Dup – Une autre histoire d’amour

Retour chorégraphié de Tim Dup sur un titre pop-électronique nostalgique. Dans un beau plan séquence nocturne dont l’artiste confie la réalisation à Hugo Pillard, le songwriter se montre plus vulnérable que jamais. Un extrait de son dernier album Qu’en restera-t-il ? qui prouve encore une fois (s’il le fallait) que Tim Dup est un producteur de génie. « A la poursuite de rien », l’artiste donne tout dans un pas chaloupé que lui emboîte Flore Benguigui, la voix de l’impératrice. Tim Dup tente d’écrire une autre histoire d’amour, quitte à se prendre un lapin.

Dominic Fike – Cancel Me

Nouvelle vague du rappeur américain Dominic Fike. Pour ce nouveau clip co-réalisé avec sa petite soeur Apollonia, il se montre plus solaire que jamais. Un rebond inespéré pour un artiste à l’histoire difficile. Avec son album What could possibly go wrong, Dominic Fike affirme une esthétique inédite avec des titres efficaces, contrastés et toujours singuliers. De sa Floride natale à ses voyages plus récents, l’artiste a gardé de précieuses traces. Entre pop et musique urbaine, Dominic Fike trouve toujours une façon de nous échapper.

Michel – Je m’en ballek

Le mécheux préféré de la scène urbaine revient pour un nouveau titre sobrement intitulé Je m’en ballek. Quelques tours de scooter, un (bon) zeste d’autotune et ce look caractéristique du rappeur de Valenciennes : tous les ingrédients sont là pour le hit mélo de votre été. Entre électro et rap, premier et second degré, Michel (qu’on avait rencontré dans le General POP Cast) continue à dévoiler des extraits de sa prochaine mixtape : Le Vrai Michel 2 qui sort le 4 septembre. Après sa collaboration avec Hatik, l’artiste continue de faire saliver un public qui lui est déjà acquis depuis longtemps (nous plaidons coupables, et vous ?).

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Envie d’en découvrir plus ? Nos sélections clips en un clic.

Mathis Grosos.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus