Débranche #4 : la playlist qui va redonner du souffle à votre semaine

Jeanne Moreau avec Miles Davis composant la BOF de Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle en 1957

Ne vous fiez pas à cette photo mythique, il n’y a pas vraiment de jazz dans notre playlist hebdomadaire mais un peu, beaucoup, passionnément, (à la folie ?) de POP MUSIC. Et des newcomers !

On commence cette nouvelle semaine avec la truculente californienne Remi Wolf (signée chez Island Records, rien que ça) et son WTF x DIY Hello Hello Hello qui redonne des couleurs à notre bol de céréales !

On continue sur notre lancée avec le germano-canadien WizTheMc qui fredonne All my friends are stoned (SO AM I) et bizarrement ça nous rappelle une certaine série d’apéros sur Zoom au printemps dernier.

Pas question de quitter les horizons de pop arc-en-ciel ! Vous ne pourrez pas refuser l’hymne 70’s Hold In, Hold On de l’ange de L.A. Kid Bloom.

Découvrez notre playlist sur les plateformes SpotifyApple music mais aussi Deezer et Youtube :

Breaking News : La Femme est de retour début 2021. Le single Cool Colorado sent bon la liberté, les Motels miteux et les attestations de sortie en guise de PQ. Ouh Yeah !

Ils sont quatre, ils viennent de Brisbane en Australie, et leur mini tube In Her Eyes va vous faire transpirer du maillot ! The Jungle Giants sont dans la place, tout baigne !

Autre grosse sortie prévue pour 2021, pour février… Le jeune surdoué rosbeef et bien zinzin à souhait Slowthai va dévoiler son second album TYRON avec des feats askip’ aussi DINGUES que Skepta, Denzel Curry ou encore A$AP Rocky. En attendant, un nouveau morceau dévoilé un brin mélo et en trois lettres nhs.

Pas de doute, Tycho Jones est bien de la même nation que Joy Division. Il n’y a qu’à écouter son dernier single Level Ahead pour comprendre tout l’héritage post-punk et la modernité grime cachés en lui.

Les deux couz’ londoniens Otzeki ont encore frappé. Avec Fading Up c’est une grosse “montée ” à proprement parlé qui nous attend. Aussi ténébreux qu’aérien.

Fools (can’t help falling in love) est signé par un petit gars de Nashville, Foster, accompagné ici par la voix enchanteresse de Sody. Et on a beau se répéter leur chanson comme un mantra – sur une production bien léchée du canadien Sarcastic Sounds – on continue de tomber dans le panneau ! Damn!

Le tuto pour casser v.2

Il est suédois, multi-instrumentiste et clairement inspiré par des gars comme MGMT, I don’t speak French peut nous provoquer autant qu’il veut, il ne manquera pas de séduire l’Hexagone…. même avec cette idée stupide de ne pas divorcer à cause des gosses sur sa rangaine Stay together for the kids.

On passe aux choses sérieuses niveau séparation avec la candidate canadienne suivante, Laraw. D’origine marocaine et libanaise, le caractère bien trempé de la belle nous donne toutes les clés pour rompre avec classe sur son Breakup Tutorial V2. Quitte nous autant que tu voudras Laraw, on reviendra à ta porte avec des fleurs !

Wannabe-pop-star voilà comment se définit Artemas. Et on peut dire que son High For U a tout pour voler la vedette aux autres starlettes californiennes.

La voix soul du londonien Puma Blue a de quoi nous donner des frissons. Opiate et son entêtant refrain jazzy (I must losing my mind) seront séduire les plus farouches.

Encore un petit gars de Nashville, pourtant, non toujours rien de rockab dans la musique d’Aaron Lee Tasjan ! Avec son Up all Night, on flotterait plutôt dans les airs, décidément notre semaine est plus pop que toutes les précédentes. Quant à la moustache de Chris de LaRocca, elle ne cache rien d’autre qu’un refrain bien adapté à notre apéro time, Ice blue.

Collectif de San José (en Californie, révisez votre géographie les gars), Peach Tree Rascals et son single Fumari  vont surement faire des ravages sur la plateforme TikTok où le groupe s’est révélé ?! Le futur nous le dira…

Le côté lover de la force

On passe de l’autre côté de la barrière avec un ex chanteur du métro parisien, Hugo Barriol. A partir de là, notre playlist plonge du côté folk et lover de la force. Et on adore. Avec cette version en français dans le texte de son Hey love, en featuring avec Joe Bel, on tombe le nez le premier dans nos petits mouchoirs roses.

On enchaîne avec la queen Yseult et son titre INDELEBILE qui s’incruste dans nos pensées, comme les lettres de son crush dans son esprit. Après son opéra moderne pour la chaîne berlinoise COLORS, son nouvel EP BRUT est plus qu’indispensable.

GROS COUP DE COEUR pour le nouveau disque du folkeux ricain Dekker. A ne pas confondre avec la marque d’outillage, on vous voit venir ! Cet ouvrage là risque de vous fendre le coeur comme une scie à métaux cela dit. Commencez par The Love, et laissez vous entrainer sur tout l’album baptisé Slow Reveal : Chapter one.

Encore une nouvelle tête, dont on ne sait pas grand chose à part que ses parents l’ont forcé à faire du piano gamine, comme elle le précise si poliment dans sa bio Spotify… AVIV déclare sa flamme avec I guess I miss You, et on en redemande.

Le grand Nick Cave nous offre un album live enregistré pendant cette année très cheloue, où toutes les salles de concerts sont cerrado... Et armé de son seul piano, l’Australien nous le chante de tout son coeur : (I’ve been)Waiting For You. Cher public, il va falloir sortir la CB quand les clubs vont réouvrir. Nick vous attend au Palace Alexandra de Londres !

Barack Obama likes this

On vous en parlait il y a un an, le folkeux canadien Andy Shauf et son incroyable talent n’en finissent pas de nous séduire (même Barack Obama l’a classé dans une de ses récentes playlists, c’est pour dire !) Son dernier single Sleep Away ne déroge d’ailleurs pas à la règle. Coeur avec les doigts.

M.Ward ce crooner ! Même quand il nous balance des reproches à la veille de Noël avec son You’ve Changed, on lui pardonne. Spécialiste des albums à base de sapin, de boules (et de dinde), mené de front avec son binôme Zooey Deschanel (She & Him), sa voix de lover est totalement adaptée à la saison. Voir même recommandée !

On vous le dit clairement, ce gars là mérite toute votre attention. Signé depuis son second album solo chez la maison de qualité (et française) Vietnam, J.E. Sunde délivre un nouvel ouvrage de toute beauté, dans la digne lignée de Crosby Stills, Nash & Young. A lire : notre récent portrait pardi ! Et à écouter en boucle : I don’t care to dance.

Et on se quitte avec un extrait du prochain album de Raphaële Lannadère aka L. Le single Tu reviendras promet un très élégant opus, fidèle à l’ADN de son auteur : tout en douceur et en grâce.

Découvrez notre playlist sur les plateformes SpotifyApple music mais aussi Deezer et Youtube !

Retrouvez nos autres autres playlists ici.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Abigaïl Aïnouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus