Embarquement immédiat pour les clips de la semaine !

SUZANE – QUATRE COINS DU GLOBE

Pour inaugurer comme il se doit le mois de juillet, General Pop vous propose une sélection de 10 clips colorés avec une bonne dose d’absurde et quelques jolies références au passage.

Ojos – Sola

Après Huracán, Ojos revient dans notre sélection avec un clip crépusculaire signé Thibaut Charlut. En français comme en espagnol, Ojos nous offre une poésie à couper le souffle et pour cause elle ne « peut pas respirer ». L’ancien duo Holy Two affine les lignes d’un projet trilingue singulier. Dans ce clip à l’esthétique marquée, le groupe lyonnais dévoile un titre au beat puissant. Après sa reprise de Cabrel (dont on vous parlait ici), Ojos avait mis la barre haut. Il semble qu’une fois de plus, le défi soit relevé.

Suzane – Quatre coins du globe

Tiré de Toï Toï premier album remarqué de Suzane, Quatre coins du globe a enfin son propre clip. A titre exceptionnel, visuel exceptionnel. Qui mieux que le collectif Hotu pour relever le défi ? Les réalisateurs spécialistes du deep fake prêtent à Quatre coins du globe un univers 2.0Collages, humour et déplacements minutés pour l’évasion délirante de la jeune avignonnaiseAu micro de General POP Cast, elle nous parlait d’écologie, danse et harcèlement de rue. Dans ce nouveau clip, Suzane voyage (en ligne). Une évasion corona-compatible qui devrait vous faire danser.

Jäde – Satin

La jeune artiste que nous avions reçu au micro du General Pop Cast sort un titre doux, rose bonbon et rythmé par quelques échanges SMS. Forcée d’attendre, Jäde traduit ses doutes en chanson avec la jolie voix langoureuse qu’on lui connaît. Après ce petit rendez-vous chez le docteur (dont on vous parlait ici), Jäde a choisi de rester chez elle. Encore une fois, la chanteuse prend à bras le corps une esthétique girly 2.0 qu’elle doit cette fois à l’artiste collagiste Ut Barley. Une belle réussite pour la jeune lyonnaise dont le talent n’est plus à prouver.

Mellah – Habits

Retour du sud-londonien déjanté pour un nouveau titre sarcastique. Confinement, ennui et auto-mutilation sont les ingrédients de Habits dont la vidéo est signée Après le clip de Family Fun où le Britannique faisait des questions de pauvreté la base d’un jeu télévisé puéril et indécent, Mellah parle de solitude. Le confinement a pourtant été l’occasion pour l’artiste de livrer d’excellents showcases. Que cela soit sur Tsugi, Jack ou La Blogothèque, l’artiste est d’une simplicité trompeuse. Habits est un titre pop-rock efficace qui s’écoute sans modération. Un peu d’humour, ça ne peut pas vous faire de mal.

Zed Yun Pavorotti – Mon dieu

Dans un clip qu’il a sobrement réalisé aux côtés de Fred de Pontcharra, le stéphanois Zed Yun Pavarotti se montre plus mélancolique que jamais. Nous vous parlions de son clip Monstre l’été dernier, découvrez un nouveau titre tout aussi beau. Troisième extrait de son premier album, Mon dieu est un morceau touchant, sublimé par une production downtempo minimale signé Osha & S2keyz. Devant un ciel gris qui se reflète dans la mer comme en chute libre dans l’océan, le rappeur dévoile une sensibilité singulière. L’artiste n’hésite pas à mettre à nu ses égarements, ses peurs dans un flow percutant auquel répond un refrain éthéré. La tournée reprend dès septembre et il nous tarde d’entendre ce beau morceau sur scène.

David Numwami – Le fisc de l’amour

Oubliez la distanciation physique le temps d’un slow. David Numwami tient le micro façon karaoké pour une chanson à la mélancolie contagieuse. (Res)Sortez les chemises en satin, le nouveau tube pour vos fins de soirées 1960/1970 est là. David Numwami, musicien, compositeur, DJ, producteur, est surtout un amoureux éternel. On esquisse des sourires tendres. Laissez-vous séduire avec ce clip signé Pablo Padovani (Moodoid). La nostalgie a du bon, surtout quand elle est celle de ce talentueux chanteur belge que l’on a déjà vu aux côtés de Nicolas Gaudin (Air), Charlotte Gainsbourg et Frànçois and the Atlas.

Le Klub des loosers (avec Alexis Fugain) – Comme eux

En attendant la sortie de leur album Vanité le 18 septembre prochain, le Klub des Loosers dévoile un nouveau titre : Comme Eux avec Alexis Fugain, le chanteur de Biche. Décalage, nostalgie, golf. Cette fois, ce sont les suiveurs qui mènent la danse. Rap égocentré, pop nostalgique avec une régulière touche d’humour, ce troisième extrait du futur album fait saliver. Si le leader de Biche est de la partie, c’est peut-être que Fuzati est bien seul dans son club (il s’agit effectivement d’un projet solo). Si Vanité n’est pas le troisième opus de la série du Klub des Loosers, l’album sera indéniablement une nouvelle bonne surprise de Fuzati, avec à la clé une collaboration avec Roméo Elvis.

Alice et moi – T’aimerais que ce soit vrai

Premier tube d’un (futur) premier album pour une artiste qui n’est pas une jeune première. Alice et moi cultive l’art de la dérision dans ce clip léger. Face aux attentes vaines et aux comptes Instagram superficiels, la jeune artiste lâche un titre libérateur aux allures de vengeance. Après le succès de ses titres Je n’ai rien à faire (qu’elle a d’ailleurs repris pendant le confinement) et ses deux premiers EP Filme-moi et Frénésie, la pop légère d’Alice et moi revient conquérir les internautes en attendant un premier album début 2021.

Alex Rossi (feat Calypso Valois) – Solo tu

La chanson italienne d’Alex Rossi prend des airs de thriller. A l’aide d’un montage habile, Alex Rossi et Calypso Valois sont transportés dans l’un des chefs d’oeuvre de Francis Ford Coppola The Conversation. La chanson du couple se fait sous surveillance et la mesure du titre prend tout son sens. Dans un unisson très sobre, le duo entonne dans un souffle un air terriblement efficace. Le tout sur une production entre électro et pop. Dans ce petit jeu d’images avec les grands du cinéma mené par Marco di Santi, le titre prend une toute autre dimension. Démonstration s’il en fallait encore du pouvoir des images.

Terrenoire – Mon âme sera vraiment belle pour toi

Avec ce titre résolument positif, Terrenoire devrait vous donner quelques vertiges. La caméra d’Elisa Baudoin penche pour de magnifiques paysages montagneux. On retrouve dans Mon âme sera vraiment belle pour toi l’amour des immensités cher à la fratrie stéphanoise. Souvenez-vous, fin mai, le duo nous berçait avec le doux refrain de ça va aller dont on vous parlait ici. En attendant la sortie de Les forces contraires le 28 août prochain, premier album du duo, Mon âme sera vraiment belle pour toi se joue en boucle. Il semble que nos deux cupidons aient visé juste.

Retrouvez nos sélections précédentes ici.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Mathis Grosos.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus