Quand je serai grand, je serai musicien : le podcast qui va susciter des vocations (n’en déplaise à Macron)

Ce podcast original Deezer et produit par Kidsono, invite des artistes à parler de leur enfance et de l’arrivée de la musique dans leur vie. Un programme dédié aux jeunes mélomanes… mais pas que.

Et toi tu feras quoi quand tu seras grand ? Musicien ? A l’heure où les métiers de la culture et en particulier de la musique sont plus qu’en péril, ne laissez pas vos rêves d’enfants s’échapper par la porte de secours… Mélomanes en herbe, ne changez de cap ! Continuez de croire à votre destin de trompettiste, de chanteur.se, de guitariste, de flutiste…. Alors qui sait, ce podcast va peut-être même susciter des vocations.

Quand je serai grand, je serai musicien invite justement des artistes à partager leurs souvenirs d’enfance aux curieux, aux passionnés et rêveurs de tout âge. Durant 10 minutes, on navigue entre des anecdotes attendrissantes, des souvenirs personnels, et surtout des moments charnières les guidant vers leur vocation de musicien professionnel.

Kidsono, la « maison de production audio des enfants »

Parce qu’on a tous été enfant et qu’on aime tous la musique (sauf notre gouvernement, qui continue de relèguer cet art en bout de course au vu des mesures sanitaires récentes), Quand je serai grand, je serai musicien s’adresse à toute la famille. En exclusivité sur Deezer et accessible aux non abonnés premium (il suffit juste de vous créer un compte), ce nouveau podcast s’adresse aux mioches sans prendre un ton infantilisant. Un petit bijou.

Et c’est justement le credo de la maison Kidsono. Crée en mai dernier par deux copains : Benoist Husson, féru de musique et papa de deux enfants et Nicolas Lockhart, musicien/compositeur (ayant notamment travaillé avec Pépite, L’impératrice et Bleu Toucan), Kidsono repense l’éveil au travers de fictions, de documentaires et de blagues.

Une première saison aux petits oignons

Premier programme de la nouvelle « maison de production audio des enfants« , Quand je serai grand, je serai musicien ne compte pour l’instant que 7 épisodes. Mais avec des invités de marque s’il vous plaît : Ichon (coucou) et Fishbach se sont, entre autres, prêtés au jeu du grimoire à souvenirs ! Grands enfants que nous sommes, à la rédaction, on a tout écouté… et voici nos 2 petits préférés :

Le magnétophone de Chassol

L’oreille absolue de Chassol (celle qu’on recevait au micro du GPC en mars dernier) nous conte ici ses premières années. De parents martiniquais, le pianiste et compositeur passe son enfance à Meudon. Inscrit très tôt au conservatoire, il est bercé par les compositions dans le salon de son papa, saxophoniste. Christophe Chassol nous confie aussi son histoire d’amour avec un magnétophone, les chansons de Dorothée et les chansons antillaises qui l’ont bercé (Malavoi, La Perfecta)… Plus tard il se mettra au jazz et commence à collectionner des disques jusqu’a partir étudier la musique à Boston… Une histoire de passionné et surtout passionnante !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KIDSONO (@kidsono.studio)

Ichon et son amoureuse

Enfant turbulent, le Montreuillois nous confie des passages choisis de son enfance : de ses goûts vestimentaires aux goûts musicaux de ses darons. Bercé au chocolat chaud et à l’album Get Rich or Die Tryin’ de 50 Cent, Ichon dévoile son premier texte et plus généralement son amour naissant pour le rap grâce aux CDs de son grand frère. A 15 ans, il rencontre le punchliner Loveni, découvre alors le « pouvoir d’être en rythme » et c’est le début de leur histoire…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KIDSONO (@kidsono.studio)

Retrouvez tous les épisodes du podcast Quand je serai grand, je serai musicien de Kidsono ici.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Maxime Verdeille

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus