Débranche #3 : la playlist pour sortir de sa zone de confort (à défaut de sortir de chez soi)

Extrait de la mini-série « The Third Day » avec Jude Law (HBO)

Pas le moment de craquer ! Pour cette troisième édition, notre playlist hebdo ne change pas une recette qui gagne : des nouveautés et des newcomers pour rester à la page. Prêts ? Feu ? Partez !

On commence sur les chapeaux de roue avec un jeune rappeur canadien de Manitoba, YSN Fab, qui compte bien nous redonner la patate avec son hymne Make You a Boss.

Après un EP électro très expérimental (dont on vous parlait ici), la franco-algérienne Sabrina Bellalouel nous revient déjà avec un nouvel extrait de son prochain disque : The Build Up. Déboussolant !

En signant une collaboration inédite entre la marque de suede shoes Puma, le grand Booba signait les prémices de son grand retour… avec un album imminent dont il nous dévoilait la semaine précédente un extrait 5G, vous recevez ?

Découvrez notre playlist sur les plateformes SpotifyApple music mais aussi Deezer et Youtube.

Le prochain sur notre liste est loin d’être un newcomer… mais son dernier single vaut son pesant de cacahuète. Signé sur le label GOOD de Kanye West dès 2008, le rappeur californien Big Sean invite ici Travis Scott sur Lithuania et on plane.

On passe cette fois-ci à une grande inconnue d’origine polonaise, née à NYC et qui a doré sous le soleil de la Californie, Dora Jar (à ne pas confondre avec Dora Maar hoho) et son premier single Did I Get It Wrong. Réponse : un grand non Dora, tu vas faire ton bout de chemin.

Adam Snow ne porte pas vraiment bien son nom sur ce coup-là. Le Néo-Zélandais prépare l’été de l’autre partie du Globe avec son single fleuri Daffodils et on est tous gaga. Autre révélation kiwi, Balu Brigada pose ses sneakers sur la lune et ça groove plutôt bien sur moon man.

Retour sur les terres rosbeef avec la rappeuse anglaise Tia Carys, qui part dans un freestyle dans le miroir sur Reflect in the Mirrors. Prometteur.

Notre petit prince du raï Tawsen, qu’on découvrait en interview il y a tout juste un an, vient jouer les miss Météo « et emplit mon coeur de joie ». La déclaration de la semaine est posée.

On passe en mode Automatic avec l’intriguant OhSolow en feat avec Sayk_, un ange déchu qui risque de hanter vos rêves pour une bonne quinzaine.

Folk is not dead !

Comment ne pas tomber sous le charme du sonwgriter québécois Leif Vollebekk, le plus compliqué sera juste d’épeler son nom correctement, après vous n’aurez plus qu’à vous faire bercer par son nouveau single Long Blue Light, qui nous donne envie de ronronner dans le canapé du salon (télétravail oblige forcement).

Alerte talent (encore un!) Sally Boy nous offre le divin Maryextrait de son album EREZ qui vient tout juste de sortir. La pop nostalgique de ce ricain originaire de Philadelphie ne peut pas vous laisser indifférente.

La grande, la géniale Billie Eilish ne se contente pas de lâcher un nouveau single Therefore I am, mais avec son clip, elle explose littéralement les compteurs de Youtube (à plus de 28 millions de vues quand on boucle cet article), et de faire tourner la tête d’un charmant Justin Bieber.

Autre grosse pointure française cette fois, Aya Nakamura (qui a fait quelques gaffes ce weekend, en plantant l’équipe du Quotidien et organisant une grosse bamboche chez elle sans masque), nous présente son nouvel album AYA, dont un duo au sommet avec le trap man Stormzy : Plus Jamais.

Un peu de fleur bleue n’a jamais fait de mal à personne, on repasse de l’autre côté de l’Atlantique pour surfer sur le single crémeux à souhait de la californienne Kristiane et son Wish I could be Your Girl.

Impossible de passer à côté du nouveau titre engagé du rappeur anglais le plus classe du moment, Loyle Carner, Yesterday où il balance dans un flow froid et élégant ; « It’s really just about what it is to be black and white, in a world where you pretty much have to be one or the other. It hurts the way I felt about my race back then, is the same way I feel now. » A méditer.

On vous en parlait hier, le petit prodige des clavier FHIN nous revient avec son premier long format TRAUMA, dans lequel il confie ses rêves post-traumatiques et tout une odyssée néo-soul. On craque sur Monster.

Aussie à gogo 

La songwriteuse norvégienne Ane Brun n’a pas chômé cette année. Elle s’apprête à sortir son second album How Beauty Holds The Hand Of Sorrow, le 27 novembre prochain. Fée de l’indie-folk elle nous en offre un extrait Closer qui traite de la façon dont les difficultés vous rendent plus fort. Utile !

Les Ecossais les plus doués de leur génération, Django Django n’ont pas fini de nous étonner après leur disque Marble Skies (paru en 2018), ils reviennent avec un nouvel opus prévu pour février. Succédant à Spirals, le single Glowing in the dark annonce du lourd !

BENEE, La petite surdouée néo-zélandaise (encore une !) présentée par Apple Music comme le next big thing, revient après l’énorme succès de son tubesque Supalonely qui a fait le tour de la plateforme TikTok… Au programme le single Kool qui nous donne envie de s’envoyer en l’air sur le dancefloor. Jouissif !

Croisant avec brio bossa nova et soul music, la londonienne Hope Tala invite le rappeur de Portland Aminé sur le titre chaloupé et fruité Cherries.

On vous ramène en été, enfin plutôt en Australie là où la saison estivale point son nez pour retrouver le duo Lime Cordiale qui ressort son second album 14 Steps to a better You avec 6 inédits, dont ce très fameux Unnecessary Things… totalement indispensable ! On les attend de pieds ferme pour un concert en mai prochain à la boule Noire (on peut rêver), sortez vos mèches blondes et vos moustaches d’ozzie.

Les sirènes du disco

Le premier album du quintet suisse Sirens of Lesbos compte bien marquer les esprits avec sa nu-disco ! On adhère illico à leur morceau How Many Miles rassemblant les talents cosmopolites de cette bande d’origine érythréenne, soudanaise, britannique et tchèque.

Slammeur et poète marseillais Fred Nevché pose sa verve sur les productions audacieuses du producteur French 79 pour La responsabilité des rêves, une oeuvre composée en hommage à Lou Reed, « un journal intime imaginaire, où l’on peut aussi réentendre ou relire le rockeur via ses textes de chansons retraduits pour l’occasion, sa voix en interview… »

Impossible de finir une de nos playlists hebdo sans un morceau au piano… calmant les esprits et les ardeurs ! C’est encore une fois REYN, le pianiste hollandais de la maison de qualité Pop Records qui nous offre un calmant avec En fermant les yeux. Et vous, vous y voyez jour encore ?

Découvrez notre playlist sur les plateformes SpotifyApple music mais aussi Deezer et Youtube.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Article : Abigaïl Ainouz – Playlist : Seril Farran & Abigaïl Ainouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus