November Ultra nous enveloppe de douceur avec son single « Soft & Tender »

Crédit photo : Pauline Darley

La chanteuse du (feu) trio Agua Roja mène désormais sa barque en solo. Elle nous revient juste à temps avec le morceau SOFT & TENDER. Et son premier single tient toutes ses promesse. Rencontre.

Repéré dès 2014 sur la scène tricolore, le trio d’electro-pop Agua Roja mené d’une main de fer par sa chanteuse November Ultra, nous régalait avec un ep éponyme puis avec le disque Roses en 2018. Si le groupe parisien a depuis tiré sa révérence, il continue de semer des graines dans nos coeurs et au sein de moultes formations…. Clément Roussel en tant qu’ingénieur son, Benjamin Porraz sous un nouveau pseudo Klein… et la chanteuse hispano-française November Ultra en solo !

Reste cool BB (sinon j’te dirais bye bye)

Après avoir composé pour des amis (comme les frangins stéphanois Terrenoire), et officié comme toplineuse / songwriteuse (pour Barbara Pravi, Jaden Smith, Claire Laffut ou encore Alicia), November choisit ainsi ce mois de novembre pour faire résonner sa voix douce et calmer les esprits :

« C’est le seul morceau aussi heureux que j’ai jamais écrit de ma vie, c’est même une chanson d’amour en vrai, une berceuse très simple, assez pure, presque enfantine. Ce sont les chansons les plus difficiles à écrire je trouve, j’en étais incapable avant. »

« Soft & Tender, ça veut dire doux et tendre mais c’est moins joli en français » c’est sur ces douces paroles que s’achève le premier single de November Ultra. Tout en douceur, les notes de la guitare et la voix enchanteresse de sa chanteuse vous ramènent au pays des merveille de votre enfance.

Une petite voix nous susurre « Wake Up my darling » et on s’assommerait presque avec notre oreiller pour revenir 9 mois en arrière… Bien avant que la scène musicale soit à l’arrêt… Qui aurait cru que notre liberté culturelle serait un jour meurtrie, et qu’on dusse se cacher pour voler un livre au rayon littérature d’un supermarché ? Hein qui ?

Rencontre avec November Ultra

On vous laisse méditer tout ça en écoutant le single Soft Tender et en parcourant notre interview...

Tu reviens avec le single Soft & Tender, quel message tu cherches à faire passer ?

November Ultra : Jenny Holzer l’a dit dans plusieurs de ses artworks, qu’il en va de notre propre intérêt de réussir à trouver des façons de rester doux et tendre dans un monde qui nous pousse à beaucoup d’amertume et d’aigreur.

« Réussir à être doux et tendre, c’est comme la bonne colère, ce sont des émotions salvatrices. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

1983⁠⠀ Photo: Cosimo Ricatto

Une publication partagée par JENNY HOLZER STUDIO (@jennyholzerstudio) le

Quelle est ta meilleure arme contre la morosité ?

Faire un top 3 de choses qui m’ont rendu heureuse dans la journée. Ça peut être aussi simple qu’un sms reçu ou avoir bien réussi ton omelette. D’expérience, quand t’es pas méga bien, c’est un peu difficile au début, alors qu’en fait, y a toujours quelque chose de joli qui t’es arrivé (…) Au fil des jours, c’est comme si tu les provoquais ces moments… ou non, c’est comme si tu les reconnaissais vraiment quand ils t’arrivaient et que du coup tu les appréciais vraiment.

Ce grand retour tu le prépares depuis longtemps ?

Je vois plus ça comme une nouvelle fenêtre de ma maison que j’ouvre aux gens, je suis jamais partie, j’ai jamais arrêté de faire de la musique, j’ai juste enfin quelque chose à sortir sur les plateformes, mais en vrai, sur instagram, j’ai toujours continué à partager beaucoup de ma musique.

« Je travaille avec les rideaux ouverts, j’aime bien partager ces processus tout comme j’aime beaucoup trop chanter pour juste le faire en studio ou derrière un micro. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

baby, it’s déjà vou 🌟 beyoncé forever

Une publication partagée par November (@november_ultra) le

Et à quand ton premier album ?

Il est quasiment terminé, je dirais à 77% : tous les titres existent, ils ont été créés et mis dans le bon ordre, ils racontent une histoire, le titre de l’album existe, l’artwork aussi. J’ai pris deux ans depuis le split de mon groupe Agua Roja pour affûter mon couteau, apprendre à utiliser l’ordi pour proder’, Ableton, explorer, trouver le Nord sur ma petite boussole musicale toute seule.

Tu t’es entouré pour la genèse de ce disque ?

« Soft & Tender, je l’ai fait toute seule, et d’un coup c’est devenu la monnaie étalon de l’album. »

C’était trop important pour moi que mon noyau soit solide avant de pouvoir faire rentrer d’autres personnes dans le processus. Je voulais qu’on m’aide à accomplir ma vision et pas qu’on accomplisse une vision biaisée qu’on avait de moi. C’est aussi pour ça que sur l’album, je me suis entourée d’une petite team de gens qui me sont très proches humainement et musicalement : Nicolas Mantoux, Poppy, Felower et Terrenoire à la musique puis mon ancien bandmate Clément Roussel au mix et Adrien Pallot au mastering.

Qu’est ce qui a nourri la composition de ce disque à venir ?

Ma chambre beaucoup, et ma mémoire d’éléphant. Le fait que je ressente beaucoup de nostalgie pour plein de choses tout le temps. J’ai une très bonne mémoire, je me souviens de ce que les gens disent, où ils étaient, ce qu’on a fait, j’ai un truc très fort avec les objets qu’on m’offre, que j’offre, ils deviennent des petits talismans.

« La création de l’album concorde avec un moment de ma vie où j’ai aussi décidé de me soigner, d’aller dénouer des noeuds, ça m’a forcé et aidé à être vulnérable, à faire tomber l’armure un peu. »

Depuis la fin ton groupe Agua Roja, tu as collaboré avec pas mal d’artistes comme Jaden Smith ou Terrenoire… Et qui d’autre ?

J’ai fait des trucs hors de ma zone de confort, notamment pendant le premier confinement j’ai eu la chance de travailler sur la signature sonore de Louie Media et le générique de leur dernier podcast Passages. J’ai aussi fait des reworks de morceaux que j’appelle des Secret Tapes et qui me servent d’exercice pour m’améliorer à la prod, à la compo, à l’enregistrement, à l’arrangement tout en m’amusant. La dernière en date, c’est un petit hommage à Call Me By Your Name et Sufjan Stevens, ça m’a pris deux semaines, et je l’aime très fort.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

a call me by your name tribute 🍑 #cmbyn prod by yours truly

Une publication partagée par November (@november_ultra) le

Et cette grosse couverture rose et chaude sur la pochette du single, elle vient d’où ? elle est géniale!

Alors c’est un manteau de chez Monki ! J’ai une passion pour le pastel plus que pour le rose, c’est une nuance de couleur vers laquelle je gravite beaucoup beaucoup. Ma couleur préférée en vrai, c’est le violet, quand j’étais petite je me disais que ça alliait le bleu et le rose, donc ces deux couleurs qu’on a longtemps genré à tort.

A la fin de ton single, tu fredonne en espagnol, ta langue maternelle, on peut s’attendre à un retour vers tes racines pour la suite ?

Va y avoir de l’espagnol dans l’album, plus que du français. J’ai commencé à chanter en anglais pour pas que ma mère comprenne ce que je disais.

« Je trouve ça presque ironique, qu’en ayant voulu fermer la porte de ma chambre et de mon intimité à ma mère, je me sois retrouvé à ouvrir la fenêtre de cette même chambre à presque plus de monde que si j’avais chanté en français. »

Et je trouve ça encore plus rigolo qu’au moment de m’ouvrir à une deuxième langue, ce soit justement la langue de ma mère que je sois allée chercher… et pas le français que je trouve très beau dans la bouche de mes ami.e.s musicien.ne.s, mais pas chez moi.

Enfin, un conseil de libraire (vu que c’est le sujet chaud du moment) ?

J’ai un bookclub génial avec trois amies, on se pitch nos livres préférés qu’on vient de lire et après on se les prête – c’est comme ça que j’ai lu Les sept morts d’Evelyn Hardcastle qui est un vrai gros page-turner que je pouvais pas du tout m’arrêter de lire (par contre gros TW* grossophobie), mais je crois que L’art de la joie, du haut de ses 1000 pages et dans mon top de lecture de cette année. Je pouvais vraiment pas le lâcher et j’étais presque heureuse qu’il soit si volumineux, je me disais : « wow y a encore mille choses qui vont arriver » !

TW : triggerwarning aka avertissement

Retrouvez le single Soft & Tender de November Ultra sur toutes les plateformes d’écoute.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Abigaïl Ainouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus