Découvrez Poppy Moukoukenoff, coup de coeur General POP du prix Société Ricard Live Music

Crédit : Aloïse Sauvage

En parallèle de la promotion des 10 finalistes désignés par le jury du prix découvertes, notre rédac était invitée à choisir son coup de coeur. L’occasion de faire les présentations avec Poppy !

Après avoir révélé des artistes comme MNNQNS (à lire aussi notre interview) et Lysistrata, le prix Société Ricard Live Music revient pour une nouvelle édition pleine de surprises et de talents ! Grande nouveauté cette année : notre rédaction était conviée à choisir son chouchou parmi les 100 candidats présélectionnés. Après de longues heures d’écoutes, notre coup de coeur revient haut la main à… roulements de tambour… Poppy Moukoukenoff !

Notre heureuse gagnante remporte :
– Deux jours de mise à disposition du studio photo Wharf aux Magasins Généraux
– Un meeting avec des professionnels de musique à l’image
– Un passage lors d’un concert live à une General POP Party

Rencontre avec Poppy Moukoukenoff, coup de coeur General POP

Encore inconnue sur la toile, cette jeune première vient de dévoiler On s’abîme : un premier single et clip mêlant photo, musique et danse, soit les trois passions de Poppy. A cette occasion, nous l’avons interviewé pour dresser son portrait.

La photo et la chanson, comme premiers amours

Originaire du Val-de-Loire, Poppy commence la musique dès le collège, improvisant sur une guitare ses propres chansons : “Je me souviens qu’au collège, mes parents avaient divorcé et j’avais déjà écrit une chanson sur mon père”. Elle lance dans la foulée sa chaîne Youtube et son Myspace, où elle présente reprises et compositions originales : “ça marchait plutôt pas mal mais YouTube c’est un peu violent niveau commentaires quand tu es jeune…” Après le lycée, Poppy décide donc d’abandonner ses expériences en ligne, et s’oriente vers des études de tourisme en région parisienne “je rêvais de la capitale”, avant de bifurquer rapidement vers la photo : ”dès 17 ans, je faisais déjà de la photo. Pour mes jobs d’été, j’étais portraitiste de plage au Cap d’Agde ! “

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Poppy Moukoukenoff (@poppymoukoukenoff) le

Après un crochet en école de photo, elle se lance dans la vie active “avec tout un tas de petits jobs pour gagner ma vie”. Ses sujets photo de prédilection ? La danse !Je prenais beaucoup de danseurs en photos et j’ai fait quelques expos”. Et il faut dire que ce sujet est un de ses souvenirs chéris de gosse, son père étant un fieffé danseur de salsa : “petite, il nous embarquait souvent dans des soirées dansantes avec mon frère. J’ai baigné là-dedans, et j’aime danser… sans être pro, le mouvement : je trouve ça beau”.

La danse et sa rencontre avec les frangins Dame Civile

Très logiquement, Poppy mélange tout ça dans sa musique et son rapport à l’image. Et petit à petit, elle revient à ses premiers amours, l’arrivée du logiciel GarageBand et d’un Mac changeant la donne : “GarageBand et Apple offrent des outils hyper intuitifs, on peut faire de la musique en 5 minutes, tu peux tester un tas de trucs, sampler ta voix…”

Au hasard de ses rencontres, son chemin croise celui de Kilian, moitié du duo urbain Dame Civile. Après des collaborations sur des émissions de radios, ils se lancent ensemble dans des maquettes : “Ça fait deux ans que je bosse avec Kilian et Marvin (ndlr : autre moitié du duo de frangins Dame Civile), c’est finalement autant mon projet solo que le leur en terme de production”.

View this post on Instagram

Dame Civile 🔂

A post shared by Poppy Moukoukenoff (@poppymoukoukenoff) on

Admiratrice et fan devant l’éternelle de voix soul comme Lauryn Hill, Sade et Erykah Badu “ce sont vraiment ces nanas là qui m’animent”, Poppy s’inspire aussi pas mal des productions hip hop et de leur “beat qui te fait danser”. Avec un regard de photographe, la chanteuse se nourrit aussi beaucoup de ses pérégrinations sur Youtube, admirant les projets cinématographiques d’artistes comme The Blaze et PNL : “Personnellement, je trouve qu’aujourd’hui la musique se regarde. Et cette image elle influe vachement sur ce que j’aime ou pas dans un projet musical”.

On s’abîme : un premier morceau croisant danse, pop et photo

Pour son premier single, il était donc évident de l’accompagner d’un clip à son image, co-produit par ses soins et inspiré par le paysage urbain : “j’ai habité dans le 13e arrondissement pendant des années et je suis très inspirée par ses tours, ce béton, ça fait partie de mes photos, de ce que j’aime : donc j’essaye de le garder aussi dans ma musique.” Poppy nous offre une chanson pop et sensuelle On s’abîme, co écrit par Dame Civile.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Poppy Moukoukenoff (@poppymoukoukenoff) le

Pour se faire entendre, et passer de l’autre côté de l’objectif, Poppy s’est donc inscrite au prix Société Ricard Live Music 2020 mais aussi aux Inouïs du Printemps de Bourges, et on ne doute pas une seconde que ces prix découvertes lui permettront de mettre un pied dans l’industrie musicale : j’ai envie que l’année 2020 soit l’année où je me lance”.

Hyperactive, cette demoiselle qui a fait plus 15 ans de tennis, pas mal de judo et qui nous rend visite avec une côté fêlée à l’escalade, n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin. Encore mystérieuse, Poppy Moukoukenoff (qui doit son patronyme à des ancêtres mongoles “une tribue Kalmouk, en Russie, du côté de mon paternel” ) continue toujours de front la photo – elle est notamment régisseuse pour le studio de @marie_papillon_ – et compte bien faire ses premières armes sur scène prochainement ! Toï Toï Toï Poppy, tu as notre bénédiction chez General POP !

Découvrez la promotion des 10 finalistes du prix Société Ricard Live Music

Un jury de professionnels de la musique regroupant journalistes, artistes et directeurs artistiques (mais aussi le public) ont également désigné 10 finalistes parmi les 100 artistes présélectionnés au prix 2020. Leur verdict vient de tomber… On vous laisse découvrir en musique les chanceux qui rejoignent Poppy Moukoukenoff sur le podium : Elias Dris, Bandit Bandit, Periods, Bruck, Chamberlain, Ko Shin Moon, Moto, Ovhal44, Ricky Hollywood et Nelson Beer.

>> A lire aussi : Rencontres sur Tinder, déboires Blablacar, et vols de supermarché : le duo rock Bandit Bandit balance tout dans le General POP Cast

Ces 10 artistes finalistes se produiront dans le cadre d’un mini-festival les 10 et 11 janvier prochains à la Gaîté Lyrique, au coeur de Paris. Et c’est le public qui élira pour le grand gagnant du prix Société Ricard Live Music, en votant en ligne du 29 novembre au 12 janvier. A vos écrans !

Abigail Ainouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus