Nicolas Ker et Arielle Dombasle invités du General POP Cast en quarantaine #5

Crédits Charlélie Marangé

A l’occasion de la sortie de leur second album EMPIRE, ce duo inespéré a répondu à notre interview très spéciale… à distance. Dans ce podcast, il est question de Dracula, d’abeilles chinoises tueuses de buis, du Chant de Sirènes mais aussi de quenelles. Un sacré programme ! 

Après avoir reçu la divine Yael Naim et la boxeuse leadeuse Jehnny Beth, mais aussi les facétieuses Poupie et Marie-Flore, c’est au tour du duo Nicolas Ker et Arielle Dombasle, de jouer au jeu de l’interview en quarantaine pour ce nouvel épisode du Général POP Cast.

A l’occasion de la sortie de leur second album Empire (prévu pour le 24 avril), le duo le plus inespéré du rock français formé par la chanteuse et comédienne Arielle Dombasle et le leader de Poni Hoax Nicolas Ker nous offre donc un avant-goût de leur collaboration avec des extraits du titre JUST COME BACK ALIVE et LE CHANT DES SIRENES (qui figure en bonus de l’album EMPIRE). Sensuel, poétique et débridé, ce disque succède à un premier travail à quatre mains : LA RIVIERE ATLANTIQUE, paru en 2016.

Ecoutez cet épisode du General POP Cast en quarantaine avec Nicolas Ker et Arielle Dombasle sur le site du Poste Général (disponible également sur AcastSpotify et Itunes) :

« Juste revenez vivants  » 

C’est avec beaucoup de poésie et d’ironie qu’Arielle introduit cet épisode, sur les premières notes du morceau JUST COME BACK ALIVE. Nicolas Ker nous récite quant à lui son quotidien de confiné, dans son studio d’enregistrement : « il se trouve que je n’ai pas de fenêtre, je vis dans le noir, éclairé de lumières disparates, j’ai toujours eu un côté un peu Dracula« . OK le ton est donné ! Heureusement qu’Arielle est là pour redonner des couleurs à ce podcast en nous racontant toute la petite famille végétale qui pousse sur son balcon et qui vient embellir son quotidien : « des Glycines, de la clématite, un rosier Arielle Dombasle (… ) une petite jungle ».

D’ailleurs pour garder le rythme, et puisque la quarantaine les oblige à rester tranquillement chez eux à Paris, Arielle nous confie sa routine beauté, simplissime ou presque (ça dépend de l’appart que vous avez) : « ma routine ‘beauté volupté’, ce sont les bains chauds, c’est mon plus grand luxe les bains parfumés. »

Mais la vraie question, celle qui nous brûle aux lèvres : les artistes ils s’habillent ou pas en pleine quarantaine ? Nicolas avoue se donner du mal pour revêtir des tenues élégantes certains jours, mais le reste du temps il s’habille « en caleçon, j’en ai vraiment rien à faire ». On adore ta franchise cher  Nicolas Ker ! Forcément le compositeur est plus acharné à mettre en forme ses prochains morceaux qu’à nouer son noeud de cravate. Il nous dévoile d’ailleurs les premières notes (à la guitare) d’un futur morceau, mais aussi ses premières paroles : THIS IS WHERE WE START TO REGAIN OUR FIGHT THROUGH THE EUROPEAN NIGHT (spoiler de leur troisième disque ?!)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Poste Général (@lepostegeneral) le

« Je suis au stade de l’inquiétude et de la prière »

Côté food, il faut dire que certaines boutiques manquent cruellement à notre cher (et sobre) Nicolas : « j’adore manger » nous raconte-t-il. « Etre seul c’est un peu infernal, d’habitude j’invite des gens à diner, donc ce sont les restaurants qui me manquent le plus oui. » Et ce ne sont pas ses vivres de quarantaine qui vont franchement lui remonter le moral : « le pire truc que j’ai dans un placard chez moi, ce sont les quenelles, c’est absolument immonde et pourtant j’y reviens à chaque fois, je ne sais pas pourquoi. » Nous non plus Nicolas…

Côté love, Arielle Dombasle a offert son dernier baiser à son chat Little Siam, même si elle avoue que c’est un peu « un amour à sens unique ». Les chats, ces bêtes ingrates… La mélancolie est pourtant loin d’avoir ravager l’âme de notre sirène, « je ne suis pas au stade de la mélancolie mais plutôt à celui de l’inquiétude et de la prière, face à cette fatalité terrible qui envahit le monde. » Et pour finir, elle nous offre la réplique de film qui selon elle se prête le mieux à notre situation : « I’ll think about that tomorrow. Tomorrow is another day » (vous aurez sans doute reconnu Scarlett O’Hara dans le classique Autant en emporte le vent de Victor Fleming datant de 1939).

Ecoutez l’intégralité de ce nouvel épisode du General POP Cast avec Arielle Dombasle et Nicolas Ker sur le site du Poste Général (disponible également sur AcastSpotify et Itunes).  Bonne écoute à tous !

Aux manettes du générique de l’émission cette semaine, on remercie chaleureusement la créativité de Requin Chagrin (et l’aide précieuse de Charlotte Picas).

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus