POUPIE est l’invitée du General POP Cast en quarantaine #3

Poupie – selfie depuis chez la baraque de ses parents

Dans ce podcast, il sera question de punching-ball, d’un sex-toy en pâte à sel, du classique Rasta Rockett et d’un fameux jogging violet… La chanteuse se lâche dans ce nouvel épisode enregistré en quarantaine chez ses parents, car « on y mange bien ». Bonne écoute !

Après les confidences de la leadeuse de SAVAGES Jehnny Beth sur ses envies d’île flottante (et surtout son premier album solo imminent TO LOVE IS TO LIVE) et la songwriteuse franco-israélienne Yael Naim qui nous présentait son tout dernier album Nightsongs, c’est au tour de la jeune brindille Poupie de répondre à notre interview en quarantaine.

Au téléphone, on devine une rouquine élancée comme Twiggy dans les 60’s, enfin dans sa version Alpha avec un bob et un survet violet, qui nous répond depuis sa maison familiale où elle a choisi de passer sa quarantaine : « avec mes trois petits frères, le chien, mon père… et ma belle-mère.«  Passée par les griffes des télé-crochets (The Voice 8) avant de se lancer en solo, Poupie nous dévoile son premier EP : une pop fraîche comme la rosée, se nourrissant autant de trap que de reggae. En espagnol, français ou anglais, elle répond à notre interview confinée et se confie sur les heures qu’elles auraient aimé passer en Jamaïque à enregistrer un premier album ou encore son addiction pour Amazon Prime et la boxe. Tout un programme !

Ecoutez cet épisode du General POP Cast en quarantaine avec POUPIE sur le site du Poste Général (disponible également sur AcastSpotify et Itunes) :

« J’ai bien fait d’aller me mettre en quarantaine chez les parents, on y mange bien »

Poupie nous répond « en jogging violet » de confinement, confortablement « et en baskets ». En ce moment, elle bosse sur un travail de réécriture de morceau reggae, dont elle nous offre un extrait en écoute à la 6min43 (et nous offre aussi des vieux dossiers en espagnol vers 9min). Après Jehnny Beth, c’est au tour de Poupie de nous confier son addiction au club de boxe. Quarantaine oblige, elle lance des coups en l’air mais bon « s’entraîner toute seule, c’est moins marrant ». Fort heureusement pour elle, un punching-ball est arrivé en à peine deux jours après sa commande via Amazon Prime… Enfin peut-être plus pour longtemps Poupie…

Pendant ses heures perdues, Poupie saigne son album du moment, YHLQMDLG, celui du chanteur de trap latino Bad Bunny et en profite pour composer de nouveaux « trucs »« au début, il n’y avait pas grand chose qui sortait mais maintenant ça va être cool ».

Le sms le plus désespéré qu’elle ait envoyé en quarantaine ?

Un message à sa maison de disque pour la supplier de passer cette période de confinement en Jamaïque pour enregistrer son disque… On imagine bien la réponse de son label : « tu ne partiras pas de France Poupie. Point final ». Alors pour faire passer le temps, Poupie bosse et gère sa family : « j’ai pas de plante verte à qui parler mais j’ai des petits frères et c’est assez ». Et pas question de stresser pour l’instant : « appeler le reste de la famille?  Je me garde ça pour la semaine 3 ! (…) et puis si je me mets à bader sévère, je regarde Rasta Rockett, c’est vraiment une lueur dans la nuit ce film ».

Pour finir en beauté, écoutez la version acoustique du morceau Plus de temps – extrait de son premier EP – à partir de 14min45 (et ci-dessous). Bonne écoute !

Ecoutez l’intégralité de ce nouvel épisode du General POP Cast avec POUPIE sur le site du Poste Général (mais également disponible également sur AcastSpotify et Itunes). Bonne écoute à tous !

Aux manettes du générique de l’émission cette semaine, on remercie chaleureusement la créativité de Racky (qui a répondu à notre appel aux musicien.ne.s).



En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus