Objectif lune avec les clips de la semaine

Jungle, stroboscopes et clémentine sur patte… Les bonnes idées fusent dans les clips de la semaine. Pour cette sélection plus contrastée que jamais, viser la lune ne fait plus peur aux artistes.

Qu’ils fassent le buzz sur les réseaux, croisent les genres ou montent (malgré le silence des médias), les artistes trouvent toujours une place dans notre sélection (et dans nos coeurs). Objectif lune avec ces clips aux esthétiques tranchées !

Dylan Fraser – Vipers

Personne ne l’a vu débarquer. Après quelques covers, il est devenu la nouvelle signature d’Atlantic Records. Le jeune Dylan Fraser a déjà tout d’un grand. Une production sagement contrôlée qui donne la part belle aux percussions tout en mettant à l’honneur cette si jolie voix. Premier morceau de l’artiste, Vipers n’est pas sans rappeler les titres d’autres britanniques talentueux comme Sohn et ses rythmes saccadés. Dans un clip énigmatique au montage haché, Dylan Fraser affirme une esthétique sombre à la simplicité trompeuse. Il nous tarde d’en entendre plus, et vous ?

Glass Animals – Tangerine

Lorsqu’on les a rencontrés, Glass Animals présentaient déjà Dreamland comme un album collaboratif. Le groupe avait laissé traîné quelques pistes sur son site pour que les fans remixent les titres. Pour le morceau solaire Tangerine, Marco Mori a utilisé l’application de scan 3D TRNIO! Le groupe a utilisé les scans de visages de ses propres fans. Dave Bayley, le chanteur, s’était déjà prêté au jeu en faisant rouler sa tête pour le teaser de l’album. Plus futuriste que jamais, le groupe propose un clip fruité, rafraîchissant en cet été caniculaire.

Cookiee Kawaii – Vibe (If I Back It Up)

Après un premier clip animé, Vibe a un nouveau film ! La première partie du titre de Cookiee Kawaii s’offre un clip unique co-signé par Frank Borin et Ivanna Borin (qui ont notamment travaillé sur des créations grandioses pour les Chainsmockers, Little Mix et The Vamps). Le film nous emporte d’une scène très hitchockienne au far west, puis d’une fanfare à une planète inconnue. On ne connaît pas la substance qui a inspiré le clip mais le dernier plan laisse penser que c’est Cookiee Kawaii elle-même qui a tout imaginé. Véritable révélation sur Tik Tok, ce son dance singulier dure à peine plus d’une minute mais devrait rester sur les réseaux un bon moment. Vous en voulez plus ? L’artiste a sorti une nouvelle partie du morceau jeudi aux côtés du rappeur Tyga dans un clip à l’énergie très Do the right thing.

Omar Apollo – Stayback

Omar Apollo passe une mauvaise soirée. Malgré son objectif lunaire, compiler toutes les couleurs dans un même outfit, une soirée qui s’annonce folle, l’artiste américain doit botter en touche : son crush a déjà quelqu’un dans les bras. Dans un clip d’Aidan Cullen dont l’esthétique n’est pas sans rappeler l’excellente série Euphoria, le jeune songwriter fait son grand retour avec Stayback, un titre profondément nostalgique. Du haut de ses 23 ans, Omar Apollo n’en est pas à son coup d’essai. Il a déjà collaboré avec Kenny Beats, Dominic Fike (dont on vous parlait la semaine dernière). Le clip se conclut sur une note d’espoir. Pour son aventure et toutes les autres, Omar Apollo est à un artiste à suivre de près.

Jorja Smith – By Any Means

L’artiste britannique Jorja Smith dévoile un clip d’une sensibilité rare co-réalisé par Otis Dominique et Ellington Hammond. Premier titre de Reprise, une compilation en faveur des victimes d’injustices sociales, By Any Means montre l’engagement de la jeune artiste. Pour ce clip, elle a impliqué ses proches, que ce soit ses parents, le co-auteur du titre Ezrah Roberts-Gray ou encore Erin Corrian-Alexis à qui elle doit l’artwork. Après avoir porté la problématique des violences policières avec Blue Lights, Jorja Smith affirme son soutien au mouvement Black Lives Matter (dont les cagnottes sont listées sous la vidéo !) Après Lost & Found, un premier album largement plébiscité, l’artiste excelle toujours plus en gardant l’authenticité qui est sa force.

Ólafur Arnalds, JFDR – Back To The Sky

Après un retour documentaire sur son disque Island Songs (dont on vous parlait justement juste ici), Ólafur Arnalds saute à pieds joints dans ses nouveaux projets. Un retour percussif qui concilie l’essentiel de la carrière du musicien islandais entre projets électroniques avec son duo Kiasmos, minimalisme dans la veine de Nils Frahm, et collaborations avec des chanteurs islandais (Arnór DanNanna Bryndís Hilmarsdóttir et Jófríður pour ce titre). Le compositeur auquel on doit la B.O. de la série BBC Broadchurch n’a pas fini sa mue. Un changement dans la continuité qui laisse espérer le meilleur.

Sylvan Esso – Rooftop Dancing

Le duo électro-pop américain est de retour avec un son plus épuré que jamais. Avec la voix caractéristique d’Amelia Meath et les sons non moins reconnaissables du producteur Nick Sanborn, le groupe continue de mêler les genres pour cette patte propre au groupe. Après Ferris Wheel, Sylvan Esso se montre plus calme mais aussi plus positif. Une voix loopée et une boîte à rythme, pour ce nouveau titre, le duo garde les choses simples. Leur nouvel album Free Love promet d’être contrasté. Quand le disque sortira le 25 septembre, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Victoria Monét – Jaguar

Dans une jungle artificielle, l’artiste américaine nous emporte dans une voyage hypnotisant. Création d’AOA, le clip foisonne d’inventivité. Un cocktail coloré qui se digère sans peine. Il faut dire que le titre est particulièrement efficace. Avec ce groove, le son se fait plus estival que jamais. Victoria Monét est une des plus belles signatures d’Atlantic Records qui a déjà collaboré avec Ariana Grande et Khalid. Si l’artiste a déjà de bons archives, c’est surtout sur l’avenir de la chanteuse qu’il va falloir miser.

Ascendant Vierge – Influenceur

« I don’t speak French, but ça déchire ça mère » avait commenté un internaute sous le titre Youtube. Après en avoir pris plein les oreilles, il est temps d’ouvrir les yeux. Ascendant Vierge a sorti le clip d’Influenceur. Techno glaciale, émojis improbables et envolées lyriques sont les ingrédients du parfait cocktail underground. Pour ce premier choc visuel, le duo a vu les choses en grand : danseurs, figurants et contributions diverses de talentueux internautes. Une réalisation confiée à Kevin Elamrani-Lince et Golgotha ont les stroboscopes prennent le contrôle. Vue la vitesse à laquelle le groupe évolue, nous pouvons dire que nous avons flashé.

Retrouvez nos précédentes sélections en un clic.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici

Mathis Grosos

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus