Roxaane : la mue délicate d’une Youtubeuse en rappeuse

Roxaane Ⓒ Axel Bv / @axelbvs

Après avoir fait ses armes sur Youtube, la jeune amiénoise de 19 ans confie aujourd’hui sur scène sa tourmente adolescente, entre émotion sincère et pudeur assumée. En concert ce jeudi 27.02 pour notre General POP Party #6.

Les morceaux de Roxaane peuvent se définir comme la mise en musique de la tourmente adolescente : elle écrit pour exprimer sincèrement ce qu’elle ressent quotidiennement. Le rap serait donc un état d’esprit que Roxaane adopte en fonction de ses envies : « Parfois j’ai envie de rapper, parfois j’ai envie de monter dans les aigus ». Et cette liberté de genre, entre la chanson, le slam et le rap : on la retrouve aussi dans les artistes auxquels elle s’identifie : de l’icône des jeunes Angèle, en passant par le rappeur US Travis Scott, Sexion D’assaut ou encore le prince Frank Ocean.

« Je ne me sens pas rappeuse. Je suis une artiste et tout dépend de mon mood (…) J’ai juste envie d’être libre. »

Roxaane s’exprime sans emphase et sans filtre, utilisant l’écriture comme exercice cathartique : « J’écris tous les jours, je me sens mal si je ne le fais pas » explique-t-elle. Nombre de fans se retrouvent d’ailleurs dans ses paroles empreintes d’une anxiété certaine, comme le confirment les compteurs d’écoutes de Coeur Brisé sur YouTube qui accumulent un total de 470 000 vues ainsi que les commentaires reçus :

« Des gens me remercient de les avoir aidés et on m’a dit: t’as réussi à mettre des mots sur ce que je ressens« . 

De Youtube à la scène

A l’époque où ses amis du collège sortent ou font leurs devoirs, Roxaane, adolescente timide, se lance sur Youtube via sa RoxaneTV et construit peu à peu sa communauté : « J’avais entre 50 et 60 000 abonnés et ils ont été mon premier soutien ». Un nombre conséquent de fan qui lui assure un accueil chaleureux quand elle poste son premier morceau Ma vie est en 2017 sur sa nouvelle chaîne – dédiée à sa musique et rassemblant déjà une communauté de 21 000 fans fidèles.

Grâce à la popularité grandissante de ses clips, son appréhension du public se dissipe peu à peu, et elle accepte enfin de monter sur scène même si – paradoxe des artistes oblige – cette ex-Youtubeuse cache désormais fréquemment son visage sur les photos de presse (et il ne reste que deux vidéos en ligne sur sa chaîne Youtube RoxaneTV).

Soutenue par la salle amiénoise de la Lune des Pirates, puis par le tremplin découverte des Inouïs du Printemps de Bourges et le festival prescripteur des Bars en Trans en 2019, la jeune femme reçoit également le soutien d’artistes comme Bigflo & Oli, qui lui offrent la possibilité d’assurer leur première partie à domicile. Une étape clé qui lui permet de se faire remarquer auprès d’un plus large public.

>> Les Inouïs du Printemps de Bourges dévoilent leur fabuleuse promotion 2020

De la chambre au studio d’enregistrement

A ses débuts, Roxaane réalise chacune de ses productions « toute seule dans sa chambre » d’enfance sans se poser trop de questions, comme pour le titre Paysage Hivernal, « où il fallait que je trouve les notes puis je les ai mises en boucle » raconte-t-elle en amusée. Depuis la méthode DIY a laissé place au studio d’enregistrement. Et elle continue à composer et produire sans relâche : « Mes sons sont tous en chantier (…) et j’apprends tous les jours ».

« Il y en a encore un an, je n’avais jamais mis les pieds dans un studio »

Et même entouré par d’autres producteurs en studio, pas question de mettre au placard sa spontanéité, comme elle nous le précise : « je préfère tout faire en studio plutôt que préparer avant ». Et tous les outils sont bons ! Même ce bon vieux autotune utilisé sans vergogne par les rappeurs est pour elle un outil comme un autre : « une touche artistique » qu’elle privilégie surtout en live pour s’exprimer plus librement : « Je n’utilise pas non plus d’autotune sur tous mes sons, mais sur scène c’est bien pour pouvoir se lâcher ».

Un équilibre fragile

Etudiante en éco-gestion, Roxaane oscille entre ses cours et sa carrière balbutiante d’artiste, conscience que rien n’est acquis : « Il faut vivre une vie normale, garder les pieds sur terre et avoir de l’expérience ». Semblant encore un peu tiraillée entre l’âge adulte et l’adolescence, elle nous confie : « Quand je vais à la fac je me sens ado et quand je suis au studio d’enregistrement (…) je me sens adulte ». Et c’est finalement cette dualité fragile, qu’on ressent aussi dans sa façon d’esquiver le choix d’un genre musical, une identité d’adulte, de femme ou d’homme, qui nous charme le plus dans son travail. Et cela payera bientôt on l’espère !

Roxaane sera en concert, avec le trublion du rap Michel, à la General POP Party #006 ce 27 février. Retirez les dernières invitations à partir de mercredi 26 février, dès midi : par ici.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus