Le doux voyage de la playlist de la semaine

Capture d’écran de “Offenses”, de Prudence

En attendant de pouvoir reprendre l’avion et de traverser les frontières sans risque de quarantaine une fois arrivé à destination, nous vous proposons de partir pour un doux voyage dans une contrée pleine de belles mélodies.

Embarquement immédiat avec le grand, grand, grand retour de Sweet Trip après un silence de douze ans. Le duo américain, précurseur de la vague hyperpop il y a bientôt vingt ans avec son Velocity : Design : Comfort, ressuscite son indietronica glitchée et, il faut bien se l’avouer, splendide, avec A Tiny Houses, In Secret Speeches, Polar Equals – synthèse d’une carrière riche de quatre albums et entamée en 1998. Autre disque attendu comme le messie par les fans de post-punk britannique, et tout aussi à même de nous faire voyager dans une autre dimension, Cavalcade de Black Midi est bien parti pour se faire une place dans les classements de fin d’année.

Découvrez notre playlist sur Spotify, Youtube et Deezer :

On poursuit ce voyage par un petit détour vers Astaffort… Mods, le groupe de spoken-word bieng de chez nous mixé avec un peu de post-punque nous offrant son troisième album Fermeture Administrative. On s’envole ensuite vers Prague pour y retrouver Romance, trio auteur de son premier EP Paris-Prague, qui prouve que langue de Molière et rock’n’roll abrasif peuvent très bien s’entendre. Dans l’avion, on écoute la dream-math-pop des Rennais de La Battue et leur EP Get Set, Go !, Broadcast en encore plus soyeux, ainsi que le délicat Offenses, première tentative de chant en Français par Prudence – tentative plus que réussie.

On fonce ensuite en Floride pour se prendre une petite claque par Always Something, troisième album du trio jangle-rock UV-TV, et au Panama pour assister à une version live du morceau éponyme de HVOB, avant de se faire charmer par les sonorités trap de mynameisleonidas, dernière “recrue” secrète du label Kitsuné. On part se ressourcer dans notre quartier d’enfance au son du groovy Don’t Forget Your Neighborhood de Cola Boyy, cruisant dans une Rose Pink Cadillac comme Dope Lemon. 

Le voyage dans cette playlist continue avec Mauvaise Idée, grand retour de Pépite qui n’en est définitivement pas une (de mauvaise idée, hein), mais aussi avec celui de l’inénarrable Bertrand Burgalat, qui a fait un Rêve Capital. Le touchant Tom Odell est lui aussi de la partie, avec Lose You Again, son dernier EP en date. Tout comme le duo indie-folk BOY, qui, après une pause de six ans, nous gratiffie de son second single en 2021 avec Fit Back In

Les deux reines de la folk que sont Sharon Van Etten et Angel Olsen s’unissent pour le tonitruant Like I Used To, et on espère qu’il en débouchera un projet encore plus conséquent. S’ensuit le dystopique Non Fiction, second long-format du collectif post-punk N0v3l, plus grinçant que jamais. Pour conclure ce voyage, on monte dans le Midnight Train affrété par Jorja Chalmers afin de rejoindre Raoul Vignal et sa folk intimiste près d’une Coastal Town. Un tour du monde en vingt chansons, encore mieux que Jules Verne.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Article : Jules Vandale – Playlist : Seril Farran & Jules Vandale

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus