La sélection sex-appeal des clips de la semaine

Avec DAMIEN, Lesneu, Malik Djoudi et Lala &ce ou bien encore Cymbaline, la sélection de clips de cette semaine est riche en sex-appeal

Lesneu – Est-ce de ma faute 

Druide du Yamaha PS-20, Lesneu continue de faire chavirer nos cœurs d’artichauts depuis son petit appartement Brestois, à coups de quelques riffs de guitare transperçant la clarté brumeuse de ces nappes d’orgue. Le breton continue de perpétuer le splendide art de la dream-pop avec Est-ce de ma faute, mea culpa lancinant au sein duquel il s’essaie au chant dans la langue de Molière pour nous conter ses traditionnelles histoires d’amour déçues, aussi simples que délicieuses. Et en prime, parce que Victor Gobbé est un bon gars, il nous offre un joli visuel façon karaoké peint à la gouache. 

Tyler, The Creator – WUSYANAME

Tyler, The Creator n’est décidément pas un rappeur comme les autres. Deux ans après son magistral IGOR, le natif de Los Angeles débarque à nouveau sur nos ondes avec Call Me If You Get Lost, annoncé il y a à peine une semaine. Une annonce notamment teasé par les clips de LUMBERJACK et WUSYANAME, pépite de R’n’B retro as fuck, tant dans ces sonorités qui fleurent bon les années 90 que dans ce clip réalisé par Wolf Haley dans lequel fringues que l’on rêverait de trouver en friperies et grain d’image qui rendrait jaloux Wes Anderson sont la norme. 

Sarah Manesse – Little Flame

Issue du monde de la comédie musicale, Sarah Manesse plonge dans le grand bain de la vie d’artiste en solitaire avec Little Flame, son premier single, porté par sa voix d’un velours chaleureux et une instrumentation mystiquement minimaliste. La chanteuse française s’est associée à la réalisatrice Leïla Macaire afin de se voir confectionné un visuel tout aussi flamboyant, illustration de la relation tumultueuse entre le brasier et l’océan. Sans vouloir faire de mauvais jeu de mot, son EP Mirage, qu’elle annonce pour le début du mois d’octobre prochain, aura le potentiel pour créer une flamme qui ne s’éteindra jamais. 

Colleen Green – I Wanna Be a Dog

Six ans après I Want To Grow Up – entre-temps, elle nous avait fait une cover intégrale du Dude Ranch de Blink-182 –, Colleen Green s’apprête à nous revenir avec le si bien nommé Cool, annoncé par I Wanna Be A Dog. La rencontre entre son slacker-rock typiquement californien, avec ces guitares pâteuses qui donnent envie de déchirer notre jean au niveau des genoux, et le réalisateur Steel O’Neal nous donne ce morceau décontracté et délirant à la fois, dans laquelle la californienne nous raconte sa folle envie de devenir un de nos compagnons à quatre pattes

Cymbaline – Vingt-et-un Grammes

Quand un clip commence par la mise en marche d’un vieil enregistreur Akai à bandes, on sait que le morceau qu’il illustre nous transportera dans des temps passés. Et qu’il sera bon, aussi. Ce paradigme est validé par Vingt-et-un Grammes, premier single de Cymbaline, toute jeune formation parisienne qui ravira les oreilles d’amateurs de pop psychédélique chantée en français et empruntant autant aux années 70 qu’aux temps récents. C’est dans un décor recouvert de feuilles d’or que l’on peut apercevoir le groupe jouer cet hymne aux interrogations qui découlent de l’engagement amoureux, dans un visuel réalisé par Florian Duboé. 

Bon Enfant – Ciel bleu

On continue dans la thématique rétro avec Ciel Bleu, dernier clip façon lampe à magma et réalisé par David Bourbonnais pour la bande québécoise Bon Enfant. Dans cet espace-temps différent du nôtre où tout, des claviers aux vêtements en passant par cette image à l’argentique, transpire la grande époque du psychédélisme, la formation inonde nos canaux auditifs avec ces riffs resplendissants et ces nappes de synthétiseurs sous acides, sans oublier cette rythmique motorik qui nous emporte loin. On retrouvera Bon Enfant à Woodstock 2029. On prend les paris. 

Maxime Cassady – Cowboy Sans Cheval

Quiconque a essayé de jouer à ce chef d’œuvre vidéoludique qu’est Red Dead Redemption 2 sans se servir de monture sait qu’un Cowboy sans Cheval ne peut pas aller bien loin. C’est ce que Maxime (Butch) Cassady  nous raconte dans cette petite ballade à la croisée des chemins entre country et surf-rock qu’il dédie à sa copine. Suivi dans les paysages Utahesques de sa Provence natale par la caméra de son ami Manu Malinian, ce gaucho sans destrier rendrait jaloux tous les enfants qui ont un jour rêvé d’être le nouveau Lucky Luke. 

PÉPITE – Uno

Rêve Réalité. Tel est le titre du nouvel EP de PÉPITE, un titre qui résume à merveille la musique du duo parisien et sa pop à l’atmosphère maritime et plus que jamais mélancolique. Pour accompagner cette sortie, Thomas et Édouard ont fait appel à l’illustrateur Baptiste Perrin afin de leur confectionner cette pépite (pardon) de risographie, fantastique visuel nostalgique et aux milles couleurs au sein duquel on aperçoit une silhouette courir sans but, si ce n’est échapper à son destin. Rien n’est trop beau pour PÉPITE.

DAMIEN – Sex Appeal

Quel endroit de la capitale peut se targuer d’avoir plus de sex appeal au mètre carré que le Jardin du Luxembourg ? C’est au milieu de ses fontaines, de ses parterres et de ses statues que DAMIEN s’est amusé à clipper, verre de rouge à la main, son morceau lui-même intitulé Sex Appeal, issu de son précédent disque Satan & Eve. Romantique comme un Gainsbourg du 6ème arrondissement, au-dessus d’une instrumentation lyrique qui donne envie d’avoir des papillons dans le ventre, c’est avec grand plaisir que DAMIEN ouvre la saison des amours post-covid, avec son phrasé étonnamment scientifique. Un clip qui contient plus de regards caméras que Jim Halpert.

Malik Djoudi feat. Lala &ce – Point Sensible

Voilà le genre de collaboration artistique qui trouve sans peine notre Point Sensible. Entre cette instrumentation pleine de sensualité, avec de légères touches de saxophone, les caresses vocales de Malik Djoudi et le flow légèrement bredouillé de Lala &ce – qui nous prouve à nouveau son incroyable polyvalence –, l’alchimie est parfaite dans ce qui annonce le troisième album du musicien Poitevin. Clippé par Jean-Charles Charavin dans la magnificence de la Villa Noailles de Hyères, avec son architecture néo-romaine, Point Sensible, ode au plaisir charnel, se place déjà dans nos playlists nocturnes. 

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Jules Vandale

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus