La sélection glitchée des clips de la semaine

Sweet Trip – « Tiny Houses »

Avec le grand retour de Sweet Trip, mais aussi Cola Boyy, Territory, Thé Vanille ou encore Good Morning TV et Peet, la sélection de clips de cette semaine fait la part belle aux glitchs en tout genre.

Sweet Trip – Tiny Houses 

Douze ans. Douze ans que nous attendions une suite à You Will Never Know Why, troisième album des géniaux Sweet Trip. A Tiny House, In Secret Speeches, Polar Equals – vous pouviez pas faire plus court, comme nom ? – est un nouveau bijou à ajouter au crédit du couple Roberto Burgos/Valerie Cooper, dont la sortie ce vendredi est accompagnée du clip de Tiny Houses, sa piste d’ouverture. Un visuel fait maison, karaoké floral aussi glitché que ces vagues de machines et de guitares saturées qui déferlent dans votre cortex auditif. L’émotion, et la joie, m’empêchent d’écrire davantage – écoutez Sweet Trip, vous comprendrez pourquoi.

Good Morning TV – Entertainment 

Cinq ans. Cinq ans que nous attendions une suite au très prometteur premier EP éponyme de Good Morning TV. Cinq ans que, tapi dans l’ombre, le quatuor parisien mené par Bérénice Deloire continuait de peaufiner sa pop délicate aux contours Stereolab-esques. Après Insomniac, premier avant-goût de Small Talks révélé en octobre 2020, la bande nous dévoile Entertainment, clip intimiste et élégant à la fois réalisé par Antoine Magnien et inspiré par les performances capillaires de l’artiste serbe Marina Abramovic. Un visuel un peu… tiré par les cheveux ! (L’entièreté de la rédaction de General Pop se désolidarise de cette blague.)

Territory – Decide

Guitares tranchantes comme un Opinel bien affuté, basse martiale, batterie rageuse et chant vociférant – la musique de Territory, entre cold-wave et shoegaze, est plus froide qu’une nuit de février à Pigalle. Un peu nostalgique du début des 90’s, le quatuor parisien nous offre le clip bien à l’ancienne de Decide. Un groupe en pleine performance scénique, quelques gros plans sur la Jaguar d’Adrien Vernet – que l’on retrouve aussi au sein de Marble Arch – et les autres instruments de sa bande de potes, le tout dans une ambiance bien sombre captée par les caméras de Ludovic Azémar. Pas le temps de faire de chichi. 

Cola Boyy – Don’t Forget Your Neighborhood ft. The Avalanches

Plus groovy que jamais, c’est avec The Avalanches que Cola Boyy dévoile le nouvel hymne de la Fête des Voisins qu’est Don’t Forget Your Neighborhood. Dans cette piste de disco-pop radieuse comme le soleil de sa Californie natale, Matthew Urango chante la nécessité de se rappeler du quartier dans lequel on a fait nos premières conneries, connu nos premières amitiés et vécu nos premières galères. Une ode nostalgique à souhait au clip réalisé par David Numwami, dans laquelle on le voit cartoonisé aux côtés des membres des membres de The Avalanches et de la batteuse Sofie Royer. 

Pépite – Mauvaise Idée

Quittant un peu les côtes dream-pop de leurs précédentes productions pour voguer vers des flots synth-pop, Pépite s’apprête à sortir l’EP Rêve ou Réalité le 25 juin 2021. Pour annoncer cette bonne nouvelle, le duo formé d’Édouard Perrin et Thomas Darmon nous régale avec Mauvaise Idée, ode synthétique aux conneries que l’on refera le lendemain et aux regrets qui finissent par paver le chemin de notre existence. Conjugué à l’expertise vidéo de Kevin Elamrani-Lince, clipper ce morceau avec un visuel aux multiples effets kaléidoscopiques n’est définitivement pas une mauvaise idée. Je m’étais interdit de faire cette plaisanterie. 

Niteroy – O Farol

S’il fallait décrire le dernier clip de Tiago Ribeiro – qui officie sous le nom de Niteroy quand il ne maltraite pas sa six-cordes avec talent dans Born Idiot – en un seul mot, “splendide” serait le plus approprié. Pour fêter la sortie de son premier EP, le Rennais d’ascension brésilienne nous transporte sur les côtes de Rio de Janeiro. Ou plutôt sur une planète inconnue, impression tant véhiculée par sa bedroom-pop imprégnée de bossa-nova mélancolique que par ces images réalisées par Lucas Martin Delaunay qui le montrent voyageant à travers l’univers au volant de son Rhodes-vaisseau spatial. 

Thé Vanille – The Flower Fix

Quand Valentin Pedler n’est pas occupé à triturer ses cordes dans Thé Vanille, le gaillard s’amuse avec des créations 3D aléatoires dans lesquelles s’entremêlent tournesols, fractales et visages des membres de la formation Tourangelle. C’est justement l’une de ces bizarreries – dans le meilleur sens du terme – qui fut réalisée conjointement avec les autres membres du trio pour illustrer The Flower Fix, dernier single de la formation garage-rock survoltée à l’univers, tant musical qu’esthétique, très développé. J’ose le dire, Thé Vanille le groupe est bien meilleur que Thé Vanille la boisson. Et The Flower Fix le prouve sans problème. 

Ian Caulfield – Ne te retourne pas

Au guidon de son rutilant BMX, Ian Caulfield vagabonde entre champs et banlieue pavillonnaire comme s’il était l’acteur principal d’un film de Gus Van Sant dans son tout dernier clip Ne Te Retourne Pas, réalisé en caméra frontale par Nicolas Garrier-Giraudeau. Toujours nostalgique à souhait, sa coming of age pop semble toujours frappée du sceau de la fin de l’insouciance, avec ces mélodies enfantines s’entrechoquant avec des paroles désabusées. Ian Caulfield continue son œuvre : celle de ramener la britpop dans notre bel Hexagone. DamIan Albarn, c’est toi ? 

Peet – Délire 

J’ai de plus en plus envie de voir un contest du meilleur skateur/rappeur entre Lomepal et Peet, à qui on posait récemment quelques questions pour la sortie de son album Mignon. Filmé à la VX2000, comme une vieille vidéo Baker, au cours de diverses jams sur des modules improvisés, Délire est une véritable carte d’identité du rappeur Bruxellois, ancien membre du collectif le 77. Des gros tricks – dont un magnifique backside crook à la fin – et un flow ne se prenant jamais vraiment trop au sérieux, que demander de plus ? Peet manie les mots aussi bien que sa planche à roulettes. 

Jazzy Bazz, EDGE, Esso Luxueux (Private Club) – Magma

Le Private Club lancé par Jazzy Bazz, Esso Luxueux et EDGE fait définitivement partie des projets rap français de cette première moitié d’année 2021. Pour clôturer cette aventure, le trio parisien nous envoie le clip bouillant de Magma, à l’ambiance de traquenard de fin de soirée, quand le dernier verre de Hennessey fait ressurgir nos pulsions les plus sordides. Il colle parfaitement avec l’un des morceaux les plus introspectifs et sombres du projet, plus habitué à nous faire rêver avec sa dépiction d’un lifestyle luxueux à rider de (private) club en (private) club.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Jules Vandale

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus