Dix-huit minutes de bonheur avec la dernière live-session de Born Idiot

Capture d’écran de la live session de Born Idiot au Disco Casino

Les cinq Rennais de Born Idiot investissent le Disco Casino pour une délicieuse live-session au parfum de Martini.

Born Idiot, peut-être, mais pas dépourvus de talent musical. Six mois après la sortie de Full Time Bored, compilant en un titre et en 40 minutes de quasi-perfection indie pop toute la mélancolie d’une période passée à rêvasser le cul sur notre lit, le quintette Rennais revient avec une live-session ne pouvant être qualifiée autrement que par “délicieuse”

Investissant les locaux du Disco Casino – dont l’esthétique déjà très rétro conjuguée avec la panoplie d’instruments vintages de la petite bande et le grain feutré de la caméra de Jean-Anaël Aubaux nous donne l’impression que l’on vient de franchir un portail spatio-temporel vers une version fantasmée des 70’s – Born Idiot apparaît au sommet de son art. 

Leur pop élégante et pleine de rondeurs se voit étirée sans jamais tomber dans la longueur superflue – entrecoupée par ces modulations quasi-ambient, Vindur sonne encore plus majestueuse – et la voix de Lucas Benmahammed, crooner cynique, danse sur une instrumentation toute en finesse. De quoi nous donner envie de nous servir un Martini bien sec au bord d’une piscine en marbre. Après ces dix-huit minutes d’instants de live et d’instants de vie, on ne peut dire qu’une chose : Blue is our colour

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Jules Vandale

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus