Tout lâcher et s’exiler à Santa Barbara avec les clips de la semaine

Capture d’écran du clip de Santa Barbara, de Klon

Faisons comme Klon et fuyons la fraîcheur de la capitale pour aller prendre le soleil du côté de Santa Barbara, avec Veik, Jim McCulloch, Lulu Van Trapp ou encore Dombrance.

Veik – Château Guitar

Ça n’est plus “qui de l’oeuf ou la poule est apparu en premier ?”, mais “qui du morceau Château Guitar ou du vin Château Guitar est apparu en premier ?”. Entre reportage sur la vie des personnes âgées dans le bocage normand et images de live dans la pénombre, le dernier clip de Veik se veut tout aussi énigmatique que la musique qui l’accompagne. Une musique faite d’un riff angoissant qui se répète à l’infini, planant au-dessus des boucles de synthétiseurs analogiques et d’un rythme quasi-motorisé à la batterie. Un dernier aperçu avant le premier album du trio caennais, dont on vous reparlera très vite. 

François Ier – Prélude

Quel miracle que celui de l’accouchement. Un prélude à la vie, comme le titre éponyme de François Ier l’est pour son premier album à paraître, le 4 juin prochain. Un parallèle aussi nécessaire qu’évident pour le compositeur français qui symbolise la difficulté que peut représenter la naissance d’un projet musical. Un clip qu’il a dessiné lui-même après quelques visionnages de vidéos d’archives d’école de médecine, simplement au bic noir et faisant appel à la rotoscopie, qui offre un résultat plus que saisissant et fortement intimiste. Tellement qu’on ne penserait même pas à faire une blague sur son nom d’artiste tout à fait royal

N0V3L – Notice Of Foreclosure

Gravitant au sein de la galaxie Crack Cloud, N0V3L a toujours fait partie de ces groupes cryptiques à souhait. Rien que ne viendrait contredire le clip de Notice Of Foreclosure qui, derrière un morceau de no-wave aux sonorités quasi-dystopiques et une voix Big-Brotheresque, mélange paysages aussi variés que psychédéliques, plantes tropicales, buildings, avions de tourisme, portraits pris dans les années 60 et statues grecqo-latines. Un collage vidéo incompréhensible et hypnotique réalisé par Gart Darley, se terminant par la montée d’une étrange Lune violette. Les réponses à toutes les questions que l’on se pose seront peut-être apportée par leur premier album Non-Fiction, qui débarque le 28 mai. 

Cautious Clay – Karma & Friends

Cautious Clay a beau posséder une somptueuse villa tout en marbre, une vieille berline avec un poste de télévision à l’intérieur et une super cassette sur “comment prendre confiance en soi en quelques leçons”, le clip de Karma & Friends le montre quelque peu dubitatif. Entre indie pop, soul et hip-hop, toujours avec cette chaleureuse mélancolie dans ses mélodies de voix, le multi-instrumentiste américain prouve ici que posséder tout ce que l’on rêve d’avoir ne rend pas vraiment heureux si on n’a personne pour en profiter avec nous. Un beau message pour un beau clip, réalisé par Jason Lester, et un beau morceau. On attend maintenant la sortie de son album Deadpan Love, prévue pour le 25 juin.

Zoo Baby – Limonade

Nous sommes cent pour cent d’accord avec Zoo Baby. Comme il le scande en ouverture de Limonade, la boisson éponyme est vraiment le plus beau fruit sur la toile. Un fruit tout aussi délicieux que le dernier single du Montréalais, bedroom pop aux claviers vintages et à la rythmique au groove acidulé, dont le clip mis en images par Ariel Poupart le montre en CEO d’une petite entreprise de sucreries en tout genre en plein coeur d’une version fantasmée des années 80, grain de caméra pastel à l’appui. Il en donnerait presque des caries à nos oreilles. Et comme The Wake le chantait en 1989, “Once you had the taste of cold lemonade…

Dombrance feat. Sarah Rebecca – AOC 

Mettre en musique un discours tenu par Alexandria Ocasio-Cortez afin de présenter son “Green New Deal”, voilà le défi que Dombrance s’est lancé pour son dernier titre, AOC. Pas une première, tout de même, pour l’homme qui se plaît à remixer nos hommes et femmes politiques. Et pour donner encore plus de poids à sa french touch entraînante, il a fait appel aux Airnadettes, spécialistes ès lipsynch en France, qui réalisent une performance de haut dans ce clip aux allures de conseil municipal qui se termine en pèlerinage dans la nature, réalisé par Célia Pilastre. Dombrance devrait songer à placer une Appellation d’Origine Contrôlée sur ce concept, avant la sortie de son EP Make America Dance Again

Klon – Santa Barbara

Quand un clip débute par un détournement façon pop art du logo de la célèbre sex wax (rien d’olé olé là dedans, je vous rassure), cela réveille quelque chose dans mon cerveau d’ancien surfeur du dimanche. Les images shootées par Aube Perrie pour le clip de Santa Barbara, dernière perle synth-pop aux reflets sixties de Kloncomme si les Beach Boys s’étaient exilés sur les plages d’Hossegor, Californie Française – ne donnent envie que d’une chose : vivre au bord des vagues pour s’y adonner à toutes formes de plaisir. Pour la grande fratrie musicale qu’on avait pu voir aux auditions des Inouïs, c’est déjà l’été, et il s’annonce radieux. 

Jim McCulloch – Chorus of Lists

Tel un vieux briscard s’élançant sur le Vendée Globe après des années de navigation en équipage – équipages comptant ce que l’Écosse nous a offert de mieux en terme de pop indépendante depuis les années 1980, BMX Bandits et Soup Dragons en tête – Jim McCulloch s’apprête à prendre le large en solitaire pour la première fois de se carrière. Dans ce clip aux allures d’hommage aux landes sauvages du nord de la Grande-Bretagne qu’est Chorus of Lists, il révèle une poignante ballade indie-folk à la guitare à la fois embrumée et ensoleillée. Nul doute que son prochain disque When I Mean What I Say finira de l’établir comme un monument de la musique du pays au Chardon. 

Lulu Van Trapp – Les Mots d’Amour

On a retrouvé Les Rita Mitsouko ! Afin d’échapper à la célébrité, ils ont préféré changer de nom avant de s’exiler dans une communauté Redneck de la France profonde afin de s’y échanger des Mots d’Amour. Trève de plaisanterie, car le véritable petit court-métrage réalisé par Clifto Cream pour le quatuor parisien Lulu Van Trapp est une véritable petite merveille rappelant une version romantique de la série Trailer Park Boys et contant les préparatifs d’un mariage au beau milieu d’un terrain vague. Il accompagne un morceau délirant qui ne semble pas savoir sur quel pied danser entre pop funky et slow punky. On dit que l’amour est aveugle mais il n’est définitivement pas sourd, et leur album I’m Not Here To Save The World, attendu pour la semaine prochaine, risque bien de nous séduire.

Slim & The Beast – Her Room

Rien ne dit plus de choses, ne sait plus de choses, ne cache plus de choses, sur une personne, que sa chambre. Une immersion dans l’intimité de l’être aimé qui se retrouve au coeur d’Her Room, dernier single du trio Slim & The Beast. Une intimité retranscrite par une voix de crooner légèrement rocailleuse, un piano ouaté et des harmonies vocales quasi-élégiaques. On la retrouve aussi dans cette mise en images réalisée par Sébastien Zanella, faisant la part belle aux intérieurs chaleureux et aux vagues sur lesquelles on aimerait bien glisser mélancoliquement. 

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Jules Vandale

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus