La nouvelle live-session acoustique de Fils Cara est un bijou

Capture d’écran du live « Fictions » de Fils Cara. Crédits : Basile Crépin-Leblond et Marc Gros-Cannella

Investissant le Consulat Voltaire, Fils Cara nous dévoile le versant acoustique de son EP Fictions, véritable bijou où le chanteur stéphanois apparaît au sommet de son art.

Dans ces temps où les artistes ne cessent de se triturer les méninges pour trouver comment faire vivre leurs disques sans avoir la possibilité de faire des concerts, certains trouvent des solutions qui semblent tombées des cieux tant leur résultat est… divin

Par moins cinq degrés – alors que certaines scènes le voient porter un simple tee-shirt – Fils Cara et son équipe de talentueux musiciens ont investi les splendides espaces du Consulat Voltaire afin de nous offrir une réinterprétation de son EP Fictions sorti en 2020. Des Fictions qui semblent tout de suite bien plus réelles. 

Faisant le choix du tout-acoustique, de façon à laisser transparaître la pureté de ses compositions et de sa plume, et inversant l’ordre de la tracklist – même si on aurait aimé qu’il pousse le jeu encore plus à fond et rembobine chacun de ses morceaux – Fils Cara apparaît au sommet de son art

Privé d’artifices, celui que l’on considère comme la relève de la belle chanson française se mue alors en conteur à la voix aussi envoûtante – et bien plus lyrique – que celle de Père Castor. Un Père Castor en col roulé, fruit défendu de l’union entre Aznavour et Big L, comme il le débite dans Film Sans Budgetmaniant les mots avec la précision d’un diamantaire.

Entre live-session classique, balade dans ce lieu atypique qu’est le Consulat Voltaire et instants de vie en coulisses, le résultat, mis en boîte par Basile Crépin-Leblond et Marc Gros-Cannella, participe à forger cette atmosphère mélancolique – et donc, notre amour pour cette capsule de sincérité. S’il continue sur cette lancée, le fan de l’ASSE qu’est Fils Cara n’aura aucun mal à remplir les quatre Olympia dont il rêve.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Jules Vandale

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus