Avec Soundtrack, Twitch offre à ses utilisateurs un catalogue musical pour streamer en toute légalité

Cette base de données disposant de plus de 1 millions de titres permet désormais aux utilisateurs de Twitch de continuer à diffuser de la musique dans leurs streams vidéos, en respectant les droits d’auteurs. Les sociétés musicales indépendantes ont même joué le jeu. Explications.

Lancée en 2011 et initialement prévue pour la retransmission de jeux vidéo en direct, l’activité de la plateforme Twitch s’est diversifiée. Depuis 5 ans, la rubrique Creative permet aussi de partager des activités de créations artistiques et musicales. Le problème ? Les streamers se sont vus sanctionnés et certaines de leurs vidéos tout bonnement retirées de la plateforme, et ce faute d’avoir respecté les droits d’auteurs de musiciens.

Interrogé en juillet dernier lors d’une audience au Congrès américain, le patron de la firme multinationale Jeff Bezos, a répondu qu’il ne savait pas si Twitch payait des redevances sur la musique jouée sur la plateforme. Mauvaise foi ou désintérêt consternant, les organismes (RIAA et ANPM) défenseurs des droits d’auteurs ont fait pression sur le géant américain.

N’ayant pas établi de licence avec les majors de la musique (Universal, Sony et Warner), la plateforme – détenue par le géant Amazon et qui ne cesse de grossir depuis le début de la pandémie, avec plus de 17,5 millions d’utilisateurs journaliers – a donc dû trouver une solution alternative pour mettre fin à ce flou juridique.

Les labels indépendants jouent le jeu

En lançant la version béta de Soundtrack, Twitch peut aujourd’hui se vanter d’avoir une bibliothèque musicale digne de ce nom, avec plus d’un million de titres clearés et mis à disposition de ses usagers. Le tout a été rendu possible grâce à des accords passés avec une trentaine de sociétés musicales, labels et éditeurs indépendants.

Un aperçu de la plateforme Soundtrack lancée par Twitch

Tout le monde y trouve désormais son compte : la visibilité énorme offerte par Twitch à ces petits producteurs de musique, étant loin d’être négligeable pour faire connaître leur catalogue… Et les gamers et autres utilisateurs de Twitch pouvant ainsi continuer à streamer en toute légalité, comme peut se vanter Tracy Chan, vice président et chef de la musique chez Twitch :

« On savait (…) que Twitch détenait une audience massive de fans de musique, et que si on trouvait un moyen de faire découvrir à nos streamers de la musique tout en offrant à des artistes (indépendants) une nouvelle audience, ça serait du donnant-donnant. »

Enfin, sur le site de Twitch, il est désormais clairement précisé dans la rubique Legal la mention suivante : « Nous demandons aux créateurs qu’ils ne partagent que les contenus pour lesquels ils disposent des droits nécessaires. » Un petit pas pour la plateforme de streaming, un grand pas pour les artistes indé’ !

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Maxime Verdeille

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus