SXSW le journal du off / Jour 5

Joan Jett, flyers et looks à gogo

Austin c’est décidément la Bretagne, pas pour ses crêpes mais pour ses rafales et sa vieille bruine qui colle. Là où c’est un peu différent c’est que le festival bat désormais son plein et que les concerts de maboules s’enchaînent sans cesse. On a commencé par Black Midi, des Londoniens de moins de 21 ans (la croix sur leurs mains indique que les petits mimis n’ont pas l’âge de boire) qui ne sortent aucun disque mais qui jouent tout le temps et sont invités sur les meilleurs radios. Comme prévu c’était brillant. Il y a aussi eu Gurr, un duo de Berlin qui prouve que la capitale Allemande n’est pas morte avec la minimale, et Pleasure Venom  un groupe de punk à chanteuse comme on les aime. Même si on est (heureusement) pas à Coachella, c’est un festival, et qui dit festival, dit looks mignons, on vous a mis ça dans la vidéo. En traînant un peu avec des managers qui connaissent bidule qui connaît machin, on a eu la mega mega chance d’assister au concert de Joan Jett, encore ultra fraîche et dont on sent les décennies de live dans les pattes tellement ça avait l’air facile, « chapeau l’artiste ». On a aussi croisé Roland de Island, ravi qu’il pleuve et content de jouer là, et puis on a fini au Mohawk avec un groupe tout chelou du nom de Golden Dawn Arkestra, une quinzaine de gens déguisés sur scène, au moins autant d’instrument, un joyeux bordel un peu trop circassien mais fun pour deux chansons.

A demain !

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus