On a parlé vin bio, soul et permis de conduire avec P.R2B invitée du General POP Cast en quarantaine

Confinée à Marseille, la songwriteuse nous confie son quotidien pendant le confinement, mais aussi une vieille démo oubliée sur le permis, et pour finir en beauté : le live maison d’un titre totalement inédit. 

Enfilant un pseudo digne d’un petit robot Star Wars, cette ancienne étudiante de l’école de cinéma La FEMIS et clarinettiste de formation, s’est lancée à cœur perdu dans un projet de variété contemporaine. Révélée par les fins connaisseurs de La Souterraine et épaulée par le producteur du moment : Tristan Salvati (qui bosse aussi pour une certaine Angèle), la chanteuse nous charme de ses deux premiers singles La chanson du bal et Ocean Forever.

Soutenue activement par les Inouïs du printemps de Bourges, le Fair ou encore plus récemment le Chantier des Francos, la songwriteuse P.R2B nous livre ici son quotidien en quarantaine – confinée à Marseille – et nous dévoile un inédit final maison Si on m’avait dit ça.

Ecoutez cet épisode du General POP Cast en quarantaine avec P.R2B sur le site du Poste Général (disponible également sur AcastSpotify et Itunes) :

Lectures, compos et vin bio…

Exilée de son studio d’enregistrement, la musicienne a quand même réussi à « gratter » une mini guitare classique à ses voisins phocéens, « tous mes instruments qui me permettaient de déranger mes voisins sont restés à Paris ». En attendant, elle nous recommande d’écouter les balades pour enfants de Ella Jenkins (« parfois le minimalisme, la pureté et la soul, ça fait du bien ») et de lire L’art de la joie de Goliarda Sapienza et les BD de l’auteur japonais de manga Tanigushi comme Quartier lointain

Et pas question de laisser de côté la composition pour autant. Dans son carnet, Pauline Rambeau de Baralon (aka P.R2B) note ses inspirations de confinée et nous en révèle les premiers lignes :

Tout s’est calmé dans les rues c’est vide, c’est pire que les nuits d’insomnie.

Dans cet épisode spécial quarantaine, il sera aussi question d’une grande collection de gâteaux sucrés salés, d’une alternance de jogging et de jeans, mais aussi d’huile de menthe poivrée, de vin bio et de méditation qu’elle préfère bien plus à d’autres drogues et anxiolytiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Poste Général (@lepostegeneral) le

ça part en live !

Vous pourrez également entendre une très vieille chanson, une de ses cassettes oubliées sur le fait que notre invitée n’ait pas encore le permis (à partir de la 14ème minute) mais aussi un titre inédit joué juste pour nous : Si on m’avait dit ça (à partir de la 18ème minute). Bonne écoute !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par General Pop (@general.pop) le

Aux manettes du générique de l’émission de cette semaine, on remercie chaleureusement Oscar Anton.

Retrouvez tous nos épisodes du GENERAL POP CAST ici.

Restez au courant de notre actualité en vous abonnant à la POP NEWS.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus