Molécule raconte la genèse de la compile MUSIC FOR CONTAINMENT

Illustration : Romain De La Haye © 2020 Mille Feuilles

Molécule a invité plus de 30 artistes dont Arthur H et Rebeka Warrior sur ce projet de compilation solidaire (dont tous les bénéfices seront reversés à la Fondation de France) et ayant pour but d’éveiller les consciences.

Le producteur de musique électro Molécule a l’habitude d’expérimenter pour sortir de sa zone de confort. Son album 60°43’Nord (2016) a été enregistré sur un chalutier en haute mer, puis –22.7°C (2018) a été composé dans un village perdu du Groenland, et son dernier projet NAZARE (2020) s’est lui attaqué aux plus grandes vagues de la planète (redécouvrez notre article à ce sujet).

Molécule réunit des « sons qui nous poussent à la réflexion »

L’aventure et les conditions extrêmes, ça le connait, c’est même une de ses principales motivations pour créer. Ce n’est donc certainement pas le confinement qui va le stopper dans sa création, au contraire, il s’agit pour lui d’une nouvelle manière de se réinventer, comme Romain Delahaye (aka Molécule) nous précise :

« J’ai commencé le confinement avec l’envie d’apprendre de nouvelles choses : la médiation, certaines techniques de production, de composition et d’expérimentation.

Un soir, j’ai fait plusieurs séries d’enregistrements expérimentaux avec le seul instrument qui m’accompagne actuellement: un synthé modulaire récemment confectionné.

Je me suis réveillé le lendemain avec la conviction que la musique ambient répondait parfaitement à la situation du confinement : d’une part c’est une musique qui appelle au voyage, aux grands espaces et de l’autre, ce sont des sons qui éveillent l’esprit, qui poussent à la réflexion.

Selon moi, il ne faut surtout pas aborder le confinement uniquement sous l’angle du divertissement. Ce temps qui s’offre à nous permet d’entrevoir plein de perspectives nouvelles et peut-être le besoin collectif de porter un regard critique sur notre monde. »

C’est donc au gré de ses différentes expérimentations que Molécule a composé Balancements du Qi, le morceau hypnotisant et fondateur de la compile collaborative Music for Containment.

« C’est un titre qui permet de se plonger dans les méandres émotionnelles qui nous traversent actuellement, de les affronter et d’en ressortir chargé d’une énergie solide et vitale.  Le titre fait référence à des exercices de Qi Cong que je commence à pratiquer depuis le début du confinement. Comme quoi tout est possible ! »

Une compile pour explorer l’espace et éveiller les consciences

Molécule a ainsi fait appel à 33 artistes pour se mobiliser et offrir un disque marqueur d’une époque trouble. Le message étant un petit peu plus profond que celui d’offrir de la musique pour passer le temps, il s’agit là d’un projet musical pour se questionner l’esprit et lancer des pistes de réflexion sur ce qui pourrait arriver dans « l’après » confinement.

Tous les bénéfices de la compile seront directement reversés à La Fondation de France pour Tous unis contre le virus.

La compile est en écoute sur Youtube et ci-dessous via Spotify :

Arthur H et Rebeka Warrior racontent…

Le talentueux songwriter Arthur H, décrit parfaitement l’essence même de la compile à laquelle il a lui aussi participé :

« Notre corps est confiné mais notre cerveau lui est ouvert, il peut imaginer l’infini, il peut ouvrir les fenêtres intérieures sur des espaces ou ça respire vraiment. C’est là que le son intervient.

(…) Maintenant que nous sommes interdit de voyage, de déplacement, de paysage, alors nous pouvons tourner le regard vers le dedans pour retrouver une liberté de mouvement, riders on the storm… » Arthur H

Quant à la compositrice Rebeka, elle a pour habitude de bien s’entourer ! Si on la connaissait pour ses escapades hardies au sein de Sexy Sushi et Mansfield.TYA, on l’a retrouvé plus récemment en compagnie du producteur Vitalic dans le fameux duo Kompromat. L’artiste pour qui « produire c’est survivre » nous explique pourquoi elle a fini par accepter l’invitation de Molécule, elle qui était plutôt réfractaire à l’idée de créer un énième projet lié au confinement :

« Molécule m’a tout de suite dit que ce n’était pas une création spéciale mais bien un morceau qui existait déjà et qui pouvait évoquer un voyage mental. (…) Il m’a convaincu car c’était simple et généreux. »

Pour cette compile, elle choisit le morceau Die Hexe (La sorcière en allemand) et nous raconte pourquoi :

« J’ai trouvé dans mes dossiers cette longue montée (…) je trouvais qu’elle emmenait loin et j’ai voulu la rattacher à la partie chantée qui parle des femmes et de la révolution. Je trouvais cela propice d’évoquer un nouveau monde. »

Enfin lorsque l’on lui demande ce qu’elle a prévu de faire après le confinement, Rebeka nous répond ironiquement et simplement : « J’ai prévue de rester en quarantaine. » Comme on s’en doute, pour les musicien.ne.s, productrices et producteurs de musique, la quarantaine et la composition ne sont jamais si éloignées :)

La compile est disponible sur Spotify, Apple music, iTunes, Deezer, Amazon Music et Tidal.

Restez au courant de notre actualité en vous abonnant à la POP NEWS.

Margot Brunet Debaines

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus