L’Impératrice fait grimper la température avec sa séance d’aérobic (bien zinzin)

L’impératrice en direct sur Zoom depuis chez eux

Après leur clip complètement FOU, le quintet de pop bien barré nous revient avec une loooongue playlist remplie d’endorphines salvatrices et idéale pour « se lancer dans une séance d’aérobic ridicule » mais si jouissive.

Adoubé par la maison colorée Microqlima (relire notre rencontre avec le fondateur), L’impératrice ne compte pas vous laisser au tapis raplapla pendant la quarantaine. Rien que pour nous, et avant de les retrouver au Zénith en janvier prochain, la disco-pop team nous offre une playlist pour vous défouler à tous les étages !

View this post on Instagram

Et une playlist remplie d’endorphines salvatrices 🍫à écouter sur generalpop.com 🍿

A post shared by General Pop (@general.pop) on

« Envoyez-nous votre plus beau salto arrière raté »

« Pour un groupe comme nous, qui passe en général le plus clair de son temps en tournée, en studio ou en répétition, ce n’est pas tant le fait d’être confinés qui est étrange, c’est plutôt de ne pas être tous ensemble au quotidien. Chacun d’entre nous est confiné dans un endroit différent, seul ou accompagné, et même si nous sommes tous en contact quasi permanent, la distance commence à se faire sentir.

Alors on multiplie les rapprochements, les appels skype avec toute l’équipe de la tournée, les chansons composées chacun dans son coin, les covers, les messages vocaux pour faire rire les autres à distance.

Notre tournée a été annulée, ce qu’on attendait depuis des mois n’arrivera pas, ou du moins pas tout de suite, mais ce que le monde entier vit aujourd’hui est bien plus grave, alors face à cette sombre période, on n’oublie pas de rester positifs.

Même dans un minuscule appartement, seul ou à plusieurs, chacun peut encore se laisser aller aux pires pas de danse, se lancer dans une séance d’aérobic ridicule n’ayant d’autre but que de se donner une petite dose d’endorphines salvatrice.

Pas question ici de perdre du poids ou gagner du muscle, non, surtout pas de course à la performance malsaine comme on en voit partout sur les réseaux ces jours-ci. Lâchons juste du lest, laissons-nous le droit de péter un câble (en musique).

On a concocté une longue playlist pour accompagner tout ça, entre guilty pleasures inavouables et disco plus pointue, pour mélanger les plaisirs.

Quasiment rien en-dessous de 120 BPM histoire de faire monter efficacement la température. À vous de jouer maintenant. Envoyez-nous votre plus beau salto arrière raté, amusez-vous, soyez fous, restez vivants. »

 

La Playlist « entre guilty pleasures inavouables et disco pointue »

Retrouvez d’autres playlists et carnets de bord.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus