Les clips de la semaine : Marie Plassard, Tawsen, Dope Saint jude, Elgrandetoto…

Extrait du clip de Dope Saint Jude « Go High Go Low »

Quitte à rester confiné autant l’être avec une sélection de clips de haute voltige !  Au programme : une déclaration d’amour dans le désert, une déambulation signée la Blogothèque ou encore une chorégraphie survitaminée en Afrique du Sud…

Flume – The Difference (feat. Toro y Moi)
Le producteur australien Flume dévoile son nouveau single The Difference en featuring avec le producteur américain Toro y Moi. Ce clip hypnotique, réalisé par son collaborateur de longue date Jonathan Zawada, est séparé en deux parties distinctes. On peut voir Flume en pleine course poursuite d’un côté et Toro y Moi en gros plan de l’autre. Toro y Moi se fait asperger de couleurs qui viennent petit à petit s’incruster dans le décor du côté de Flume. Une conversation tumultueuse qui se termine par un happy ending haut en couleurs.

Tawsen – Habibati
Le nouvel album du petit prince du raï TawsenAl Mawja ressort aujourd’hui. Son single Habibati s’illustre avec un superbe clip réalisé par Guillaume Doublet et Marie Brisse dans le désert d’Agafay au Maroc. Une nouvelle chanson dédiée à l’élue de son coeur…

ElGrandeToto – MIKASA
MIKASA c’est un clip, deux ambiances. A l’origine de ce projet? Le terme Mikasa qui fait référence à un ballon de football d’une marque japonaise dans lequel le blanc domine sur le noir. La première partie nous transporte le jour dans la campagne marocaine où l’on peut voir le rappeur encerclé par des brebis et se termine dans un bar à chicha, la nuit. Le rappeur ElGrandeToto rend hommage à son pays d’origine, le Maroc, en dévoilant différentes facettes de sa culture.

Régina Demina – L’amour monstre
L’amour monstre est un titre qui parle d’amours toxiques… sous un fond de musique pop et d’un clip très solaire afin de mieux faire avaler la pilule. Sujet tristement d’actualité sur la violence faite aux femmes. En featuring avec Lëster de qui la chanteuse se sent proche de par l’esthétisme et le choix des sujets. On se laisse facilement aveugler par la surexposition de ce clip qui nous en met plein la vue. L’amour monstre feat. Lëster est extrait de l’album 1, 2, 3 HYSTERIE qui sortira le 17 avril prochain.

Marie Plassard – IVRE
Repérée par le rappeur DINOS avec qui elle a fait un featuring sur NO LOVE, Marie Plassard n’est pas IVRE, elle est tout simplement bourrée de talents. La chanteuse qui s’est fait découvrir grâce à ses covers de La Guerre des Roses ou encore The LOOK sur les réseaux sociaux chante son dernier single aux allures mélancoliques dans lequel elle se noie, petit à petit. Elle fera toutes les premières parties de Dinos (enfin celles qui ne seront pas annulées)…

Dope Saint Jude – Go High Go Low
Autant influencée par les Riot grrrl que le hip-hop des années 90 (2Pac, Lauryn Hill), cette fondatrice du mouvement drag king sud-africain, a signé l’an dernier un EP aussi engagé politiquement et socialement que dansant : RESILIENT. Elle revient avec un single catchy produit par Fakear, Pouvoir Magique et Einki. Réalisé par Peri VP, la chanteuse s’y met en scène dans des costumes travaillés et flashy, à l’image de sa musique.

Alex Nicol – Two Times A Charm
Le montréalais Alex Nicol nous dévoile le clip Two Times A Charm les pensées se matérialisent sous la forme d’une boîte bleue dont le protagoniste est incapable de se débarrasser, même s’il essaie comme il peut”. Après avoir officié au sein du groupe indie Hoan, le songwriter folky revient avec un premier album soigné All for Nada, emprunt de douceur et de mélancolie. Ecoute recommandée en ces temps troubles…

P.R2B – Océan Forever
Tourné pour la Blogothèque dans la Cité de Refuge (centre d’hébergement et de réinsertion sociale dessinée par l’architecte Le Corbusier) P.R2B nous offre une version sublime de son titre Océan Forever.. Un morceau dévoilé dès 2017 sur une fameuse compilation de La Souterraine. Dans sa déambulation entre un solo de piano puis de clarinette, la chanteuse parisienne, qui nous avait ravie avec La Chanson du bal, se distingue encore une fois par son naturel et son talent.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus