Louise Verneuil sort un premier EP goût larmes et soleil

Un grain de voix qui fait des frissons, des histoires d’amour dans tous leurs états et chantées sur des mélodies riches et entêtantes, « Louise Verneuil » est un pari réussi dans la grâce et la joie des premières fois

On vous l’avait présentée il y a quelques mois. On avait rencontrée Louise Verneuil, de son pseudonyme, pour discuter de « Nicotine », de Gainsbourg et de ses aspirations de musicienne. Si le titre en question avait déjà retenu votre attention, il vous faudra désormais, et impérativement passer à l’EP qui, bonne nouvelle, vient célébrer aujourd’hui la timide arrivée de l’été. Adossés à ce premier single prometteur, des titres comme « Blue Sunday » donnent envie d’ouvrir les fenêtres un matin de juin ensoleillé, en se dandinant joyeusement, ciel bleu et café fumant à la clef. On sent le sud des origines, la passion pour le cinéma, l’amour des sixties et de ses icônes et une volonté farouche d’imposer une sincérité à toute épreuve.
Le tout est merveilleusement chanté, richement (peut-être un poil trop) arrangé par Samy Osta, qui avait déjà sévi auprès de La Femme et de Juniore notamment.

POP

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus