[POP TALK] Gurr, le duo magique de Berlin

Du rock à Berlin ? En 2019 ? Oui oui

On vous dit Berlin, vous pensez naturellement MDMA, Berghain et électro, et on ne pourra pas vous en tenir rigueur. Seulement voilà, un petit village d’irréductible de l’indie, du rock et du punk résiste à l’envahisseur synthétique. Parmi eux, le duo Gurr distille des mélodies entêtantes et hautement efficaces qui sentent bon le printemps et quelques fois le coeur brisé. Croisées à SXSW, on valide un live bien pêchu et qui donne envie d’y retourner. « She Says », single en forme de joyeuse balade annonce un nouvel EP prévu pour avril 2019, enregistré avec le producteur new-yorkais Mathew Molner (Sunflower Bean, Friends) et le berlinois Tobi Kuhn aux studios UFO à Berlin. En attendant vous pouvez vous faire ou vous refaire In My Head, premier album paru en 2016 et qui mettait déjà l’eau à la bouche.

You’re about to tour with Jealous , do you enjoy the girls only thing?
Vous allez commencer une tournée avec Jealous, ça vous plaît d’être entre filles ?
Laura Lee
: I saw Jealous playing at Urban Spree (a venue in Berlin) and loved their music and presence on stage: I think they have a very unique Siouxsie and the Banshees vibe going but are more punk for sure… that‘s what personally convinced me to take them on tour with us.
Andreya: Actually, we do have a male drummer in our live band! But we are super happy that we can take Jealous on tour with us, as we are trying to get more female representation in our crew and team. It is definitely fun to be a girl gang in this male dominated business! Girls rule.
Laura Lee : J’ai vu Jealous à Urban Spree (une salle de Berlin) et adoré leur musique et leur présence sur scène: elles ont une vibe Siouxsie and the Banshees assez unique et carrément plus punk… C’est ce qui m’a convaincue de les prendre avec nous sur la tournée.
Andreya : En vérité on a un batteur homme dans notre live band ! Mais on est super contentes d’avoir Jealous avec nous puisqu’on essaye d’avoir plus de femmes dans notre entourage et nos équipes. C’est clairement fun d’être en bande de filles dans une industrie dominée par les hommes ! Les filles défoncent.

When one think about Berlin, one doesn’t think about rock n roll or indie (apart from Jealous and their label), but more of the electro scene. Is there a growing indie rock scene growing there that we’d overlooked?
Quand on pense à Berlin, on ne pense pas directement au rock ou à l’indie (en dehors de Jealous et de leur label), mais plutôt à la scène electro. Y aurait-il une scène indie-rock grandissante et qu’on aurait zappée ?
Andreya
: Actually, we grew into the rock’n’roll scene pretty quickly – there are bands forming from hanging out at 8mm Bar or Wowsville or Das Gift/Tennis Bar… there is a growing indie scene always! As much as its growing, its fluctuation is also very high! People come from other places and leave, but I guess at one point everyone is kind of « based in Berlin » :-)
Laura Lee: Rock and indie are not very « popular“ music styles at the moment I think, so it will always be a bit more niche than for example techno or hip hop. But there are great bands in Berlin and we love to go to shows here: Häxxan, Balagan, Plattenbau, … to name a few.
Andreya : On a grandi dans la scène rock assez rapidement en fait -il y a des groupes qui se sont formés à force de traîner au 8mm Bar ou au Das Gift/Tennis Bar… Il y  a toujours eu une scène indie !
Ça grandit pas mal, mais ça fluctue aussi beaucoup : les gens viennent d’ailleurs et repartent, mais à un moment tout le monde est plus ou moins basé à Berlin.
Laura Lee : Le rock et l’indie ne sont pas des genres hyper populaires en ce moment, donc ça sera toujours un peu plus niche que la techno ou le hip hop par exemple. Mais il y a de supers groupes à Berlin et on adore aller à des concerts ici : Häxxan, Balagan, Plattenbau pour ne citer qu’eux.

Does playing at SXSW mean anything special to you?
Est-ce que jouer à SXSW représente quelque chose de spécial pour vous ?
Andreya
: It’s very special to us – for bands outside of the US it is a unique opportunity to play in the states. I hope people appreciate it and will continue to put effort in checking out bands at SXSW!
Laura Lee: We had such a fun time playing SXSW for the first time in 2017. It was super great to perform amongst all these great international artists and discover so many new bands at the festival… I really loved seeing Hand Habits, Mothers, Charly Bliss and Ratboys for example.
Andreya : C’est très particulier pour nous. Pour des groupes étrangers c’est une opportunité unique de jouer aux USA. J’espère ça plaît et que les gens continueront à faire l’effort de découvrir de nouveaux groupes à SXSW !
Laura Lee : On a passé un si bon moment en 2017 pour notre premier SXSW. C’était génial de jouer parmi tant d’artistes internationaux géniaux et de découvrir tant de nouveaux groupes ! J’avais adoré Hand Habits, Mothers, Charly Bliss et Ratboys par exemple !

You’ve been playing together for a long time, how is your friendship doing?
Vous jouez ensemble depuis longtemps, comment va votre amitié ?
Laura Lee: We definitely realized that our friendship needs some time besides Gurr. So we try to schedule in some normal movie nights and dinners now where we try not to talk about anything related to the band… but then we also might just end up showing each other demos anyway :)
Andreya: It’s important to talk things out, to accept ups and downs, just as in any relationship that is going on for a long time. Our advantage is, I guess, that we’ve been going through a lot and we know we have the same vision! And that is what keeps us together.
Laura Lee : On s’est rendu compte que notre amitié avait besoin de moments en dehors de Gurr. On essaye de se garder des cinés et des dîners où on ne parle pas de choses qui concernent le groupe… Mais alors on finit par se montrer nos démos, donc bon :-)
Andreya : C’est important de ne rien garder pour soi et d’en parler, d’accepter les hauts et les bas, comme dans n’importe quelle relation qui dure depuis un moment. Notre avantage, je crois, c’est qu’on a traversé beaucoup de choses ensemble et qu’on sait qu’on partage une même vision ! C’est ce qui nous garde ensemble.

Agathe R.

 

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus