SXSW le journal du off / Jour 1

De la country, une vitre pétée et un film flippant, c’était le premier jour au festival Texan

Ca a commencé par un bon jet lag qui a fait lever les petits productifs que nous sommes aux aurores. La ballade dans Austin a débuté au petit dej, par un lieu classique du coin, Stubb’s : une salle de concert au sous sol, deux options végé (dont une salade… sauce au bleu) et des tasses de café plus longues que le bras. La bonne nouvelle, c’est que Molly Burch est annoncée samedi soir à 22h et qu’il font un « gospel brunch » le dimanche, yiha.
Après un petit tour dans les rues adjacentes et les lieux comme Cheer Up Charlies ou Empire qui hosteront shows sur shows pendant une semaine, on est tombé sur un genre de rue de Lappe beaucoup trop grande : une immense artère dans Downtown pleine de bar à playlists catastrophes dont les types vous alpaguent à coup de « Margarita, 3$! » comme d’autres cassent des assiettes à St Michel. Comme il était un peu tôt pour l’apéritif, et malgré notre goût du risque, on ne s’est risqué à rien de tout ça.
On a repris la voiture jusqu’à « Soco », même principe que notre SoPi parisien, mais pour South Congress. Là, c’était tout de suite plus fun et plus mignon que la rue de la soif : des vintages shop, des mecs avec des serpents pour des photos à 5$, de la nourriture avec du vert dedans, Baptiste Hamon croisé par hasard, des gens qui s’enfilent cocktail sur cocktail entre 15 et 16h, une boutique aux mille (on blague pas) santiags, la belle vie quoi.
De retour dans le centre et après nous être fait pété la vitre arrière de la voiture (charmant), et péta quelques affaires, on a fait un tour au White Horse, bar à country devant lequel des mecs se gare à cheval en toute détente, et où jeunes et super moins jeunes viennent danser le 2 steps devant un band qui joue live, violon et chapeau de cowboy à la clef. La journée s’est achevé au Stay Gold, un autre bar (vous vous dites sûrement « mais, il n’y a que des bars dans cette ville », eh bien oui) dont la programmation des prochains soirs devrait nous faire revenir. Au même moment, notre insider dans le festival officiel a joué à se faire peur en assistant à la projection de Us, le dernier bijou de Jordan Peele (Get Out), starring Lupita Nyongo et Elisabeth Moss : une sombre histoire de double maléfique qui sortira le 22 mars aux USA.

Pour le reste, tout est dans le chef d’oeuvre ci-après. A demain !

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus