[POP TALK] Underdog Effect, effet boeuf

On a parlé gagne, Australie et collège avec Underdog Effect.

A l’occasion de leur passage à l’International le 27 septembre prochain pour la POP GIG, on a rencontré Rewan, Adrien, Louis, et Thomas membres du groupe de rock Rémois.

Qu’est-ce que l’effet Underdog ?
Ca c’est la question qui tue ! Underdog en compétition en anglais c’est l’outsider. L’underdog effect, c’est un effet de masse qui pousse à encourager l’outsider. On a plus d’empathie pour les gens qui affrontent le challenger. Et donc, c’est quand on gagne.

Mais pourtant la musique c’est pas une compétition, si ?
Non (enfin pour certains si), mais c’est le fait d’être soutenu par le public.

On entend des airs de King Krule dans votre musique, ça fait partie de vos inspirations ?
Absolument. C’était une vieille influence. Quand on a commencé ça ne l’était pas car on ne connaissait pas, et on nous disait qu’on lui ressemblait. Et lorsqu’on a écouté, on s’est dit oui « ah oui ok d’accord ». Et là c’est devenu une influence.

Un EP en 2017, et la suite ?
Un EP en 2017 oui, mais qui est sorti un an après sa composition. Donc qui n’était déjà plus trop d’actualité. Aujourd’hui ça a vraiment évolué. Ce qu’on fait en live c’est moins pop que ce qu’on a fait sur l’EP, plus clean. Mais c’est intéressant, les gens nous redécouvrent sur une différente forme, plus rock et ça peut plaire. Récemment on a sorti une cover sur Youtube. Fin septembre on aimerait sortir un single avec un clip, qui va plus nous représenter.

Vous êtes jeunes et vaillants, comment vous vous êtes rencontrés ?
Comme tout le monde ! Au collège. C’est notre premier projet.

Votre définition de la pop culture ?
Ah ça c’est une putain de question de ouf ! Ca enveloppe tellement de choses qu’on ne sait pas trop quoi répondre. On va pas s’aventurer pas à répondre à cette question. C’est aussi important que la culture tout court. La pop culture pour nous c’est l’Australie finalement.
Désolé nos réponses sont vraiment nulles, aha.

Le son de la rentrée pour UE ?
Ah bah le nôtre ! Et Sticky Fingers, c’est notre plus grosse influence.

Photos : Agathe Rousselle @ag_rou

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus