Retour vers (le futur de) la consigne en verre

Source : Zero Waste France

La fabrication du verre consommant 15 fois plus d’énergie que le seul lavage d’une bouteille, il serait grand temps de changer nos habitudes. Voici 6 start-up françaises qui croient dur comme fer à la consigne en verre !

Le monde d’après ça vous dit quelque chose ? Celui qu’on s’est tous promis en sortant du confinement. Alors oui, le futur c’est maintenant et question recyclage, il va falloir arrêter de passer sa vie à réveiller vos voisins avec le collecteur de verre usagé. La solution ? La consigne.

Le principe est simple les kids : vous payez quelques centimes sur le prix d’achat pour pouvoir après usage, rapporter le verre en magasin et récupérer votre monnaie. L’avantage ? Arrêter de fabriquer du verre à gogo et donc polluer ! En effet, la fabrication du verre consomme 15 fois plus d’énergie que le seul lavage d’une bouteille (source Zerowaste France), car pour ces nouvelles bouteilles, le verre doit être fondu à de très hautes températures (1500°C).

source @oeforgood

Et pourtant, dans notre quotidien, peu de consignes sont encore mises en place (à l’exception du circuit des bars et des restaurants), que ça soit pour nos boissons, ou autres liquides (lessive notamment). La faute à l’essor des emballages et matières plastiques et à une législation peu favorable, la consigne a périclité dans les années 80.

Est-ce que ce monde est sérieux ? comme chantait Cabrel ! Réponse : on va tout faire pour y remédier en 2021 Francis ! La preuve avec 6 initiatives françaises locales qui nous ont tapé dans l’oeil.

Monoprix lance un dispositif pilote de consigne en verre

Grâce à la solution de tri et recyclage Lemon Tri, le supermarché Monoprix s’y met et expérimente dans son magasin de Montparnasse à Paris un rayon de boissons dont les bouteilles sont consignées, en partenariat avec Gallia, Coca Cola, et Nestlé. Le.a client.e supporte le prix de la consigne lors de l’achat soit 1€50 pour la bière et 40 centimes pour les bouteilles. Un bon début !

Ma Bouteille s’appelle reviens : l’Ardèche a quelques tours d’avance

Cette startup de la région Auvergne-Rhône-Alpes, travaille avec des producteurs locaux (de vins, bière, jus de fruits, miel..) pour réduire l’impact sur l’environnement et des déchets en recyclant des bocaux / bouteilles en verre.  Comment? En collectant les bouteilles, les lavant et les remettant en circulation localement ! Ainsi, la société a mis en place un picto permettant de reconnaître les produits concernés. Bon par contre, ça n’est pas accessible aux Parisien(n)es mais seulement aux habitant(e)s de la Drôme et l’Ardèche. Patience !

, la consigne revient dans le vin 

« Si 35% des bouteilles sont réutilisables et consignées dans le circuit des cafés, hôtels et restaurants (CHR), il s’agit principalement de bouteilles de jus et de bière », remarque Thomas Lemasle, cofondateur d’Oé. Cette start up lyonnaise productrice de vins bio et vegan ne se contente pas de vendre du bon jaja, elle a aussi pensé au lavage de ses bouteille en verre en réintroduisant le principe de la consigne : vous payez une caution de 50 centimes à l’achat en caisse, et après consommation, vous pouvez rapporter la bouteille rincée au point de vente pour récupérer votre caution. D’ailleurs vous saviez qu’une bouteille en verre peut être lavée et réemployée jusqu’à 50 fois ?

source @oeforgood

La Bouteille merci : le petit nouveau des eaux (et sodas)

Proposant des eaux et sodas en bouteille de verre consignées, La Bouteille Merci distribue dans tout le quart Nord Est du territoire, Ile-de-France compris, un choix environnemental important si on considère les bilans écologiques que nécessitent la logistique de transport ! Pour trouver leurs boissons, n’hésitez pas à aller faire un tour ici.

View this post on Instagram

#zerowaste #verreconsigné @zerowastefr

A post shared by la Bouteille Merci (@labouteillemerci) on

Jean Bouteille : des bouteilles consignées pour votre commerce

Autre initiative qu’on applaudit bien fort, et accessible partout en France pour les professionnels désireux de vendre leurs produits en vrac, celle de Jean Bouteille ! L’entreprise lilloise propose une bouteille réutilisable et consignée « pour permettre aux consommateurs d’acheter des produits liquides sans générer de déchets » ! Il vous suffit de rapporter votre sésame soigneusement rincé, chez le commerçant partenaire, pour le remplir à nouveau. Ces bouteilles peuvent contenir : huiles, vinaigres, lessives, jus, vins bières… Pour découvrir l’ensemble des magasins partenaires sur le territoire, RDV ici.

View this post on Instagram

A découvrir, 3 nouveaux sirops Français & BIO 🤩 : Grenadine, menthe & citron, il y en a pour tous les goûts! 🤗😋. ✔️Brassés à la main selon des recettes authentiques et des méthodes artisanales 💪 ✔️Sans conservateur / sans OGM / SANS gluten Ces sirops BIO possèdent donc une couleur naturelle (à peine visible) 😋. De quoi aromatiser naturellement vos boissons, ou encore pour la réalisation de nappages 😍. 👉 Magasins, venez les découvrir sans plus tarder sur notre site de commandeu : www.commande.jeanbouteille.fr 👉 Consommateurs, vous voulez déguster ces sirops Bio ? Alors n'hésitez pas à taguer votre magasin préféré😉. Photo @agathe_p #vrac #pourtous #tousauvrac #bio #zerowaste #zerodechet #consigne #reutilisable #france #liquideenvrac #cuisine #recette #food #vracliquide #madeinfrance #sirop #menthe #citron #grenadine #new

A post shared by Jean Bouteille (@jeanbouteille) on

La lessive de PARIS : 100% écologique

Côté lessive, une jeune entreprise parisienne du XIXe arrondissement a elle décidé de commercialiser une lessive écologique et zéro déchet. En gros, leurs bouteilles en verre sont consignées et les livraisons se font à vélo. Bilan carbone aux petits oignons ! Avec ou sans parfum (lavande et fleur blanche) leurs 4 bouteilles coûtent 23,90 euros avec 6 euros de consigne, « un tarif concurrentiel avec les plus grandes lessives » selon son fondateur Hubert Michaux. C’est pas du bidon !

Enfin, si vous avez d’autres initiatives green à partager, n’hésitez pas à nous contacter par mail à contact@generalpop.com

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Abigaïl Aïnouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus