Tënk, la plateforme de documentaires indépendants « qui invitent à penser »

Lancée en 2016, la plateforme ardéchoise spécialisée dans le documentaire d’auteur séduit de plus en plus grâce à la qualité de ses programmes triés sur le volet, mais surtout une nouvelle manière de consommer.

Avec l’arrivée, il y a quelques années, de l’ogre boulimique au « N » rouge, le Cinéma a bien compris qu’il allait devoir partager son terrain de jeu. Le Documentaire lui, ne quémandera pas pour un bout de balançoire. De l’autre côté de la rue, les Français de Tënk ont décidé d’aménager leur propre parcelle et c’est toute une industrie qui applaudit.

Chaque semaine, une vingtaine de programmateurs.trices français, italiens et allemands, spécialistes du genre, sélectionnent sept documentaires indépendants. Et chacun de ces sept petits bijoux hétéroclites ont sur la plateforme une durée de vie de deux mois.* Ce mode de fonctionnement basé sur le renouvellement, Tënk l’argumente de la manière suivante : « Dans cet espace, il est permis de ralentir, de prendre le temps et d’aller plus loin grâce à un visionnage actif. » Ainsi armé d’un abonnement, ce sont une soixantaine de documentaires répartis en 17 thématiques qui vous seront accessibles comme Docmonde, Ecologie ou encore Fragments d’une œuvre.

*La date limite dépassée, une majorité de films est disponible à la location unitaire VOD : 2 euros et pendant 48H.

« Des films qui invitent à penser. »

Tënk c’est surtout la plateforme qui vous prête les yeux de ceux dont vous ne croiseriez jamais le regard : Erik Versantvoort est atteint d’une maladie incurable et en retraite dans les montagnes vosgiennes pour y embrasser paisiblement la Mort dans Le recours aux forêtsdes agriculteurs argentins qui se battent chaque jour pour préserver leur Pachamama natale des multinationales en quête de lithium dans Oro Blanco ou la violente guerre civile qui a déchiré l’Irlande du Nord à la fin des années 90 (La main sanglante de l’Ulster).

Qu’il soit brésilien ou libyen, animalier ou social, long d’une douzaine de minutes ou de 200, le point commun des 600 films de l’étagère Tënk est l’utilité.

Annaëve Saïag, chargée de marketing Europe chez Tënk précise :

« Ce sont des films avec une subjectivité assumée et une forme travaillée. Ils prennent leur temps pour approcher la réalité et laissent ainsi le champ libre à l’interprétation. Ils travaillent l’intelligence sensible, ils bousculent, questionnent, intriguent parfois et donnent à réfléchir sans livrer de conclusions pré-mâchées sur le monde. Comme on le dit souvent, ce sont des films qui invitent à penser. »

En Wolof, Tënk c’est :« Énoncer une pensée de façon claire et concise »

Joints à chaque film, les mots du programmateur sont relayés dans « L’avis de Tënk« . Rien n’est laissé au hasard, comme pour justifier chaque proposition, « apporter de nouvelles pistes de lectures et enrichir le visionnage. »

S’informer autrement et inviter à la réflexion, tels sont donc les mots d’ordre d’une idéologie en pleine expansion. Depuis 2018, la plateforme ardéchoise (crée et basée à Lussas) a soutenu une quarantaine de projets parmi lesquels Le Kiosque d’Alexandra Pianelli. Décoré au Champs-Elysées Film Festival, il a reçu le prix du meilleur long-métrage français, ex-aequo avec Grève ou Crève de Jonathan Rescigno, une autre co-production Tënk !

View this post on Instagram

🇩🇿 "Le Fort des fous" de Narimane Mari. À partir d’archives des premières expéditions scientifiques et campagnes de domestication conduites par les colonisateurs français en Afrique du Nord, Le Fort des fous suit une communauté de jeunes nomades et de baroudeurs alors qu’ils imaginent une société utopique en réponse au système impérialiste. . . . . #sahara #algerie #grece #nomade #utopie #imperialism #doc #documentary #documentaries #filmdocumentaire #allegorie #colonialisme #colonialismkills #colon #victim #histoire #colonialisme_français #colonialismefrançais

A post shared by Tënk.fr (@tenk.fr) on

Une offre réservée à nos lecteurs

Pour s’abonner, une pluralité d’offres sont proposées : étudiantes, mensuelles, annuelles… avec à chaque fois le premier mois à 1€. Alors, on ne s’est pas privé pour vous faire bénéficier d’une formule en partenariat Général Pop x Tënk : 3 mois à 12€ au lieu de 18€ avec le code promo GENERALPOP20. Bon visionnage !

Lien vers le site web.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Maxime Verdeille

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus