Les 6 documentaires musicaux engagés à ne pas louper au festival Musical Ecran

« PJ Harvey : a dog called money » sera d’un des documentaires présenté au festival Musical Ecran

A l’occasion de sa 6ème édition, le festival Musical Ecran propose de partir à la rencontre d’artistes phares comme PJ Harvey, Leonard Cohen, Sébastien Tellier, Etienne Daho ou Fela Kuti. Voici les six films coups de poing (et coups de coeur) de la rédaction !

La musique a son quota d’artistes politiques, de genres engagés. Lumière sur les figures incontournables des scènes d’hier et d’aujourd’hui à travers notre sélection des six documentaires projetés dans le cadre du festival Musical Ecran, un évènement international de documentaires musicaux organisé par Bordeaux Rockdu 6 au 13 septembre prochain dans la capitale du vin. 

CONCOURS : on vous fait gagner deux places pour la projection du documentaire sur Fela Kuti, mercredi 9 septembre au cinema Utopia à Bordeaux. Pour participer, envoyez nous un message à contact@generalpop.com !

Plusieurs films y seront présentés en avant-première nationale ou mondiale : Where Does a Body End (Swans), I Want my MTV, Billie (Billie Holiday), TOOL : the Holy Gift, La vie de Brian Jones, Disco Confessions (John Morales) ou encore Bryan Ferry, Don’t Stop the Music… Retrouvez le programme complet en ligne.

PJ Harvey : a dog called money

Immersion dans la création du dernier album de l’artiste indépendante britannique PJ Harvey The Hope Six Demolition Project avec ce documentaire de Seamus Murphy. Le réalisateur-photographe irlandais primé entraîne Harvey dans ses voyages en Afghanistan, au Kosovo et dans les quartiers pauvres de Washington DC, engageant une série de rencontres dont elle tire des chansons engagées. La caméra est posée face au processus créatif de l’artiste dans un studio temporaire et public à la Somerset House dans le centre de Londres. Une recherche artistique et politique inédite dont le film restitue toute la complexité. Résultat : une belle preuve de l’humanité qui prime dans le travail de l’artiste et plus largement une réflexion rare sur la question de l’inspiration. Plus d’informations ici.

My Friend Fela

Le réalisateur brésilien Joel Zito Arojo révèle les secrets de la vie de Fela « Anikulapo » Kuti, saxophoniste de légende nigérian. En compagnie de Carlos Moore, biographe officiel de cette figure de proue de l’afrobeat (dont on vous parlait ici), le réalisateur part à la rencontre de celles et ceux qui ont partagé sa vie, ses engagements et sa musique. Epouses, famille, camarades… Chacun révèle de nouvelles facettes d’un personnage éminemment politique. L’artiste crée des espaces de résistance face à un pouvoir qui ne supporte pas la contestation. De ses compositions à son club, toute action de l’artiste devient un poing levé. Il faut dire que l’artiste tient des discours sans équivoque dans un Nigeria travaillé par les conflits politiques et les théories panafricaines. Un documentaire instructif qui fourmille d’anecdotes.

It’s yours : a story of Hip Hop

It’s yours tire son nom du titre culte du rappeur américain Nas. Une belle entrée en matière pour un documentaire qui narre la relation unique entre hip hop et nouvelles technologies. Que ce soit pour contourner les labels, fonder et élargir les communautés de fans ou démonétiser la musique, les rappeurs ont épousé la high tech. Du sampling digital au mp3 en passant par les blogs et les premiers réseaux sociaux, les artistes hip hop ont toujours fait figure d’avant garde. Internet a été le meilleur pont vers l’activisme. La mort de Michael Brown en est l’illustration parfaite. Le rappeur Tef Poe a par exemple été un relai incontournable pour les médias pour qui Ferguson était inaccessible. Ce documentaire passionnant rend enfin au hip hop les forces transgressives, innovatrices et profondément politiques qui ont été largement invisibilisées. Des scènes exclusives qui permettent de comprendre comment le hip hop s’est hissé en haut de toutes les plateformes de streaming. Plus d’informations ici.

Kinshasa Beta Mbonda

Kinshasa. Une douzaine de percussionnistes s’accordent sur un nouveau tempo après une vie de banditisme. Dans le quartier précaire de Barumbu, les artistes se nourrissent de la dureté du quotidien pour des improvisations époustouflantes. Les jeunes hommes ont vécu pendant des années dans la violence au sein du gang Kuluna. La musique redonne sens à leurs vies et crée une cohésion sans égale. Ce documentaire de Marie-Françoise Plissart offre un aperçu inédit des rues de Kinshasa par ce portrait des Beta Mbonda, un groupe qui réinvente la musique en se réappropriant les objets du quotidien et les instruments traditionnels. Un documentaire à voir de toute urgence ! En savoir plus.

Sarajevo State in Time

Des défilés de mode, des pièces de théâtre et des concerts en pleine guerre des Balkans. C’est l’un des aspect le plus méconnu de l’histoire de Sarajevo. Avec la famine et l’insécurité comme quotidien, les habitants de l’ex-Yougoslavie ont tenté de retrouver de 1992 à 1995 un semblant de normalité. Laibach et d’autres artistes font donc le pari de la continuité alors que dehors tout s’écroule. C’est ce que raconte Amila Ramović, musicologue interrogée pour le documentaire, en prenant pour exemple une pièce de théâtre que les bombardements n’ont pas suffit à interrompre. Un film rare de Théo Meurisse et Benjamin Jung qui restitue l’engagement artistique d’un peuple dans toute sa radicalité. Plus de détails sur le site de Bordeaux Rock.

French Game

Arte revient sur les artistes historiques du hip hop français à travers une série de portraits touchants et résolument politiques. IAM, NTM, Oxmo Puccino, Doc Gynéco, Casey, Booba… La chaîne franco-allemande fait un retour en arrière sur des disques qui n’ont pas pris une ride et dont le propos est tristement d’actualité. Les artistes contextualisent leurs titres, parlent de leurs influences. Ces pionniers ont joué avec les frontières du hip hop, quitte à le redéfinir au passage. Masculin/féminin, province/Paris, spleen/funk… Tant de dichotomies que ces artistes ont fait voler en éclat. Pour comprendre le monde de la musique d’aujourd’hui, Arte propose de (re)découvrir celui d’hier. Et c’est ici que ça se passe.

PS : si vous avez aussi des dons de documentariste, on vous invite à participer au concours de réalisateur de Musical Ecran, et ce à partir du 30 septembre ici.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Mathis Grosos

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus