Amy Winehouse, 9 ans déjà : la playlist anniversaire

Mark Holloway/Getty Images

Le 23 juillet 2011, la crooneuse Amy Winehouse nous quittait. Quatre ans plus tard, le documentaire AMY sortait sur grand écran pour retracer sa fulgurante carrière éclair. Hommage & playlist. 

« Je fais du bien avec le mal », disait-elle. Amy malheureuse trouvait son exutoire dans la musique et la composition de ses chansons. Mais quel mystère nous cache-t-elle sous cette magnifique chevelure et ses grands yeux noirs ?

A l’instar de When you’re strange sur les Doors, le documentaire AMY (2015, d’Asif Kapadia) nous retrace des moments inédits, ses passions renversées, ses émotions permanentes, ses relations tant professionnelles, familiales, amicales qu’amoureuses, ses déboires excessifs, ses addictions incontrôlables, nous menant ainsi aux derniers instants de sa vie.

Tragédie du club des 27

Aussi mélodique que poétique, comme l’était Jim Morrison, la vérité et la profondeur de ses textes révélaient l’authenticité de sa personnalité. Images volées, AMY nous dévoile une artiste au rire enjoué mais d’une inconditionnelle vulnérabilité. Profondément inspirée par les artistes de jazz des années 60, ses créations reflètent tant cette admiration qu’elle leur portait. Absorbée par le pouvoir inexorable des médias, alors qu’elle souhaitait seulement vivre pleinement sa relation à la musique, si émotionnelle et si pure.

Mais alors, qui a tué́ Amy ?

Entre passion artistique et son amour obsessionnel pour Blake, entre un succès interplanétaire et une pression extérieure omniprésente, notamment celle de son père, n’a-t-elle jamais pu trouver sa voie pour parfaire sa vie artistique et sa vie intérieure ? Une chose est sûre, nous aimerions tant qu’elle puisse encore nous faire vibrer avec sa voix prodigieuse et ses sonorités particulières des années 60. Véritable icône musicale du 21ème siècle, Amy restera. Puisse la prochaine ne pas tomber dans le piège maléfique du club des 27.

Une playlist :  références et morceaux incontournables

Et pour finir en beauté cet hommage à Amy, on vous a préparé une playlist avec des standards de jazz qui l’ont inspiré, sa célèbre collaboration avec Tony Bennett et celle avec Nas, des extraits de lives, les tubes incontournables de Miss Winehouse mais aussi des morceaux moins connus notamment sur son premier album Frank… de vrais petits trésors.

Seril Farran

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus