Les pionnières (et grandes oubliées) du cinéma dans le viseur de Feminists in the City

La réalisatrice Alice Guy, 1896, pionnière du cinéma parlant.

L’association Feminists in the City organise une conférence animée par Sonja Jossifort pour offrir un coup de projecteur sur les productrices, réalisatrices et scénaristes qui ont elles aussi écrit l’histoire du cinéma…

Puisque le retour dans les salles se fait doucement, pourquoi ne pas l’accompagner d’un peu de contexte ? Quoi de mieux que de l’histoire dans un contexte incertain ? Dans une société où les questions de justice sociale sont plus que jamais d’actualité, il est de bon ton de découvrir les héroïnes invisibilisées du septième art…. celles qui trop ont été trop souvent réduites au rôle de muse sur le grand écran (et derrière).

Pionnières du cinéma

L’association Feminists in the City organise régulièrement des conférences et des visites guidées pour rendre aux figures féminines historiques la notoriété qui leur revient de droit. Pour pallier au manque de représentation, l’équipe convie régulièrement des intervenantes pour parler street art, chasse aux sorcières ou cinéma.

Et qui mieux que Sonja Jossifort peut parler de cinéma et de féminisme ? Programmatrice du festival Femmes en cinéma, cette dernière est chargée d’évoquer le parcours des pionnières du cinéma le mardi 7 juillet à 20h30 dans la conférence “Pionnières du cinéma”. Un événement en ligne pour se familiariser avec les débuts (féminins) du cinéma.

Productrices, scénaristes, compositrices, réalisatrices… Nombre de parcours admirables sont tombés dans l’oubli. Parmi elles, Alice Guy Blaché. Première femme cinéaste à laquelle sont consacrés les documentaires Be Natural : l’histoire inédite d’Alice Guy-Blaché de Pamela B. Green (actuellement en salles) et celui d’Emmanuelle Gaume avec Alexandra Lamy : Elle s’appelle Alice.

Historique et résolument internationale, la conférence est labellisée ONU Femmes France et Génération Egalité Voices. Pour des raisons sanitaires, la rencontre aura lieu en ligne par Zoom pour la modique somme de 4,9 €. Les réservations sont ouvertes juste ici.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

Mathis Grosos.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus