Compile Music Activists 2020 (From Home) : un tour du monde solidaire & electro

Original artwork: Darius Pronowski

Le label français InFiné dévoile le deuxième volume de sa compile Music Activists dont tous les revenus sont reversés aux artistes. La création, c’est leur manière de voyager et de se serrer les coudes face à la pandémie.

Fondé en 2006, le label français résolument indépendant a toujours penché pour des projets audacieux au delà des frontières. InFiné est une plateforme de création musicale française unique et engagée se positionnant souvent entre la musique classique et électronique. Les artistes signés sur InFiné ne rentrent pas dans des cases à l’instar de Rone mais produisent ce qu’ils appellent de la « Easy music for the hard to please ».

« La musique n’est pas un bruit décoratif qu’une impulsion cérébrale suffit à faire varier. C’est bien le fruit de la mémoire des hommes, riche de différences, d’apprentissages parfois douloureux, un palimpseste d’émotions, de colères et d’amours, de prises de risque et de rencontres. » Alexandre Cazac, cofondateur du label InFiné

Créer, c’est résister 

On ne vous apprend rien, la situation actuelle a stoppé net toutes les représentations en live des artistes. La production musicale ne s’est pas arrêtée pour autant, fort heureusement, car dans l’adversité elle seule nous permet de nous évader. Suite au premier volume sortie en 2018, InFiné a pensé que ce monde avait encore bien besoin d’une bonne dose de Music Activists.

« Il y a une affinité fondamentale entre l’œuvre d’art et l’acte de résistance. Alors là, oui. Elle a quelque chose à faire avec l’information et la communication, oui, à titre d’acte de résistance. (…) Malraux développe un bon concept philosophique. Il dit une chose très simple sur l’art : ‘C’est la seule chose qui résiste à la mort.’ «  Gilles Deleuze, extrait de la conférence « Qu’est-ce que l’acte de création ? »

Ecoutez la compile sur Youtube :

Un tour du monde solidaire & électro 

Music Activists 2020 (From Home) est une compilation dont tous les revenus sont reversés à ses contributeurs, les artistes. En tout, ce sont 34 musiciens venus des 5 continents pour plus de 2 heures de musique inédite.

On y retrouve des producteurs venus de l’autre côté de l’Atlantique à l’image de Carl Craig (ricain pionnier de la techno de Détroit), du californien Diamondstein, mais aussi du mexicain Murcof. Les Européens sont aussi de la partie en commençant par le Belge Marc MeliàHaring, le british Si Begg, l’allemand Frieder Nagel, la suédoise Kajsa Lindgren, la compositrice française Léonie Pernet et même les DOM-TOM avec le réunionnais BoogzBrown. Sans oublier la musique brute et profonde de la productrice tunisienne Deena Abdelwahed. Et pour finir, cap à l’est en Asie avec le japonais HIROSHI WATANABE et la coréenne Enyang HaLe temps est venue de voyager aux tonalités venues d’ailleurs.

Cette compile est également l’occasion pour le label de mettre, encore une fois, les projets et le talent de ses artistes sur le devant de la scène. Depuis la fin des CD et l’ère du digital , les auteurs et producteurs ont beaucoup moins de sources de revenus qu’auparavant. Cette compile est un moyen de soutenir la création indépendante et d’ouvrir les portes de l’imaginaire, nécessaires au monde du futur. « Nous tous réunis, sommes des acteurs de l’innovation, de la diversité et de l’émergence. »

Compile en écoute sur Bandcamp : 

La compilation est sur Bandcamp en prix libre ainsi que sur toutes les plateformes de stream.

Abonnez-vous à notre POP NEWS hebdomadaire ici.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus