Cet été, tentez la microaventure : « 75% des bienfaits d’un grand voyage dans un petit voyage. »

Le tour du Cotentin et une bonne bouteille pour Xavier Bourgois de la chaîne Youtube The Other Life

Avec le déconfinement progressif, vous l’aurez bien compris, vos grandes vacances d’été en Grèce, vous pouvez leur dire adieu. Bonne nouvelle : la chaîne Youtube The Other Life est là pour vous dépayser ! 

En mal d’aventures et de grands espaces, bref confinée dans mon 30m2 parisien, l’algorithme de Youtube et mes recherches types « road trip » me dirigent vers la chaîne Youtube d’un drôle d’oiseau français : Xavier Bourgois et son projet de microaventure : THE OTHER LIFE.

Loin de baver derrière mon écran avec un voyage féérique en trek sur les cimes de l’Himalaya, dans une eco-lodge posée sur le sable noir du Pacifique ni même de mater une vidéo qui décrit chirurgicalement l’attirail pour une rando ultime… Je me retrouve hilare, à mater les aventures franco-françaises d’un joyeux luron préférant troquer son duvet Millet Ultimate pour remplir un sac de 20kg de bouteilles et de fromages du Jura : une sorte de Robin des Bois des années 10′ (on fera ici référence à la troupe d’humoristes de Canal+ avec Marina Foïs).

Bref, un grand fan de nature, désirant par tous les moyens vous faire sortir des chemins battus. OK, je m’abonne ! Me voilà partie pour binge-watcher toute sa chaîne Youtube de cette énième soirée (confinée).

La microaventure, c’est quoi ?

En gros, arrêter de prendre l’avion pour traverser la planète. Comme nous l’explique Xavier Bourgois (interviewé par téléphone), plutôt que de se rêver des voyages magnifiques que l’on ne fait jamais : « rêver plus petit mais les réaliser ». Fondé par un anglais, Alastair Humphreys, la microaventure n’est donc pas une découverte cocorico mais arrive en France il y a quelques années, notamment via The Other Life.

« J’ai compris que tu avais 75% des bienfaits d’un grand voyage dans un petit voyage. »

L’autre point fort de la microaventure, c’est de responsabiliser le voyageur, le remettre au centre de la nature pour l’y reconnecter vraiment (et pas seulement en achetant bio ou triant ses ordures). Bref, lui faire comprendre pourquoi il fait tout ça, pour reprendre les termes d’un célèbre écrivain et journaliste scientifique : 

« On ne protège que ce que l’on aime. Et on ne peut aimer vraiment quelque chose qu’on ne côtoie pas. » William David Attenborough 

Et se mettre dans une situation inconfortable, c’est finalement peut-être ce qu’il y a de plus sain, bref se confronter comme précise cet ancien community-manager : « le confort nous rend fainéant et bête ». Lui qui a tout plaqué à 30 ans pour ouvrir sa chaîne Youtube, voit ainsi ces escapades comme « un remède à une société malade, engourdie du cerveau. » 

« Je voulais que les gens retrouvent un peu d’audace, loin des séjours d’accrobranche, ou aller dormir dans une cabane où on te monte tes croissants dans un petit panier en osier »

De cette audace nait selon lui, la confiance en soi, « c’est un vrai labo’ de société, ça rend un peu plus capable de penser par soi-même, de prendre des décisions. »

« Je vois venir cette nouvelle génération qui vit énormément de choses par procuration à travers les écrans. »

Après nos deux mois de confinement, planqués derrières nos écrans, on doit bien avouer qu’on se sent ‘légèrement’ déconnecté du vivant, de l’expérience, qu’on fasse partie de la génération OK boomer,  X, Y, Z ou alpha. Et l’ont sait tous que réserver un TGV et un Airbnb c’est bien plus simple que d’aller bivouaquer un weekend prolongé dans le Cantal ! Heureusement, vous pouvez aller fouiller sur le site de The Other Life  (et d’autres adeptes de microaventure comme Chilowé) pour trouver des idées de weekends.

A chaque épisode de THE OTHER LIFE, vous trouverez pas mal d’inspirations (et sinon une bonne dizaine de minutes de rigolade et de verdure). Parmi nos préférés, son GR20, le fameux GR traversant la Corse réalisé… en plein hiver !

A bord de son van bleu et blanc Volkswagen avec lequel il sillonne l’Hexagone, on y suit Xavier, voyageur tantôt préparé (comme pour sa descente de la Loire en radeau) tantôt spontané, voir « un peu à l’arrache » comme dans deux épisodes digne d’un Robinson : sa Cabane dans le Morvan et son igloo dans le Jura.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par General Pop (@general.pop) le

Vidéo réalisée par Morgane Quere et musique de Baptiste le Goc (sur un thème de Strip Tease)

« Si je randonne c’est juste pour justifier le réconfort après. »

N’attendez pas de ce randonneur des conseils à suivre à la lettre…« Je ne suis pas un modèle de randonneur » ironise Xavier : « la marche, ça me fait me vider la tête, je surkiffe mais je ne vais pas m’imposer 1200m de dénivelé »Il n’y a qu’à voir son ermitage dans les Vosges avec un sac si lourd que deux aller-retours entre le refuge et son van (garé à quelques km de là) ont dû être indispensables pour ramener toutes les victuailles.

« Ma check liste, elle a un ordre défini : l’équipement technique à la fin, d’abord bien dormir, pas avoir froid, et bien boire, bien manger. »

A une époque où tout doit être politiquement correct, c’est finalement assez jouissif de mater ses vidéos où le plaisir est roi, et la nature reine sans tomber non plus dans le survivalisme. Etre parachuté dans un environnement qui ne soit pas la ville, voilà ce qui fait le plus plaisir à ce youtubeur : « Pour supporter la ville, j’ai besoin des deux, la nature et la ville. » 

« Je suis plus dans le réconfort que dans l’effort. Je ne suis pas un grand marcheur, je suis pas dans le dépassement de moi. Je suis plus dans le contemplatif.« 

« Je rêverai d’être pris pour un con, mais ça ne marche pas. »

Quand on voit Xavier Bourgois tenter de la spéléologie sans équipement dans la forêt de Fontainebleau, ou porter un sac de 25kg dans le désert des Agriates en Corse en plein soleil « tout ça pour porter des bières en verre qui se boivent en 4 minutes », on comprend vite que THE OTHER LIFE n’est pas tout à fait une chaîne de voyage, mais celle d’un gosse de 1985 qui a grandi avec son guide Copain des bois, fumé ses premiers joints en regardant Jackass, maté l’intégrale des Deschiens et de STRIP TEASE … tout en vénérant des gars comme l’apnéiste Guillaume Nery.

« Avec l’audience qui monte, tu es censé être responsable, le randonneur parfait… mais j’ai jamais revendiqué ça. Je rêverai d’être pris pour un con, mais ça ne marche pas. »

Oubliez donc THE OTHER LIFE si vous rêvez d’un tuto pour préparer un sac de rando de 13kg, super bien adapté, « moi je t’apprendrais à faire un sac de 25 kg et je te dirais dans quel compartiment mettre ton pâté, et ta brioche pour qu’elle soit pas écrasée. »

Et maintenant ?

Comme tout le monde, restez chez vous (jusqu’au 11 mai au moins). Spoiler : THE OTHER LIFE nous emmènera bientôt sur la route de la bière en Belgique, un délire rando-bière « où je visite les abbayes, montre la nature et la campagne locale ». En attendant, faites le plein de lectures avec la sélection de Xavier:

L’odyssée de l’endurance (1917) d’Ernest Shackleton , « l’histoire de la première traversée de l’atlantique, celle d’un capitaine et de ses marins, un héros, un modèle de courage et d’humilité, de leadership, et après ça tu relativise tous tes problèmes, ça c’est pas de la fiction ! »
La sanction
et Shibumi de  l’auteur italien Trevanian
Le grand voyage de la vie du reporter italien Tiziano Terzani
Sans oublier les bons vieux Jack London et Nicolas Bouvier… bref les grands classiques de voyage !

Retrouvez les microaventures de Xavier de THE OTHER LIVE sur sa chaîne Youtube, mais aussi instagram et soutenez-le sur Tipeee.

Abigaïl Aïnouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus