DJ PONE nous offre 3H de rap US old school de Brooklyn à L.A.

DJ PONE – source Wikipedia : Aaron.bourg

Après un dimanche rempli de sunshine grâce à notre ami Julien Granel et sa playlist 100% arc-en-ciel (à réécouter ici), on attaque la semaine avec un tout autre registre : du rap ricain de la côte Est à la côte Ouest et traversant les époques…

Histoire de bien vous mettre en route pour attaquer cette nouvelle quinzaine de confinement. On tient bon, et ce n’est pas DJ Pone qui vous dira le contraire…

Le DJ nous offre ici plus de 3h de hip-hop américain old school. On vous donne quelques pistes dans le désordre parmi la grande famille de rappeurs et de rappeuses de Brooklyn qui s’y planquent  : le trio des 90’s Black Moon, le roi Nas, la rappeuse féministe Mc Lyte, le crew fondé par Rock et Sean Price Heltah Skeltah, le flow underground de Talib Kweli. Sans oublier le plus grand rappeur de tous les temps (d’Harlem pas si loin de Brooklyn) 2Pac, un peu plus méconnu A.D.O.R. (dont le premier album est tout de même sorti chez Atlantic Records). On passe dans le Bronx avec Pusha T et son acolyte du label GOOD Music… un certain Kanye West ! Et l’aîné de tous Grand Puba (membre du crew plus inspiré par la soul et le jazz, Brand Nubian).

Découvrez sa playlist sur le compte Soundcloud de General POP

On passe Côte Ouest, à Los Angeles, avec le défunt The Notorious BIG, mais aussi le groupe de Hip-hop alternatif The Pharcyde, ou encore le MC de Long Beach Joey Fatts. On saute via la diagonale du vide du continent américain, pour écouter la cousinade d’Atlanta Migos et le talentueux rappeur de Memphis Young Dolph. DJ Pone a glissé aussi quelques raretés et bijoux comme des intermèdes du pianiste chef d’orchestre américain Gene Page ou encore les petits frenchies Superpoze et Sam Tiba (un des quatre producteurs de Club Cheval).

Les références et clins d’oeil sont si nombreux et précieux durant ces trois heures de mix : on vous souhaite bien du courage pour les attraper tous (pour ne pas citer la punchline de ces saloperies de Pokemons, qui nous feraient presque penser à la tronche du virus Corona). Allez, prenez soin de vous, restez au chaud, et bonne écoute !

DJ PONE nous a sympathiquement glissé quelques mots pour accompagner sa mixtape :

« Je suis avec ma petite famille en banlieue parisienne pour le moment. Je profite de ce moment pour faire des choses simples et finalement revenir à l’essentiel. J’essaye surtout d’ occuper mes enfants du mieux que je peux.

Je prend le temps de travailler sur mes projets aussi..d’écouter de la musique, de réouvrir des livres ,des cartons, des pochettes de disques … Je bosse avec des chanteurs et chanteuse à distance… Ce temps imposé est précieux et on essaye tous d’en faire quelque de positif . »

Du 113 à NTM

Pour la génération Z (et Alpha pendant qu’on y est), DJ PONE c’est LE DJ qui a raflé 4 fois le titre de champion de France de DMC, une fois celui d’Europe en individuel et le championnat du monde par équipe et tout ça au début des années 2000. Egalement beatmaker pour le 113, Fabe ou encore Svinkels, le disc-jockey francilien s’est illustré en quatuor au sein de  la formation electro Birdy Nam Nam et a accompagné les doyens du rap NTM sur leur dernière tournée. Dernier album en date, Radiant paru en 2016, est un ouvrage d’electronica rêveur, où il a fait appel notamment au petit prince Superpoze (qui figure aussi dans son mix). Vous savez tout !

Retrouvez toutes nos playlists ici.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus