Les clips de la semaine avec Perez, Ghostpoet, Laake, Kid Francescoli…

Extrait du clip de Perez « El Sueño »

L’énergie de Khadyak, la puissance orientale de Mentrix, la déambulation hallucinée de Perez… Voici la sélection des clips de la semaine !

GhostpoetConcrete Pony

Le cinquième album de Ghostpoet, intitulé I Grow Tired But Dare Not Fall Asleep a été composé, arrangé et produit par l’artiste lui-même. Dans la droite lignée de son précédent album Dark Days + Canapes (2017), ce songwriter anglais reste emprunt d’une certaine mélancolie. Si l’album est prévu pour le 1er mai, il nous présente aujourd’hui son single Concrete Pony pour nous faire patienter. Un morceau brut, qui reflète « une société dans laquelle nous avons tout et rien en même temps » selon l’artiste.  Une réflexion sur le temps qui passe et le spleen qui nous habite. Le clip, aux influences surréalistes, a été réalisé par Thomas James.

Kid Francescoli – City Lights

Kid Francescoli signe son nouvel album, Lovers.  Le Marseillais nous présente dans la foulée le single City Lights, accompagnée par la chanteuse italo-marocaine Nassee. Dans un clip qui mêle le réalisme au fantastique, les sens se dispersent et on se laisse porter par un rêve éveillé réalisé avec brio par Vittorio Bettini.  Kid Francescoli part en tournée pour raconter en live ce nouvel album et sera en concert le 26 mars à La Cigale.

PEREZ – El Sueño

El Sueño est un rêve hallucinatoire, dont le clip a été réalisé par Alexis Langlois.  Les images s’enchaînent, comme une promenade sous acide dans le subconscient de Perez. Ce morceau au ton incantatoire, entête et fascine avec justesse. Le producteur bordelais sera en concert à La Maroquinerie le 12 mars prochain et son album Surex est prévu pour le 14 février.

Khadyak – Rise & Walk

Compositrice et interprète, Khadyak nous tend un shot d’énergie avec ce morceau intitulé Rise & Walk. Dans ce clip réalisé par SJD et tourné dans les rues de Séoul, cette jeune artiste incite celles et ceux qui l’écoutent à ne jamais baisser les bras. Un morceau entêtant, plein d’énergie, qui mêle l’électro à la musique urbaine. Hâte de découvrir tout ce que nous réserve cette jeune artiste émergente au talent déjà certain.

Yuksek – Into The Light (feat. Isaac Delusion) 

Un duo qu’on n’osait espérer : Yuksek et Isaac Delusion réunis sur un même son. Quand Yuksek présentait son troisième album Nous Horizon en 2017, il laissait entendre dans la foulée que sa carrière touchait à sa fin. Pour le plaisir de nos tympans, l’envie est revenue et ce quatrième album est une ode au lâcher prise. Un morceau « avec une batterie acoustique claire et sèche, une ligne de basse disco minimale que j’ai jouée et un arrangement disco classique, (…), quelques guitares rythmiques et des percussions euphoriques pour exciter tout ça, et c’est l’un des morceaux dont je suis le plus fier sur cet album à venir », confie le producteur rémois. Des animations psychédéliques et un morceau enivrant : à voir absolument.

Laake – Run

Le nouvel album de Laake, sobrement baptisé O, va paraître le 27 mars chez Mercury. Une véritable symphonie électronique, enregistrée avec un orchestre de cordes et de cuivres. Laake mêle avec panache la techno, le neo-classique et la musique de film. Le clip de Run, réalisé par Vincent de la Rue est presque un court-métrage où la musique est un élément narratif fondamental tant elle enrobe l’intrigue, incarnée par l’acteur Lucas Mortier.

Tame Impala – Lost In Yesterday

Le nouvel album de Tame Impala, The Slow Rush, sortira le 14 février. En attendant, le premier clip vient d’être dévoilé, celui de Lost In Yesterday réalisé par Terri Timely. On observe un plan séquence avec une caméra en rotation sur elle-même et les images défilent, se magnifient. Le producteur australien Kevin Parker s’y confie sur son rapport à la mémoire et au souvenir, sur sa tendance à se lover dans une nostalgie réconfortante.

Mentrix – Walk

Née à Tehéran, cette jeune autodidacte tente de redéfinir les liens ténus entre la féminité, la solidarité et la spiritualité. Défi osé mais réussi avec Walk qui réunit la musique. Samar (aka Mentrix) a grandi entre la France et l’Iran et sa musique en témoigne, notamment par les sonorités orientales, quasi prophétiques. Le clip, réalisé par Gilles Estève, rend parfaitement hommage aux volontés de Mentrix, dont le premier album My Enemy, My Love, paraitra le 3 avril prochain.

ÂA – L’ignorance et la peur 

L’ignorance et la peur ou les raisons principales des phobies en tout genre, selon ÂA. L’artiste belge dénonce avec douceur mais fermeté les maux qui le tourmentent, à savoir la bêtise qui gangrène et conduit au racisme et à l’exclusion. Les « pensées sont enfermées dans des cages » selon le jeune homme, dans un clip qui confronte l’enfermement et la fuite. ÂA sera en concert le 2 mai prochain aux Nuits 2020 à Bruxelles, avec Lord Esperanza.

Retrouvez nos précédentes sélections de clips ici.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus