On a parlé fest-noz, Miossec et pâté Henaff avec le songwriter brestois LESNEU

Lesneu en concert aux Transmusicales – Crédit : Elodie Le Gall

Récemment invité à rejoindre la tournée de concerts de son aîné breton Miossec, le jeune songwriter indie pop Victor Gobbé se confie sur la scène finistérienne mais aussi sur ses habitudes et adresses brestoises.

Après avoir bourlingué avec ses amis finistériens au sein de la formation The Slowsliders, Lesneu mène sa aujourd’hui barque en solo et a sorti le disque EP Lovin’ aux accents indie pop (avec pas mal de slows)… On l’a rencontré à l’occasion du festival des Transmusicales de Rennes, pour tenter d’en savoir un peu plus sur sa mère patrie.

Revivez son concert capté aux Transmusicales de Rennes : 

>> A (relire) : Le meilleur des Transmusicales 2019 : nos coups de coeur !

Lesneu ça vient de Lesneven (commune du Finistère Nord). Quelle est la fierté de ton village ?

Ma mère n’aime pas qu’on dise que c’est un village ! Bon c’est pas grand, mais c’est à 15min de la mer et 30min de Brest. La glycine du jardin de la maison d’accueil est la plus longue glycine d’Europe sur un seul pied !

Comment échapper au sempiternel groupe de fest-noz quand on vient de Lesneven ?

J’ai jamais été trop fest-noz, j’y allais quand même avec mes potes, les Slowsliders, qui eux ont tous fait Diwan, l’école bilingue bretonne (ndlr : école enseignant en breton de la maternelle au bac).

T’es tombé dedans quand tu étais petit ?

Mon père, c’est un fan de chez fan de pop rock des années 70. Il a plein de vinyles et de CDs, et il m’a légué un peu tout cet héritage là. Moi, j’ai commencé la batterie à 5 ans. Et au lycée, j’ai commencé à jouer avec les copains, à faire des reprises de blues.

Quels sont les groupes finistériens à connaître (à part Lesneu et ton groupe The Slowsliders) ?

Y’a les Bantams Lyons, mon batteur Loulou c’est leur chanteur… Les Djokovic, dedans y’a Spip mon claviériste. Y’a aussi Baston, avec Simon à la basse dans Lesneu aussi. En fait tout est lié, on est des gros consanguins (rires). Et puis aussi Mamooth, d’autres gars de Brest qui font du garage.

Et tes rades préférés de Brest ?

Tu as l’hôtel Vauban, un hôtel avec dans la cave une salle de concerts, tout le monde est passé par là ! Tous les groupes locaux. J’ai joué plein de fois là bas. C’est LA salle de Brest !

Il y a aussi la SMAC (ndlr : salle des musiques actuelles) de La Carène, sur les docks. Nous on y répète : il y a des studios de répétitions en plus des salles de concert.

Les labels ou disquaires du coin à suivre ?

Mon label c’est Music From The Masses, place Guérin, la place centrale culturelle de Brest, j’y ai sorti mes disques. Aux manettes c’est Christophe et Renaud… C’est aussi un disquaire, Bad Seeds. C’est là où je vais chercher mes disques.

Les rades brestois où on peut te trouver ?

J’aime bien le rade du Triskell Bihan, y’a un baby foot gratos, et aussi le Café de la Plage.

Tu as assuré les première parties de Miossec sur sa dernière tournée. Tu en gardes quoi ?

C’est Miossec qui a demandé à ce que je fasse ses premières parties, en solo. On a joué au même festival une fois, Les Petites Folies à Lampaul-Plouarzel et il nous a suivi depuis. J’étais super content qu’il me propose. On a fait une bonne trentaine de dates ensemble, on est même allé en Belgique. C’était la première fois que je faisais du tour bus !

Tu as pu échanger avec Miossec musicalement ?

Oui grave. Je me rappelle qu’il écoutait beaucoup le canadien Andy Shauf. Surtout avant les concerts pour se mettre dans le bain, on écoutait pas mal de musique, et on se proposait des trucs. Je lui ai fait découvrir The Walkmen, ça l’a rendu dingue d’être passé à côté de ça.

Et puis j’ai commencé à écrire en français, ça fait longtemps que j’essaye, c’est pas évident, et peut-être que Miossec m’a inspiré oui.

Tu sembles être un grand fan de slow ? ça vient d’où ?

Ça m’a toujours plu. Je suis un énorme fan de Sam Cooke par exemple. On a comme projet avec les gars de reprendre Everybody’s Got to Learm Sometime des Korgis, qui fait bien plaisir aussi.

Ton plat préféré finistérien ?

Le kig ha farz, Ma mère me fais ça pour mon anniversaire tout les ans. C’est un espèce de pot au feu breton avec du far breton c’est une mixture à base de farine de blé noir ou blanc. Kig c’est viande. Et farz c’est far. Ca se mange avec du lipig, ça veux dire sauce. C’est des oignons avec beaucoup de beurre.

Qu’est ce qui ne contient pas de beurre chez vous !?

La liche :)

Les Bretons sont chauvins, c’est quoi ta marque breizh préféré ?

Le pâté Henaff je dirais si on peux compter ça comme une marque. Je crois qu’ils en envoient au astronautes dans l’espace.

Le prochain single Amoureux de vous sortira le 14 février et l’album Bonheur ou tristesse le 6 mars (Music From The Masses / PIAS)

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus