Vincent Migrenne, coup de coeur du Cheerz festival dédié à la photographie au smartphone

@ Vincent Migrenne

Du 20 au 24 novembre, le festival Cheerz invite 4 photographes officiant exclusivement au smartphone à la galerie parisienne Fisheye. Notre collaborateur Vincent Migrenne en fait partie, et vous pourrez retrouver ici chaque semaine un triptyque photo de son cru.

Toujours à l’affut de ce qui se fait de mieux dans tous les domaines, notre redac’ a fait appel à Vincent Migrenne, concepteur/rédacteur chez BETC et photographe. Il exposera ses ouvres à la Fisheye Gallery du 20 au 24 novembre (évènement facebook), aux côtés de Ismail Zaidy, Dina Alfasi et Dmitry Markov.

Toutes les semaines Vincent Migrenne, photographe passionné (@vinmig), sélectionnera également pour General POP un triptyque de photographies qui l’a particulièrement marqué, à retrouver ici et sur notre compte instagram @general.pop. Afin de mieux le connaître, nous lui avons posé six questions…

A lire aussi : Perché sur les balcons de BETC, Vincent Migrenne observe l’Ourcq et ses nouveaux occupants

 

Quel est ton premier souvenir photo ?

V.M : Sans aucun doute les pochettes de disque de mon frère avec peut être plus particulièrement celle de Bruce Springsteen Darkness of the Edge of Town.

Je trouve ce portrait sublime. Que ce soit la pose, le décor, le regard, j’adore ! C’est une photo que j’ai regardé de longues heures. Et j’étais également fasciné par les piles de Paris Match chez ma grand-mère que je lisais l’été. Avec des photos en grand sur des doubles pages, magnifique ! Le choc des photos !

Ta dernière photo prise ?

C’est « Juliette fume »,  une photo de ma voisine qui fume au balcon. Un instant de vie, un moment bref que je trouve joli.


« Juliette fume » © Vincent Migrenne

Et ton fond d’écran smartphone ?

C’est une photo de concert de Temples, que je trouve à la fois très simple, graphique et très belle. Parfait pour un fond d’écran.


The Temples en concert © Vincent Migrenne

Le déclic pour passer de l’appareil photo classique au smartphone ?

En fait je shoote avec ce que j’ai sous la main à l’instant où je « vois » la photo à prendre. Très souvent, j’ai mon Fujifilm XT20 en bandoulière et sinon j’ai toujours mon iPhone 10 dans ma poche. C’est un peu comme les cow-boys, je sors soit la Winchester soit le pistolet…ça dépend du moment.

Ton obsession photo du moment ?

Que la prochaine photo soit encore mieux que la précédente ! En ce moment avec le temps qu’il fait, c’est plus difficile de shooter dehors, donc je fais pas mal de photos de nuit ou d’intérieur.

Le projet dont tu es le plus fier dernièrement ?

Je travaille en ce moment sur un livre avec les Magasins Généraux. Cela a représenté 18 jours de shoot en extérieur dans le Grand Paris. Au final près de 180 photos ont été retenues pour le livre… C’est mon premier vrai travail de commande. Équipé de ma panoplie Pass Navigo-vélo-appareil photo, ça m’a occupé tout l’été ! Petit à petit, je vois le livre grandir et la maquette se mettre en place avec mes photos… c’est fou !

Trois comptes insta (photo) incontournables ?

Un énorme coup de cœur pour Ismail Zaidy. Ses photographies sont très belles et très poétiques. De surcroît, il n’a que 22 ans, un grand grand artiste !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ismail Zaidy (@l4artiste) le

J’aime également beaucoup le compte de Tarik. Il fait beaucoup de street photographie « humaniste » avec un vrai coup d’œil et souvent beaucoup d’humour. J’aime ses compositions, ses couleurs. Et souvent, ça me fait beaucoup rire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tarik (@rikoutaku) le

Et pour le graphisme, les couleurs, l’architecture, il y a le compte de Jean-François. J’aime beaucoup les photos « urbaines ». La ville est pour un photographe un terrain de jeu infini !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Francois (@grandparisjef) le

A lire aussi : On a parlé The Clash, Tagada et IPhone 7+ avec Vincent Migrenne

Vincent Migrenne exposera ses oeuvres à la Fisheye Galerie du 20 au 24 novembre dans le cadre du 1er festival de photographie faite au smartphone, organisé par Cheerz et le magazine Fisheye. Ouverture des portes le 20 novembre à 18h30. 

Affiche du Cheerz Photo Festival à la Fisheye Gallery. Photographie de Vincent Migrenne.

Galerie Fisheye
2 Rue de l’Hôpital Saint-Louis
75010 Paris

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus