CANDY : entre Thriller et Joker, le court-métrage bien flippant de Loïc Nottet pour Halloween


Candy de Loïc Nottet ©KILAM

L’interprète de 29 et de Million Eyes revient avec un long clip aux allures de comédie musicale. Pour l’occasion, le jeune Belge a enfilé plusieurs casquettes puisque il est à la fois auteur, compositeur, co-réalisateur, chorégraphe, danseur et chanteur.

Après nous avoir offert Doctor l’an passé, celui qui a été révélé par The Voice Belgique (2014) et représenté son pays à l’Eurovision (2015), continue de nous emmener dans son univers musical et cinématographique à la croisée de différentes mondes imaginaires en nous offrant le court-métrage CANDY. Avec ce nouvel ouvrage, Loïc Nottet nous replonge dans le burlesque inquiétant de Tim Burton, le frisson des Contes de la Crypte, l’univers des Comics et l’enchantement de Disney.

Pour ce clip, le Belge s’est librement inspiré du conte de Hansel & Gretel mais également des classiques de sa vidéothèque personnelle : « Je coupe le son des films et je me laisse inspirer par les images, les décors, les costumes et les personnages ».

Autant passionné de danse que de stylisme, Loïc Nottet a toujours affectionné concevoir ses costumes. Pour CANDY il a dessiné les croquis, choisi les tissus et travaillé directement dans un atelier de confection à Bruxelles. Découvrez le court-métrage co-réalisé par Kevin Antoine (ci-dessous) et lisez notre rencontre avec le chanteur belge…

Dans le clip de Doctor, tu avais déjà utilisé la thématique d’Halloween, pourquoi cette fascination pour cette fête populaire ?

LN : Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours été fan d’Halloween et plus généralement des univers macabres et morbides. J’ai toujours adoré les cimetières, les cercueils. Je n’ai pas vraiment de raisons mais j’ai toujours aimé ce genre d’univers.

Comment t’es-tu initié à la réalisation de films ?

LN : Pour ce projet de court-métrage, le déclic est venu quand j’ai vu Mary Poppins Returns. L’image, les effets, les costumes et la musique m’ont vraiment beaucoup inspiré pour le court-métrage de CANDY. Aussi, depuis la sortie de mon premier single Halloween, Doctor en 2017, je savais au fond de moi que je pouvais aller plus loin dans le personnage du clown. J’ai donc creusé plus loin et j’ai développé dans ce court métrage toute l’histoire autour de ce personnage. J’avais également vraiment envie de me prêter au jeu de l’acting que j’avais déjà effleuré dans Doctor mais que je voulais pousser plus loin.

On sent l’influence de certains univers, notamment celui de Tim Burton mais aussi des films d’horreur de série B américains (Halloween, Vendredi 13, Freddy et les griffes de la nuit), quelles sont tes autres références ?

LN : Il y en a beaucoup, mais pour en citer trois, il y a Mary Poppins Returns, The Conjuring, Annabelle et Ça.

Tu as aussi pensé le stylisme du clip. Certains costumes sont d’un esprit très 80’s et on ressent l’influence de l’esthétique du clip Thriller de Michael Jackson. Comment rivaliser avec le King of Pop sur ce terrain-là ? 

LN : Pour moi, il n’y a aucune rivalité à avoir car il est beaucoup plus haut que moi, et je ne pourrai jamais me comparer à lui. Il est par contre une immense source d’inspiration depuis mon enfance, et l’âme de Thriller flottait évidemment dans l’air pendant le tournage de CANDY.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loïc Nottet (@loicnottet_officiel) le

A quand le premier long métrage ? 

LN : Si jamais un jour on me propose un personnage qui me parle et que je sens que je peux apporter quelque chose je le ferai avec plaisir. Et me voir en réalisateur ? Pourquoi pas un jour… J’adorerais mettre en image les nombreuses histoires que j’ai dans la tête…

Le clip de CANDY se rapproche beaucoup de l’univers de la comédie musicale : il y en a certaines qui t’ont particulièrement marqué ?

LN : Je ne suis pas un grand fan de comédie musicale à la base comme par exemple Les Misérables, mais j’ai par contre mes incontournables comme Chicago, Grease et West Side Story.

Tracklisting : 00:00 : Candy House 04:12 : Candy Maker 06:20 : Witch Possession 07:40 : Candy Land 13:24 : Candy

La bande originale de ce court-métrage est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Clément Perruche

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus