Avec le FiftyFifty Lab, Bruxelles devient la capitale européenne de la musique alternative


© FiftyFifty Lab

Le 7 et le 8 novembre à Bruxelles, le FiftyFifty Lab vous fait découvrir les dernières pépites musicales européennes! Et ce n’est pas tout : pour sa première édition, une partie de la programmation a été confiée à 20 festivals alternatifs les plus influents.

Vous êtes curieux de connaître les dernières découvertes du Dour festival ou bien le dernier crush musical du Primavera Sound ? Direction le FiftyFifty Lab pour les découvrir… D’autres festivals à la pointe comme le Melt ! Festival (Allemagne), le Best Kept Secret (Pays-Bas) ou encore les Vieilles Charrues ont assuré un rôle de curateur pour le FiftyFifty, pour le plus grand plaisir des chineurs de nouveautés !

À l’heure de l’uniformisation de la programmation des gros festivals, la démarche du FiftyFifty garantit une programmation ultra-éclectique, en avance et originale.

Le FiftyFifty Lab prendra ses quartiers dans 5 endroits-clés de la capitale bruxelloise : Ancienne Belgique, La Madeleine, Bonnefooi, Archiduc et FFormaTT. Avec un bracelet unique, les festivaliers pourront naviguer de salle en salle et découvrir les grosses sensations musicales de demain.

Le Festival organise également une série de conférences. Au programme, des thématiques comme « Les artistes nord-africains peuvent-ils espérer plus qu’un succès critique en Europe ? «  ou encore « Le DMZ Peace Train Festival : un woodstock bis à la frontière entre les deux Corées ».

Parmi les artistes programmés, certains nous ont tapé dans l’oeil. Découvrez les coups de coeur de la redac’

Ana Diaz
La jeune bruxelloise d’origine espagnole Ana Diaz aime promener sa voix soul envoûtante sur des prods aux confins du jazz, du hip hop, du flamenco et du raggamuffin. Un joli mix de plein de sonorités qui fait de ses concerts un feu d’artifices des plus colorés !

DI#SE
A seulement 17 ans, le rappeur quimpérois et d’origine camerounaise DI#SEa réalisé ce que beaucoup d’autres n’ont pas réalisé après une décennie : des streams à six chiffres et des rêves encore plus grands. 

Collectif NAAR
Basé au Maroc, le Collectif NAAR a un but clair : promouvoir les artistes arabes et se mobiliser contre l’appropriation occidentale. Attendez-vous à des airs de trap percutants qui mélangent des textes français rapides avec des rythmes percutants. Un concert à écouter près des caissons de basse.

Shortparis
Les groupes trilingues se font rares. Shortparis combine le russe, le français et l’anglais sur fond de musique industrielle et post-punk. Attendez-vous à une performance intense qui saura satisfaire un public audacieux. Le groupe est d’ailleurs également programmé aux Transmusicales de Rennes (une première en France).

Martha Da’ro
En plus d’être une actrice acclamée, la Belge Martha Da’ro propose un rap presque chuchoté sur des beats sexy et sveltes. Elle fera le petit voyage depuis son appartement de Gand – qu’on aperçoit dans ses vidéos lo-fi – pour se rendre au FiftyFifty Lab.

A découvrir également : Bolt Ruin (BE), Glauque (BE), Kobo (BE), Love Supreme (FR), Pongo (PT), Velvet Negroni (US), Fantastic Twins (FR), LYZZA (NL), MorMor (CA) et bien d’autres. Line-up complet ici.

Retrouver toutes les informations sur le site Internet et sur la page Facebook.

General POP te fait gagner 2×2 pass pour les deux soirs du festival ! Pour participer, ça se passe sur Facebook.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus