[EXCLU] Iguana Death Cult balance « Bright Lights » et devient ton nouveau groupe préféré

Non, Iguana Death Cult n’est ni un groupe de death metal, ni un band à la gloire d’Iggy Pop

Il s’agit bel et bien de cinq hollandais tout juste sortis de leurs couches culottes de punk de garage et qui ont décidés de faire un album plus construit et mieux écrit que quand on a 16 ans et qu’on crie dans sa piaule. Voici donc un groupe de vieux potes du même patelin, Willemstad, au sud de Rotterdam, quelque part entre Oudemolen et Middelsluis pour ne citer qu’eux. S’ils ont commencé à jouer ensemble comme des punks qui ne savaient qu’à peu près jouer que de la guitare, les membres d’Iguana Death Cult se sont vite recentrés et concentrés et enjoint l’un des leur à se mettre à la basse, chose faite trois mois avant leur tout premier concert. Avant de faire de la bonne musique, le groupe montrait déjà une excellente réaction à la pression, ce qui est toujours un bon point dans la musique comme dans la vie.
Mais parlons musique justement. Le clip de « Bright Lights », extrait de Nude Casino à sortir le 25 octobre chez Innovative Leisure, dévoile des guitares espiègles et une mélodie assez neuneu pour qu’on la garde en tête avec l’envie de dégommer quelques cannettes. On sent l’influence punk à coups de « bright lights » répété-parlé-crié et un son plus surf, ce qui est étrange venant des pays bas mais plutôt très agréable. Quoi qu’il en soit, vous pouvez d’ores et déjà intégrer cette jovialité à votre playlist de piscine, elle vous le rendra bien.

 

POP

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus