Un tube, deux types étranges, Faux Real sont-ils pour de vrai ?


Costumes à franges, coupes de cheveux à frange aussi, moves de l’espace et premier single franchement solide, les deux frères n’ont pas fini de faire parler d’eux

Après avoir fait succomber les deux côtes américaines en passant par un piratage réussi du SXSW en avril dernier, tourné avec Yak aux UK ou Kirin J Callinan autour de New York, les franco-américains Virgile et Elliott Arndt dévoilent enfin leur premier morceau. « Second Sweat » est un hit pop, dansant et excitant dont le clip tourné en 16mm donne envie d’apprendre la choré, complètement con mais si efficace. Aux manettes de la vidéo, Elliott, qui sévit également aux percussions dans l’excellent Vanishing Twin, et qui a réalisé les clips de Kikagaku Moyo, LA Salami ou Park Hotel notamment. Dans ce clip tourné par 10 degrés dans une warehouse abandonnée de Londres, les chorégraphies sont d’eux, les franges des costumes (qui sont aussi leurs costumes de scène) sont cousues par leur maman et la musique co-produite par le très bon Jay Watson (Pond, Tame Impala).

L’esthétique à la fois soignée, DIY et WTF se répandait depuis un peu moins d’un an sur leur page instagram, et leur avait déjà valu d’attirer l’attention du gratin indie comme de pontes de l’underground ou des scènes plus rock, de LA à NYC, qui ont eu la chance d’assister à un de leurs concerts. Cette notoriété naissante et solide n’est effectivement pas tombée du ciel. Voir Faux Real en concert c’est assister à un spectacle jamais vraiment vu : deux types qui se ressemblent sans se ressembler, en costumes identiques, sans instrument, micro seulement, qui dansent de façon plus ou moins synchronisée mais ultra intense sur une backing track qui tourne inxorablement. C’est comme un karaoké, augmenté et parfaitement maîtrisé, les mélodies et les arrangements naviguent entre le rock psyché, la pop, le R’n’B et des expérimentations que seuls des types qui font de la musique depuis 15 ans sont capables de produire sans que ça soit infernal.
En découvrant ce groupe, on a eu l’impression de découvrir une pépite d’une autre planète, qui brille plus que les autres et qui n’a pas fini d’éblouir ceux qui la croiseront.

Votre chance, c’est que Faux Real sera le 11 juillet à Point Éphémère, et que les tickets sont en vente juste ici.

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus