[POP TALK] Loyle Carner est le type le plus classe du hip hop

On l’a attrapé à la sortie du tour bus, par un matin de printemps ensoleillé

Un peu crevé mais ravi de son croissant et de la terrasse toute proche du Point Éphémère où il se produira ce soir-là, Benjamin Gerard Coyle-Larner, dit Loyle Carner, est souriant et poli comme un anglais. Tout à l’image d’un second album d’une rare classe, le rappeur du quartier de Lambeth à Londres émerge à coups de soleil et de questions.

 Your latest album is called Not Waving But Drowning : where are you drowning from? And where to?
Ton dernier album s’appelle Not Waving But Drowning : d’où est-ce que tu te noies ? Et dans quelle direction ?
I guess I was just drowning in stress and expectations: in what people were expecting me to do. Not being allowed to be upset, to show my emotions or to talk about my feelings, I was kinda drowning into that.
Je crois que je me noyais dans le stress et les attentes des autres : dans ce dont les gens attendaient que je fasse. C’était un genre de noyade dans le fait de ne pas me sentir autorisé à être en colère, à montrer mes émotions ou à exprimer mon ressenti.

This would have to do with the way boys are being raised then?
C’est sans doute lié à la façon dont on éduque les garçons non ?
The title is based on a poem by Stevie Smith. It’s about a young man who pretends everything’s ok but it isn’t. And then one day he’s drowning because he spends his whole life telling everybody he’s fine when he isn’t, so they don’t believe him when he’s waving for help. I kinda relate to it.
Le titre de l’album est basé sur un poème de Stevie Smith. Il parle d’un jeune homme qui fait comme si tout allait bien alors que ça n’est pas le cas. Et puis un jour, il se noie, parce qu’il a passé sa vie à dire à tout le monde que ça allait bien alors que non, et que personne ne le croit quand il appelle à l’aide. Ça me parle.

Nobody heard him, the dead man,   
But still he lay moaning:
I was much further out than you thought   
And not waving but drowning.
Poor chap, he always loved larking
And now he’s dead
It must have been too cold for him his heart gave way,   
They said.
Oh, no no no, it was too cold always   
(Still the dead one lay moaning)   
I was much too far out all my life   
And not waving but drowning.

Do you feel better now?
Et ça va mieux ?
Yeah… Sometimes it’s better but you know, even when it’s better it can still be shit again, the next day. Overall, much better, but it can still be shit ahah.
Ouais… Parfois, mais tu sais, même quand ça va bien ça peut se casser la figure, dès le lendemain. Globalement ça va mieux, mais ça peut toujours chier, ahah.

 The instrumentals in your songs are very vibrant, rich and diverse, how did you come up with so many ideas?
Les prods de tes chansons sont très riches, qu’est-ce qui t’a donné autant d’ idées ?
I was just very lucky to be working with so many cool musicians. I have lots of good friends who make really beautiful music, like Sampha or Tom Misch.
J’ai eu la chance de travailler avec plein de super musiciens. J’ai beaucoup de bons amis qui font de la très belle musique, comme Sampha ou Tom Misch.

 Do you play any instrument?
Tu joues d’un instrument ?
I used to play trumpet a long time ago, but I haven’t played in a while. I understand musicality enough to be a composer but not an instrument player.
J’ai joué de la trompette il y a longtemps, mais je n’ai pas pratiqué depuis un moment. Je comprends suffisamment la musique pour être compositeur mais pas instrumentiste.

 Have you tried singing?
Tu chantes ?
No no no I just can’t sing! I like to, for fun, but I’m really really bad.
Non non non, je ne sais pas chanter ! J’aime bien, pour rigoler, mais je suis vraiment mauvais.

 How did the collaboration with Jorja Smith on “Loose Ends” happened?
Comment la collaboration avec Jorja Smith sur “Loose Ends” s’est-elle produite ?
I wrote that song with Jordan Rakei and I’m really good friends with Jorja Smith. We always talked about making a song together but we’re both very busy, so me and Jordan made the song with Jorja in mind. So I asked Jorja if she’d be interested to sing on it, and she said “yeah of course”, so that was easy.
J’ai écrit ce morceau avec Jordan Rakei et je suis très pote avec Jorja Smith. Ça faisait longtemps qu’on voulait bosser une chanson ensemble mais comme on est tous les deux très occupés, Jordan et moi avons construit le morceau avec Jorja en tête. Alors je l’ai appelée voir si elle aimerait chanter dessus et elle a tout de suite accepté, c’était facile.

Who would you like to collaborate with?
Avec qui rêverais-tu de collaborer ?
Madlib, this poet called John Agard, James Blake maybe… Whoever wants to work with me !
Madlib, le poète John Agard, James Blake peut-être… N’mporte qui voudrait travailler avec moi !

What you do is pretty soft, do you relate to more aggressive kind of hip hop?
Ta musique est plutôt douce, tu te retrouves dans des versions plus agressives du hip hop ?
I like all kinds of hip hop. It’s a way for people to tell their own truth, so if they are aggressive, been failed by society and/or sell drugs, that’s the life that they’re living, and it’s fine by me. Then of course I don’t condone violence, I don’t condone homophobia, misogyny or racism. When I hear someone not telling the truth I don’t like it.
J’aime tous les genres de hip hop. C’est un moyen pour les gens d’exprimer leur propre vérité, donc s’ils sont agressifs, qu’ils sont lésés par la société et/ou vendent des drogues, c’est juste la vie qu’ils mènent et ça me va. Après, bien sûr, je ne tolère ni violence, ni homophobie, ni misogynie, ni racisme. Je n’aime pas écouter quelqu’un qui ne dit pas la vérité.

 Has music helped you deal with ADHD?
La musique t’a-t’elle aidé à dealer avec tes troubles de l’attention ?
For sure. Growing up, music was a place where I could really say what I really wanted to say and feel how I really wanted to feel. Without music I probably wouldn’t have been able to understand myself as much.
Absolument. En grandissant, la musique a été un endroit où je pouvais vraiment dire ce que je voulais vraiment dire, et me sentir comme je voulais vraiment me sentir. Je n’aurais sans doute pas pu me comprendre aussi bien sans la musique.

 Can you tell us about your cookery school?
Tu peux nous parler un peu de ton école de cuisine ?
It’s a cookery school for kids with ADHD that’s been going for four or five years now. It’s growing, we’ve just had a new kitchen, it’s nice to do it. I grew up with ADHD and cooking was something that would calm me down, and all I ever wanted to do besides making music was cook.
C’est une école de cuisine pour les enfants qui souffrent de troubles de l’attention et qui existe depuis quatre ou cinq ans. Elle prend de l’ampleur, on vient de recevoir une nouvelle cuisine, c’est chouette à faire. J’ai grandi avec ces troubles-là et cuisiner était un truc qui me calmait, et tout ce que j’ai toujours voulu faire, en plus de la musique, c’était la cuisine.

 What’s your favorite meal?
Quel est ton plat préféré ?
It changes all the time, but my girlfriend makes this coconut fish curry that I really like, and it tastes like home.
Ça change tout le temps, mais ma copine mais un curry de poisson à la noix de coco que j’adore, et ça a le goût de la maison.

Talk Agathe R.
Photo Phil Sharp

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus