[POP TALK] Art Feynman, la joyeuse version d’Arthur Russell

Art Feynman, vous connaissez ? Non ? C’est normal

La première fois que j’ai écouté Art Feynman, j’ai cru à la découverte miraculeuse de B-sides d’Arthur Russell, violoncelliste et chanteur des années 70′-80′ et qui pourrait être considéré comme le père de l’indie, version weird-sublime. Mais non, Art Feynman est bien de cette décennie et ne montre pas son visage. Pas besoin de chercher longtemps, c’est Luke Temple qui se cache derrière ce pseudo. Frontman de Here We Go Magic, ce natif de Salem a effectivement quelque chose du sorcier. On l’a rencontré avant son live à l’Olympic Café.

Where does this name come from?
D’où vient ce pseudo ?
It’s a mix of Richard Feynman, a theoretical physicist and Arthur Russell.
C’est un mélange du physicien Richard Feynman et d’ Arthur Russell.

Talking about Arthur Russell, your music feels like he came back happy, is he a true influence to you?
En parlant d’Arthur Russell, ta musique fait penser à une version joyeuse de son oeuvre, c’est une vraie influence pour toi ?
Yeah absolutely. I’ve been listening to him on and off and when I was doing this first record, I was doing a job renovating a house and listening to him constantly. And then I moved in this house and so it was always on my mind.
Oui totalement. Je l’ai toujours plus ou moins écouté et quand je me suis mis à travailler sur ce premier album je bossais sur une rénovation de maison et je l’ai écouté en permanence. Et puis j’ai déménagé dans cette même maison et c’était constamment dans ma tête.

 Why did you chose a different name when you already have a solo project under your own?
Pourquoi avoir choisi un nom différent du tien pour ce projet alors que tu as déjà un projet solo ?
Just for fun. Also it was a way to inhabit a character and this sometimes can bring you into some different artistic directions.
Pour rigoler. C’était aussi un moyen d’interpréter un personnage, ce qui peut parfois t’amener dans de nouvelles directions artistiques.

You won’t really show your face, is being faceless part of the project?
Tu ne te montres pas du tout sur ce projet, l’anonymat fait-il partie du concept ?
At first it was just because it wanted to see what it was like to be brand new. When we were doing the press release I didn’t want anyone to know it was me because I wanted to see what the climate is like to put out music as an unknown artist and actually, it was impossible. No one would write about it and then once they gave my name -and Luke Temple isn’t even famous- it was enough. It was sort of a fail experiment.
Au départ c’était pour voir comment ça marchait quand on est tout nouveau. Quand on a contacté la presse je voulais que personne ne sache que c’était moi pour comprendre ce que c’était de sortir de la musique en étant parfaitement inconnu… et c’était impossible. Personne ne voulait écrire dessus. Une fois qu’on a lâché mon nom -même si Luke Temple n’est pas vraiment célèbre- ça a marché. C’était un genre d’expérience loupé.

What do you think it says about the industry?
Qu’est-ce que tu penses que ça raconte de l’industrie ?
I think it’s so saturated, there’s so much being released in any market in the world that it’s become very competitive. Also people don’t wanna take risks, in the music business especially because no one know how they’re gonna make any money. Either they gonna talk about the new hot thing or they’re gonna put their effort behind somebody that’s already established.
Je crois que c’est tellement saturé, il y a tellement de choses qui sortent sur tous les types de marchés dans le monde que ça en devient hyper compétitif. Il y a aussi le fait que les gens ne veulent pas prendre de risques, et surtout dans la musique où personne ne sait vraiment comment faire des sous. On va surtout parler soit du nouveau truc branché soit bosser sur quelqu’un qui est déjà installé.

How do become the next hot thing then?
Comment devient-on le nouveau truc branché ?
How do you? You tell me! Everything is like branding, I think it has to do with something that has nothing to do with music. It’s about creating a mystic around the artist
Comment ? Aucune idée ! Tout est marketé. Ca a à voir avec quelque chose qui n’a rien à voir avec la musique, comme créer une mystique autour de l’artiste.

 What do you think makes an artist successful?
Qu’est ce qui fait qu’un artiste a du succès ?
I’ve been doing this a long time, and I have some friends that no one is ever gonna know about and they’re making stuff that is a lot better than the stuff that comes out and gets a lot of attention. I think a lot of it has to do with the fact that they’re not marketable. That’s an unfortunate thing but that’s how it works.
Je fais ça depuis longtemps et j’ai des amis qui sont des génies de la musique mais qui ne seront jamais plus connus que ça. Pourtant, ils font des choses bien meilleures que ce qui sort et se fait remarquer. C’est sans doute parce qu’ils ne sont pas bankable, c’est malheureux mais c’est comme ça.

 Arthur Russell was a genius and got successful…
Arthur Russell était un genie lui aussi et il a eu du succès…
Yeah but he died alone! We love all this things posthumously but we forget. If Lou Reef didn’t have a career after the Velvet Underground no one would remember that band. I would be fine if my legacy survived beyond me, it’s all just about being able to survive and make music.
Oui mais il est mort tout seul ! On aime plein de choses rétrospectivement mais on a tendance à oublier ce qui se passait du vivant des artistes. Si Lou Reed n’avait pas eu de carrière après le Velvet Underground, personne ne se souviendrait de ce groupe. Ca m’irait d’avoir du succès après ma mort, avant ça je veux juste survivre et faire de la musique.

 Does this project makes you feel more free than ever?
Tu te sens plus libre dans ce projet que dans les autres ?
In a way yes. It’s just me making my music so I can go in any direction I chose. There’s a wide range where Art Feynman can go. I like to change a lot. I just finished the second Art Feynman record and it’s similar in a way but it’s also very different. It’s hard for me to feel satisfied if I just try to do the same thing, I’m the most inspired if I’m changing all the time and not digging deep into the same thing.
D’une certaine manière oui. Je compose seul donc je choisi où je veux aller. Le champ est plutôt large pour le projet Art Feynman et j’aime bien quand les choses changent. Je viens de terminer le deuxième album et c’est à la fois similaire et très différent. Je ne peut pas être satisfait si j’essaye de reproduire quelque chose qui existe déjà. Je suis le plus inspiré quand ça change tout le temps, pas en creusant dans la même direction.

Talk Agathe R.

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus