Everyone You Know est le duo londonien le plus cool du moment (et on vous dit pourquoi)

Crédit Joe Magowan

A l’affiche du festival MaMA le 18 octobre prochain, Everyone You Know nous offre sa playlist fondatrice : un top 10 des morceaux qui ont marqué à jamais ces deux frangins et leur musique. 

Notre gros coup de coeur briton du moment c’est bien Rhys (jeune dady cool de 24 ans) et son demi-frère Harvey (19 ans et déjà un gros geek du studio). Ce duo inséparable entre un fan de Manchester United et un fan du QPR (nldr: Queen’s Park Rangers, le club de foot de White City à Londres) est à peu près aussi détonnant que leur musique : un savant mélange de hip hop, britpop ou encore de house.

Représentatif de l’éclectisme de leur génération, Everyone You Know lui a d’ailleurs dédié un morceau génial: Our Generation, extrait d’un premier ep Cheer Up Charlie (2018). Et si vous n’avez pas encore écouté leur second opus Look After Your Pennies (2019) où s’impose cette vague She don’t dance, il est encore temps !

Invité à jouer en live vendredi 18 octobre (au Club Cuba dès 21h30) dans le cadre du festival MaMA, le duo de frangins nous offre son top 10, soit une playlist (à écouter sur Spotify) décryptant leurs influences et morceaux d’anthologie, pour faire plus ample connaissance. Oh boy ! Enchantée !

Tribe Called Quest – Scenario
« C’est un des morceaux de hip-hop qu’on a le plus écouté à la maison quand on était gosse. Notre daron l’écoutait tout le temps. C’est un de nos premiers souvenir rap et définitivement une référence qui nous accompagne encore aujourd’hui quand on compose des beats. »

Kano – P’s & Q’s
« Kano est l’un des artistes qui nous a le plus inspiré pour écrire des paroles. Ce morceau (et l’album dont il est extrait), est sorti quand on avait une dizaine d’années et on trouve que le second couplet est une des meilleures choses que j’ai jamais écouté. »

Arctic Monkeys – When The Sun Goes Down
« C’est un morceau très spécial car il a une telle énergie, voir même un peu agressif par moments, mais les paroles ont un sens très fort. Selon nous, c’est pas si simple de trouver un morceau qui soit capable de faire les deux à la fois. La scène décrite par les paroles aide vraiment bien à visualiser le décor, et en même temps en live on l’oublie complètement. »

The Prodigy – Smack My Bitch Up
« On aurait pu proposer n’importe quel morceau de l’album (The Fat Of the Land, 1997) pour être honnête. L’utilisation des samples, des breaks de batteries, la voix simple mais efficace, toutes ces choses que Prodigy met dans sa musique a inspiré nos compositions. Il fait aussi partie de ses groupes qu’on ne peut pas reproduire. Leur son est si original et unique que dès que quelqu’un essaye de le copier, on le voit toute suite. »

The Streets – Has It Come To This?
« Quand ce titre est sorti, c’était tellement différent de tout ce qui passait à l’époque. Mike Skinner y rappe avec un accent Brum (accent typique de Birmingham) et raconte les standards de la vie quotidienne aux UK, sur un beat très minimal mais qui claque carrément avec son côté UK garage*. On n’avait jamais entendu quelqu’un balancer des paroles en délivrant un message aussi basique mais fort à la fois. C’est un morceau très spécial, extrait d’un album qui l’est encore plus. »

Otis Redding – These Arms Of Mine
« Pour nous, c’est un morceau très important car les paroles te captivent pendant les 2 min30 que durent le morceau. Tu peux entendre et sentir l’émotion dans sa voix. On croit pas qu’il existe autant d’artistes de nos jours qui peuvent se venter d’avoir cet effet immédiat sur le public. »

Mj Cole – Sincere
« C’est un morceau iconique parce qu’à chaque fois, il te donne la même réaction. Peu importe où tu es, ou avec qui tu es, quand tu écoutes cette chanson, tu dois danser dessus ! Même si on a jamais vraiment fait de morceaux UK garage*, ça nourrit notre musique. Il y a une émotion et un truc qui te dit toute suite que ça vient des UK, même sans écouter les paroles. Et peu d’autres genres à part le UK garage peuvent faire ça. »

Raekwon – Guillotine
Quand on a commencé à composer il y a quelques années, ce morceau était un des trucs qu’on aurait rêvé avoir signé. Tout la disco du Wu-Tang est une grosse influence pour nous, mais cet album de Raekwon (Only Built 4 Cuban Linx, 1995) est un ouvrage encore plus spécial. L’arrogance du flow et l’intelligence des paroles, en plus des beats, sans doute les plus lourds et bruts jamais produits. Raekwon est un de ces artistes qui te fait croire en chacune de ses paroles, et même si on ne peut pas trop s’identifier à ses lyrics, on continue d’en être dingue, pour son côté authentique et vrai.

Jamie xx – Sleep Sound
« C’est rare qu’une chanson puisse te faire sentir mélancolique et te donne envie de danser en même temps. Et pourtant ce titre fait ça. La musique qui peut te faire ressentir cette émotion sans se focaliser à fond sur les paroles, c’est toujours quelque chose. La production et l’ambiance du track sont juste parfaites. »

The Clash – Bankrobber
« C’est bien évidemment un morceau d’anthologie, mais son esprit et le sens des paroles : c’est bien ce qu’il y a de plus puissant pour nous. Et puis c’est aussi la première fois qu’on entendait ces voix punk sur une production influencée par le reggae et le dub. Le mélange des deux genres très différents, c’est un truc qu’on essaye de mettre aussi dans nos morceaux. »

A retrouver en concert le vendredi 18 octobre, dès 21H30 au Cuba Café (2 bis Rue Puget, 75018 Paris) Plus d’infos sur Everyone You Know

*UK garage : genre de musique électronique ayant émergé au Royaume-Uni au début des années 1990

Abigail Ainouz

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus