Playlist : découvrez la fabuleuse programmation des Trans Musicales de Rennes 2019


Etienne Daho (source : memoires-de-trans.com) et Lous and the Yakuza (crédit : Laura Marie Cieplik) seront à l’affiche de cette 41e édition.

A une époque où la diversité musicale est plus menacée que jamais, les irréductibles bretons des Trans Musicales dévoilent une programmation qui fait la nique à toutes les diktats, modes et quotas. Hourray!

A l’occasion de sa 41 édition, le festival rennais et son programmateur historique, Jean-Louis Brossard, nous offrent une programmation fidèle à son ADN : hétéroclite et riche en découvertes du monde entier. Au total ce sont 48 pays représentés. Dédié à Philippe Pascal (le chanteur du Marquis de Sade, disparu récemment), les Trans Musicales font une fois encore la part belle aux musiques urbaines, à l’électro ou au reggae. Au programme près de 90 artistes vont se relayer du 4 au 8 décembre au Parc des Expositions de Rennes, mais aussi à l’Ubu, l’Etage et l’Aire Libre.

Les temps forts

Invité d’honneur pour l’inauguration du festival, on attend avec impatience Etienne Daho, les mardi 4 et mercredi  5 décembre au théâtre national de Bretagne. La révélation belge-congolaise Lous and the Yakuza (dont on vous parle ici) sera quant à elle invitée pour une création artistique toute la semaine du festival, à l’Aire Libre.

Pour se préchauffer, des concerts de jeunes pousses françaises auront lieu l’après-midi sur la scène gratuite de l’Etage (au Liberté). On vous recommande les yeux fermés : la dream pop du finistérien Lesneu, la soul toulousaine Tangled Tape, le retour du chanteur de Success : James Eleganz, le belgo-tunisien Jawhar, la pop colorée de Jaune (membre de la family François & The Atlas Mountains) et le flow vaporeux de Meloman & Mani.

Le tour du monde des découvertes

Au programme des concerts en soirée (au Parc des Expositions), vous pourrez faire le tour du monde en musique grâce à : Acid Arab (qui présentera un set inédit à l’occasion de la sortie de son prochain album Jdid,  le 18 octobre prochain), la rappeuse ukrainiene Alyona Alyona, le burkinabais Art Melody, le grand écart entre Congo et Irlande avec Bantou Mentale,  canadien Ben Shemie (leader des Suuns en échappée solo), saxophoniste Cochemea explorant ses origines amérindiennes, producteur belge DC Salas, brésilien Edgar et son hip-hop electro vibrant, le Sénégal 2.0 de Guiss Guiss Bou Bess, le DJ libanais Hadi Zeidan, le revival soul du ricain Joey Quinones, la pop iranienne de Liraz… Mais aussi : le trio féminin et polyglotte Los Bitchos, la grecque Marina Satti, la pop psyché néerlandaise Yin Yin, le trio de rap féminin barcelonais Tribade ou encore la darkwave minimaliste des russes Shortparis.

On attend également avec impatience : le Velvet Negroni (qui a collaboré récemment avec Bon Iver), Maverick Sabre (signant un duo sublime avec Jorja Smith), Sylvie Kreusch (qui accompagnait précédemment le chanteur de Balhazar, dans son projet perso Warhaus), la pop britonne de Stats, les rockeurs de Leed Mush ou encore le groove de Megative.

Retrouvez nos 35 coups de coeur sur notre playlist spéciale Transmusicales : 

Les Trans Musicales ce sont des concerts, mais aussi.. des débats (on vous recommande notamment : 1999-2019 : de Napster à Deezer, la musique libérée et  // Pour en finir avec les discriminations en festival : Ici c’est cool),  une expo vinyle au Parc Expo et des spectacles de danse (avec les troupes Engrenage(s) et Massala).

Retrouvez la programmation complète sur le site des Trans Musicales.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus