[POP ART] Les « œuvres récentes » d’Ines Longevial

“Œuvres récentes” est la première exposition d’Ines Longevial à Paris

Vous avez déjà vu son travail. Si, si. Vous avez peut-être déjà le bon goût de la suivre sur Instagram, ou la chance d’avoir vu ses premières expos à LA, San Francisco ou Berlin. Sinon, vous avez tout.e.s vu passer ce sac en toile Sézane, la couverture de Juxtapoz, la bouteille de Noël d’Evian ou Badoit ou ses belles illustrations pour l’Officiel Paris ou le salon Man Woman -la liste est longue, on s’arrête là.
Pour ceux du fond : Ines Longevial, c’est cette jeune peintre du sud-ouest de la France qui donne de la tendresse à la couleur et de l’émotion au trait. Il n’y a dans son travail pas de vide, elle peint la vie côté lumière : même les larmes sont réconfortantes chez Inès Longevial, sans doute parce que quelque chose de l’enfance subsiste et les fleurs adoucissent les regards parfois sombres des femmes qu’elle montre et qui lui ressemblent un peu.

« Œuvres récentes » se concentre justement sur le visage. Dans une société qui exacerbe les différences entre hommes et femmes Ines Longevial compte « revenir aux origines pour trouver un terrain neutre et égalitaire » entre les genres.

« Je veux montrer la force et le pouvoir qui doivent être perçu d’un visage ». Ines Longevial

Elle y poursuit également son travail de recherche sur la couleur, élément central de son œuvre et qui, lui non plus, ne parle ni de genre ni de race.

Céramiques et toiles seront ainsi exposées, et un livre regroupant ses travaux de 2018 disponible à la vente, un bon moyen de faire entrer un peu de soleil chez soi.

Du 29 au 31 au 47 rue des Tournelles.

Agathe R.

En poursuivant votre navigation, vous autorisez l'utilisation de cookies pour vous permettre une meilleure expérience et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus